Les 3 Rocks : musique et mauvaise foi

disques • foot • films • séries • images • livres...
 
AccueilCalendrierFAQGroupesS'enregistrerConnexion
Compil Summer Tour 2017 ! liens dispo !

Partagez | 
 

 [Gallmeister] Sukkwan Island - David Vann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rorschach
sourcilman ^^
avatar

Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 36

MessageSujet: [Gallmeister] Sukkwan Island - David Vann   Dim 16 Mar 2014 - 18:40




Un premier roman à la première partie étouffante, quant à la seconde, une lente dégringolade/ prise de conscience, c'est selon.

Soit "sukkwan Island", le premier roman de David Vann, publié en France en janvier dernier.
Jim emmène son fils Roy, 13 ans, passer une année sur l'île de Sukkwan, située dans le sud Alaska.
Roy est l'aîné de deux enfants, issus d'un premier mariage. (Jim est volage)
Il a acheté une cabane sur cette île déserte, sauvage, et commandé quelques travaux et outils pour rendre la vie possible dans ce bout du monde, où père et fils seront coupés de tout et de tous.
Cependant, le lecteur et Roy se rendent vite compte - dans un univers qui rappelle "la route" et "into the wild" que Jim est désinvolte. Plus grave encore pour un père : défaillant. Les problèmes se succèdent, liés à l'incurie paternelle.
De plus le père se met chaque nuit à gémir, à sangloter, puis à raconter à son fils des éléments qu'il devrait normalement taire. L'atmosphère devient malsaine.
On pressent qu'un évènement funeste va arriver...c'est le cas, p.113, et il clôt la première partie. La seconde s'ouvre sur des images d'horreur absolue, et on ne sait pas ensuite si l'on assiste à une déliquescence ou bien à une rédemption.

De nombreux critiques le vendent comme un thriller, faut pas déconner. Ce n'est pas un roman policier, si vous le lisez ainsi, vous serez déçus, même si l'évènement de la page 113 m'a pris de court.
Pas policier donc, mais de l'horreur mentale (rappelant le cheminement du personnage principal de Shutter Island).
Etouffant, malsain, il vous laisse une odeur âcre. Difficilement oubliable.
Ps:

Très envie d'en parler par mp avec ceux qui l'auront lu, pour ne pas déflorer le suspens.
Revenir en haut Aller en bas
EdouardEdb
esske je peux ?...
avatar

Nombre de messages : 936
Date d'inscription : 26/07/2013
Age : 44
Localisation : ici (pour le moment)
Humeur : obsédé

MessageSujet: Re: [Gallmeister] Sukkwan Island - David Vann   Dim 16 Mar 2014 - 18:49

@Rorschach a écrit:



Un premier roman à la première partie étouffante, quant à la seconde, une lente dégringolade/ prise de conscience, c'est selon.

Soit "sukkwan Island", le premier roman de David Vann, publié en France en janvier dernier.
Jim emmène son fils Roy, 13 ans, passer une année sur l'île de Sukkwan, située dans le sud Alaska.
Roy est l'aîné de deux enfants, issus d'un premier mariage. (Jim est volage)
Il a acheté une cabane sur cette île déserte, sauvage, et commandé quelques travaux et outils pour rendre la vie possible dans ce bout du monde, où père et fils seront coupés de tout et de tous.
Cependant, le lecteur et Roy se rendent vite compte - dans un univers qui rappelle "la route" et "into the wild" que Jim est désinvolte. Plus grave encore pour un père : défaillant. Les problèmes se succèdent, liés à l'incurie paternelle.
De plus le père se met chaque nuit à gémir, à sangloter, puis à raconter à son fils des éléments qu'il devrait normalement taire. L'atmosphère devient malsaine.
On pressent qu'un évènement funeste va arriver...c'est le cas, p.113, et il clôt la première partie. La seconde s'ouvre sur des images d'horreur absolue, et on ne sait pas ensuite si l'on assiste à une déliquescence ou bien à une rédemption.

De nombreux critiques le vendent comme un thriller, faut pas déconner. Ce n'est pas un roman policier, si vous le lisez ainsi, vous serez déçus, même si l'évènement de la page 113 m'a pris de court.
Pas policier donc, mais de l'horreur mentale (rappelant le cheminement du personnage principal de Shutter Island).
Etouffant, malsain, il vous laisse une odeur âcre. Difficilement oubliable.
Ps:

Très envie d'en parler par mp avec ceux qui l'auront lu, pour ne pas déflorer le suspens.

il fait partie de mes livres préférés
Revenir en haut Aller en bas
Rorschach
sourcilman ^^
avatar

Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: [Gallmeister] Sukkwan Island - David Vann   Mar 17 Fév 2015 - 12:23

BD à lire absolument pour ceux qui ont aimé le roman !

Revenir en haut Aller en bas
Rorschach
sourcilman ^^
avatar

Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: [Gallmeister] Sukkwan Island - David Vann   Lun 13 Avr 2015 - 9:58

Bon, je viens de me farcir le roman et la BD d'affilée en 2 jours.
Un livre qui scotche en effet, je n'irai pas jusqu'à le mettre dans un top 25 mais il n'en est pas loin.
Force est de constater que le roman est vraiment bien fichu, j'avoue que je ne m'attendais pas du tout à ce genre d'acte à la fin de la première partie. C'est pour ça que j'aime lire. Pour que l'on soit surpris encore et encore et que les lignes du genre bougent. Je compte faire une chronique sur ce sujet en faisant des parallèles avec la BD que j'ai trouvé sublime.

"Putain...j'ai merdé..." Smile
Avis à ceux qui l'ont lu et qui veulent en discuter ici sans spoiler bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Otto Bahnkaltenschnitzel
génération grenat (dîne)
avatar

Nombre de messages : 968
Date d'inscription : 27/08/2014

MessageSujet: Re: [Gallmeister] Sukkwan Island - David Vann   Lun 13 Avr 2015 - 17:57

Bon je suis convaincu, je vais le lire prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
Rorschach
sourcilman ^^
avatar

Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: [Gallmeister] Sukkwan Island - David Vann   Lun 13 Avr 2015 - 18:46

pour 30€ environ, je te conseille le poche + la bd
le poche doit faire autour de 7€ et la BD dans les 22€
Revenir en haut Aller en bas
Otto Bahnkaltenschnitzel
génération grenat (dîne)
avatar

Nombre de messages : 968
Date d'inscription : 27/08/2014

MessageSujet: Re: [Gallmeister] Sukkwan Island - David Vann   Lun 13 Avr 2015 - 20:29

Je vais le prendre en anglais. Il semble être accessible.

J'ai vu que "Sukkwan Island" était à l'origine une seule nouvelle (centrale je crois) parmi un recueil de 6 autres. La même histoire selon différents points de vue.
J'ai cru voir aussi ce qu'il se passe page 113. Putain de résumé.
Revenir en haut Aller en bas
Rorschach
sourcilman ^^
avatar

Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: [Gallmeister] Sukkwan Island - David Vann   Mar 14 Avr 2015 - 8:31

Arf dommage si tu as vu...
putain de spoil...
Revenir en haut Aller en bas
Rorschach
sourcilman ^^
avatar

Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: [Gallmeister] Sukkwan Island - David Vann   Dim 3 Mai 2015 - 21:43

Où en es tu otto ?
j'attends que tu le lises pour poster ma chronique ici
Revenir en haut Aller en bas
Otto Bahnkaltenschnitzel
génération grenat (dîne)
avatar

Nombre de messages : 968
Date d'inscription : 27/08/2014

MessageSujet: Re: [Gallmeister] Sukkwan Island - David Vann   Dim 3 Mai 2015 - 23:10

Page 40 sur 228 de la version originale.
Je viens de débuter Sukkwan Island après 3 courtes nouvelles n'ayant pour l'instant aucun rapport direct avec cette derniére. Mais en fait si, y'a un lien mais cela n'est pas vraiment définissable.
En tout cas, c'est bien écrit, très immersif,assez étrange et franchement étouffant dans le cas de Sukkwan Island.
Je me régale la chique.
Revenir en haut Aller en bas
Rorschach
sourcilman ^^
avatar

Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: [Gallmeister] Sukkwan Island - David Vann   Mar 5 Mai 2015 - 0:01

« Cette fois, j’ai merdé… »

Plonger dans les profondeurs de l’être humain. S’isoler pour mieux s’enfuir ?
Jim invite son fils Roy à vivre une expérience hors du commun pour un jeune ado de son âge : vivre pendant un an dans une île isolée en Alaska du nom de Sukkwan Island. Pas un voisin dans les 20 km autour. Le père considère qu’il ne connaît pas assez son fils et que c’est la meilleure façon pour lui de renouer en partageant un an de vie commune. Ils vont apprendre à se découvrir et à s’apprivoiser dans une expérience censée tisser des liens forts. Roy n’a pas envie d’y aller mais par respect pour son père, il décide d’accepter l’invitation. Cette acceptation est d’ailleurs bizarre car on ne comprend pas les réelles motivations du jeune garçon. Respecte-t-il son père au point de ne pas pouvoir refuser ? Cherche-t-il à fuir l’autorité maternelle ? On ne sait pas bien.

Dans l’esprit cher aux américains, le lecteur est plongé dans un voyage humain dans le grand esprit de passation du feu en faisant du camping sauvage. Ce qui devait être une aventure initiatique va se révéler être une vraie épreuve mettant en relief les difficultés générationnelles, familiales et personnelles. Le livre joue sur plusieurs niveaux. Chacun peut avoir sa propre lecture. Certains resteront au degré de l’expérience qui tourne mal. D’autres verront le huis clos père / fils.
Les deux personnages sont totalement inadaptés à la vie dans la nature que ce soit sur le plan matériel mais aussi au niveau émotionnel. L’épreuve que chacun va subir dans ce huis clos va se relever très lourde.

Au milieu du livre, il y a un évènement déroutant, dérangeant et totalement inattendu (pas de spoil). David Vann inflige une grande claque à son lecteur. Une grande partie du récit puise sa force dans cet évènement. A la manière d’une tragédie avec une construction précise, ici, l’histoire surprend en milieu d’histoire. Surprendre n’est pas assez fort car la conséquence est qu’une deuxième histoire débute…

L’auteur a énormément travaillé sur les émotions des personnages qui sont toujours en lien avec les éléments naturels. L’écriture est très détaillée, beaucoup de phrases descriptives qui viennent renforcer le décor isolée de l’île. Celle-ci est un tout qui digère doucement les protagonistes. Finalement, l’homme ne maîtrise pas grand chose. D’ailleurs, pour confirmer cette idée, on sent rapidement que Jim ne s’est pas bien préparé pour cette aventure, bien évidemment, il doit prendre ses marques. A chaque fois que l’on croit que le père est arrivé à une forme de sérénité dans ses tâches, David Vann prend un malin plaisir à faire jouer les éléments contre eux. N’importe qui serait déjà parti de cet endroit, la plupart des gens n’y vivent qu’en été, eux cependant s’accrochent. Le fils enlevant d’ailleurs tous les doutes au père en disant qu’il souhaite rester.

Ce livre interpelle sur deux étapes de la vie : l’adolescence et la paternité. A cela vient s’ajouter la relation père / fils qui n’est jamais simple surtout comme ici où le père a été longtemps absent. Les codes sociaux évoluent dans ce livre.
Roy a treize ans, il n’est pas du tout dans le trip de son père mais par amour pour lui, il va accepter d’aller au bout de cette histoire. Il a toutes les préoccupations des ados de son âge. Il pense qu’il serait mieux ailleurs sans autorité parentale sur le dos, avec ses amis. L’idée même de se retrouver dans cet endroit l’ennuie profondément, il a d’ailleurs beaucoup de mal à trouver ses marques. On pourrait parler d’aspect inadapté dans le sens où le père agit vraiment mal, il déstabilise son fils sans s’en rendre compte. Chaque soir, le père sanglote et s’adresse dans le noir à son fils… question ambiance sereine, on n’a connu mieux…

Le père tente de rattraper le temps perdu, il reste persuadé que cette aventure humaine est essentielle pour son fils. Il estime qu’il ne réagit pas comme un homme car il a été élevé par des femmes. Il n’hésite pas à le heurter pour lui faire comprendre qu’il est conditionné. Rapidement, on sent que le discours du père est creux et ne sert que son propre intérêt afin de justifier ses actes. Sartre disait que l’on ne se voit uniquement qu’à travers le prisme des autres, ici Roy se terre dans le mutisme. Cela laisse un champ d’interprétation immense à son père. Jim ne retiendra que les reproches assourdissants de son enfant. Le père sent bien que lui-même ne tourne pas rond et s’excuse auprès de son fiston. Ce voyage initiatique sur une île isolée, dont il espère beaucoup pour renouer une relation avec sa descendance, n’est-elle pas finalement une manière de signaler sa détresse en prétendant y échapper ? « Nous ne voyons pas les choses elles-mêmes, nous nous bornons le plus souvent à lire des étiquettes collées sur elles », affirme Bergson dans « Le rire« . La dignité pour le père ne s’exprime pas de la même façon que pour nous. Le jugement de valeur du crime repose sur les impératifs du père. Dur de juger le père sans être à sa place… L’aveuglement d’un père. L’autre n’est pas soi-même. Une plongée dans l’égoïsme narcissique de l’éducateur se joue en arrière plan.

Un autre personnage important du livre est la nature. Celle-ci est omniprésente dans l’histoire. Elle conditionne les comportements des protagonistes. Elle se comporte parfois tendrement mais quelques pages plus tard, elle annihile tous les efforts faits par ses occupants. On peut d’ailleurs faire un parallèle avec l’attitude du père assez lunatique avec ses phases de joie et de chagrin. La nature au fur et à mesure de l’histoire devient de plus en plus menaçante au point que les héros du roman se mettent en danger. Comme un piège, elle se referme sur eux.

Ainsi, Sukkwan Island fait partie de cette catégorie de livre que l’on aime ou que l’on déteste. Il porte en lui cette fascination que l’on peut avoir face à l’horreur et au voyeurisme. Ce livre dégoûte par certains aspects mais notre curiosité morbide est piquée au vif et l’on ne peut s’empêcher de tourner les pages. On termine ce livre en balayant nos opinions mais en gardant des convictions. Le sentiment d’abandon de l’absolu, dans l’idée que tout se perd, est poignant et tragique. Chacun trouvera matière à réfléchir sur ce roman car on n’en sort pas indemne. Un livre à lire absolument.

Dans la foulée du roman, j’ai lu la B.D Sukkwan island. Elle a été réalisée par Ugo Bienvenu, un artiste talentueux.
Dans son œuvre, celui-ci a bien su capter l’ambiance du livre. Il a fait le choix du noir et blanc uniquement qui vient illustrer ce combat perpétuel entre le bien et le mal présent dans le livre. La nature d’abord peu présente se fait de plus en plus oppressante avec un trait de crayon appuyé. La nature happe nos protagonistes. Les émotions sont très bien rendues et les personnages bien respectés. Une très belle BD qui viendra apporter un éclairage intéressant sur le roman sans le dénaturer.
Revenir en haut Aller en bas
Rorschach
sourcilman ^^
avatar

Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: [Gallmeister] Sukkwan Island - David Vann   Mar 5 Mai 2015 - 0:02

[Mode ego ON]J'ai eu droit aux félicitations de Folio par mp sur ma chronique Smile [Mode ego OFF]
Revenir en haut Aller en bas
Otto Bahnkaltenschnitzel
génération grenat (dîne)
avatar

Nombre de messages : 968
Date d'inscription : 27/08/2014

MessageSujet: Re: [Gallmeister] Sukkwan Island - David Vann   Jeu 7 Mai 2015 - 13:36

Donc lu dans son format original, à savoir 6 nouvelles autour du même thème : le suicide d'un père, sa genèse et les conséquences sur son gamin de 13 ans.

Sukkwan Island est la plus longue et la seule traduite en français (Mais pourquoi donc la seule?). Que dire de plus que Roro?

La première partie est fantastique bien que sombre. Un père incapable d'aimer et de se faire aimer, qui foire tout ce qu'il entreprend, qui ne voit dans son fils qu'une extension de lui-même... Un père terrifiant mais fragile, tellement fragile que son gosse ne peut rien lui refuser sous peine de le voir se désintégrer. Et un ado donc, étouffé, nié dans son existence, dans l'impossibilité de s'individuer et de s'émanciper.
La première partie est une formidable description de l'adolescence contrariée. Brillante et d'une grande justesse.

La seconde partie est irracontable sans spoiler. Elle est difficilement soutenable, extrêmement dérangeante. Le récit plus démonstratif perd en "profondeur" mais suscite toujours l'intérêt.

Tout cela baignant dans la nature, grandiose et presque aussi sauvage que ces liens père-fils. Mais Rorschach en a déjà parlé.

Les autres nouvelles sont des variations autour de cette histoire. Les protagonistes ont le même nom mais évoluent dans des situations différentes mais identiques (c'est difficilement compréhensible je sais). Elles donnent du relief à "Sukkwann Island" et de l'épaisseur aux personnages, elles sont aussi moins désespérées. Les éditeurs sont vraiment des cons de n'avoir pas publié l'ouvrage dans son intégralité.

Il faut savoir également que l'auteur à perdu son père à l'age de 13 ans. Suicidé dans quasiment les mêmes conditions et le laissant porteur d'une grande culpabilité. Le bouquin est une reconstruction de cette histoire, profondément touchante malgré sa violence.

Revenir en haut Aller en bas
Rorschach
sourcilman ^^
avatar

Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: [Gallmeister] Sukkwan Island - David Vann   Ven 8 Mai 2015 - 6:31

Même si tu savais qu'il y avait un évènement important au milieu du livre, est ce que tu pensais à ce genre de truc ?
Revenir en haut Aller en bas
Otto Bahnkaltenschnitzel
génération grenat (dîne)
avatar

Nombre de messages : 968
Date d'inscription : 27/08/2014

MessageSujet: Re: [Gallmeister] Sukkwan Island - David Vann   Ven 8 Mai 2015 - 15:11

Non. Je l'ai pas vu venir.
Revenir en haut Aller en bas
Rorschach
sourcilman ^^
avatar

Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: [Gallmeister] Sukkwan Island - David Vann   Ven 8 Mai 2015 - 15:35

Tout n'est pas perdu pour les futurs lecteurs alors Wink

Attention spoil...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Otto Bahnkaltenschnitzel
génération grenat (dîne)
avatar

Nombre de messages : 968
Date d'inscription : 27/08/2014

MessageSujet: Re: [Gallmeister] Sukkwan Island - David Vann   Ven 8 Mai 2015 - 16:00

spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rorschach
sourcilman ^^
avatar

Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: [Gallmeister] Sukkwan Island - David Vann   Ven 8 Mai 2015 - 18:58

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Gallmeister] Sukkwan Island - David Vann   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Gallmeister] Sukkwan Island - David Vann
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DAVID GILMOUR On an Island
» David Gilmour, On an Island, Le CD
» David Crosby, Voyage (coffret 3 CD)
» [Interview] Interview avec David Jost pour Welt.de
» david enesa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les 3 Rocks : musique et mauvaise foi :: Lire :: Livres après livres...-
Sauter vers: