Les 3 Rocks : musique et mauvaise foi

disques • foot • films • séries • images • livres...
 
AccueilCalendrierFAQGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Février 2014 : L'album de la révélation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
beachboy
in ze pochette


Nombre de messages : 7311
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Dim 2 Fév 2014 - 9:23

@davcom a écrit:
@beachboy a écrit:
Comme je l'ai déjà dit, j'ai commencé par les stones et une période hard-rock pendant 4 ans (de Maiden/AC/DC à Megadeath/venom pour situer) puis la claque un soir en matant rockline l'émission de Lenoir aux enfants du rock et le confusion de New Order en générique. Tout a vraiment basculé avec l'achat de movement où là, j'ai honteusement caché mes disques de hard et j'ai franchi le rubicon indépendant. Ca doit faire maintenant 30 ans que ce disque m'accompagne et chaque intro du dreams never end me fout encore des frissons. En 1987, enfin sortait substance et j'avais entre les mains un album avec Confusion (et blue monday !).


On a le même âge ou presque, ça se voit, puisqu'on a plus ou moins le même parcours

Je suis beaucoup plus jeune !  Razz 
Revenir en haut Aller en bas
http://mavielamentable.hautetfort.com/
davcom
ancienne belgique
avatar

Nombre de messages : 6504
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 48
Localisation : 50 Degrés Nord

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Dim 2 Fév 2014 - 9:27

@beachboy a écrit:
@davcom a écrit:
@beachboy a écrit:
Comme je l'ai déjà dit, j'ai commencé par les stones et une période hard-rock pendant 4 ans (de Maiden/AC/DC à Megadeath/venom pour situer) puis la claque un soir en matant rockline l'émission de Lenoir aux enfants du rock et le confusion de New Order en générique. Tout a vraiment basculé avec l'achat de movement où là, j'ai honteusement caché mes disques de hard et j'ai franchi le rubicon indépendant. Ca doit faire maintenant 30 ans que ce disque m'accompagne et chaque intro du dreams never end me fout encore des frissons. En 1987, enfin sortait substance et j'avais entre les mains un album avec Confusion (et blue monday !).


On a le même âge ou presque, ça se voit, puisqu'on a plus ou moins le même parcours

Je suis beaucoup plus jeune !  Razz 

6 semaines et 3 jours ?  Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
beachboy
in ze pochette
avatar

Nombre de messages : 7311
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Dim 2 Fév 2014 - 9:31

@davcom a écrit:
@beachboy a écrit:
@davcom a écrit:
@beachboy a écrit:
Comme je l'ai déjà dit, j'ai commencé par les stones et une période hard-rock pendant 4 ans (de Maiden/AC/DC à Megadeath/venom pour situer) puis la claque un soir en matant rockline l'émission de Lenoir aux enfants du rock et le confusion de New Order en générique. Tout a vraiment basculé avec l'achat de movement où là, j'ai honteusement caché mes disques de hard et j'ai franchi le rubicon indépendant. Ca doit faire maintenant 30 ans que ce disque m'accompagne et chaque intro du dreams never end me fout encore des frissons. En 1987, enfin sortait substance et j'avais entre les mains un album avec Confusion (et blue monday !).


On a le même âge ou presque, ça se voit, puisqu'on a plus ou moins le même parcours

Je suis beaucoup plus jeune !  Razz 

6 semaines et 3 jours ?  Laughing 

 Embarassed 

_________________
http://mavielamentable.hautetfort.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://mavielamentable.hautetfort.com/
Tony's Theme
air guitariste
avatar

Nombre de messages : 9023
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 42
Humeur : Monochrome

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Dim 2 Fév 2014 - 9:50

En 1988 (j'avais 13 ans) est sorti une compilation de Dire Straits dont la pub passait régulièrement à la télé. Ma mère l'a voulu comme cadeau de noël. Mon premier coup de foudre musical je n'écoute quasiment que ce groupe et m'achète toute leur discographie, avant ça je ne m’intéressais pas vraiment à la musique. Puis deux ans plus tard, un pote me fait découvrir Led Zeppelin qui évince illico Dire Straits et je m'engouffre dans le 'classic rock' bien gras : Pink Floyd, Deep Purple, Genesis et surtout Bob Dylan. Cette période dure environ 4 ans. Je rentre à l’académie des beaux arts de Tournai, me fais de nouveaux potes dont un qui écoute Sonic Youth, Th' Faith Healers, Stone Roses et Smashing Pumkins. Mais je n'adhère pas à cette musique dissonante. C'est en voyant le clip 'Here' de Pavement sur MTV (quand c'était encore une chaine musicale) tard le soir que j'ai un autre coup de foudre, une révélation. Le lendemain, je suis à la médiathèque, je loue 'Slanted & Enchanted' et m'en fais une cassette. Je dois avouer que j'ai du mal avec cet album mais quelque chose m'attire, je sens que je dois l'apprivoiser pour qu'il m'ouvre pleinement ses portes. Dans cette même période de transition, je loue un tribute album de Bob Dylan 'Outlaw Blues' avec des reprises de Thurston Moore, Kim Gordon & Epic Soundtrack ; Lee Ranaldo ; The Boo Radleys... Cet album fut une clef importante qui m’ouvrit les portes du rock alternatif. Je vais voir les Sonic Youth en concert avec mon pote et là je me prend une des plus grosses claques musicales de toute ma vie. Ma carte de médiathèque chauffe un max, il m'en faut plus. Puis c'est au tour de John Frusciante de m'ouvrir la porte du lo-fi avec son premier album. Celui-là je l'ai usé à la corde, mon exemplaire a beaucoup souffert car je le prêtais à tout mes potes essayant de les convaincre que c'était le saint graal. Très peu mon suivi. De ma période classique rock, il ne me reste que Dylan qui ne me quittera jamais je pense. Les Beatles, le Velvet Underground, les Kinks, les Stooges j'ai découvert ça sur le tard en cherchant les sources de l'indie rock.

En image ça donne ça :












Et en vidéo :

_________________
« Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. »
Benjamin Parker
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tonyclifton.net/
davcom
ancienne belgique
avatar

Nombre de messages : 6504
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 48
Localisation : 50 Degrés Nord

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Dim 2 Fév 2014 - 9:57

Sonic Youth, Pavement.............quand on y repense, quelle époque bénie.

On l'a vécu en direct, mais maintenant que tout ça c'est fini.... Crying or Very sad 

Revenir en haut Aller en bas
Tony's Theme
air guitariste
avatar

Nombre de messages : 9023
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 42
Humeur : Monochrome

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Dim 2 Fév 2014 - 10:18

@davcom a écrit:
Sonic Youth, Pavement.............quand on y repense, quelle époque bénie.

On l'a vécu en direct, mais maintenant que tout ça c'est fini.... Crying or Very sad 

+1
De tout ça, il ne nous reste plus que les Jicks et Chelsea Light Moving  Rolling Eyes 

_________________
« Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. »
Benjamin Parker
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tonyclifton.net/
davcom
ancienne belgique
avatar

Nombre de messages : 6504
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 48
Localisation : 50 Degrés Nord

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Dim 2 Fév 2014 - 10:20

Tony 'les bons tuyaux' a écrit:
@davcom a écrit:
Sonic Youth, Pavement.............quand on y repense, quelle époque bénie.

On l'a vécu en direct, mais maintenant que tout ça c'est fini.... Crying or Very sad 

+1
De tout ça, il ne nous reste plus que les Jicks et Chelsea Light Moving  Rolling Eyes 

Lee Ranaldo se défend très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Tony's Theme
air guitariste
avatar

Nombre de messages : 9023
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 42
Humeur : Monochrome

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Dim 2 Fév 2014 - 10:21

@davcom a écrit:
Tony 'les bons tuyaux' a écrit:
@davcom a écrit:
Sonic Youth, Pavement.............quand on y repense, quelle époque bénie.

On l'a vécu en direct, mais maintenant que tout ça c'est fini.... Crying or Very sad 

+1
De tout ça, il ne nous reste plus que les Jicks et Chelsea Light Moving  Rolling Eyes 

Lee Ranaldo se défend très bien.
C'est pour ça que je ne l'ai pas cité  Wink 

_________________
« Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. »
Benjamin Parker
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tonyclifton.net/
davcom
ancienne belgique
avatar

Nombre de messages : 6504
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 48
Localisation : 50 Degrés Nord

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Dim 2 Fév 2014 - 10:22

Tony 'les bons tuyaux' a écrit:
@davcom a écrit:
Tony 'les bons tuyaux' a écrit:
@davcom a écrit:
Sonic Youth, Pavement.............quand on y repense, quelle époque bénie.

On l'a vécu en direct, mais maintenant que tout ça c'est fini.... Crying or Very sad 

+1
De tout ça, il ne nous reste plus que les Jicks et Chelsea Light Moving  Rolling Eyes 

Lee Ranaldo se défend très bien.
C'est pour ça que je ne l'ai pas cité  Wink 

Et les Jicks ne sont pas aussi mauvais que tu l'aimes à le croire.

Tiens, une spéciale nineties, on devrait faire ça un de ces jours
Revenir en haut Aller en bas
Tony's Theme
air guitariste
avatar

Nombre de messages : 9023
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 42
Humeur : Monochrome

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Dim 2 Fév 2014 - 10:26

@davcom a écrit:

Et les Jicks ne sont pas aussi mauvais que tu l'aimes à le croire.
C'est bien ça que je leur reproche, se sont de trop bons musiciens. Je préférais le côté approximatif et branleur de la bande à Pavement. Beaucoup plus de charme, surtout quand ils foutaient en l'air une chanson, ils le faisaient avec brio Laughing 
@davcom a écrit:

Tiens, une spéciale nineties, on devrait faire ça un de ces jours
Je dis OUI !  cheers cheers cheers cheers cheers

_________________
« Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. »
Benjamin Parker
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tonyclifton.net/
Saigneur des porcheries
bad lieutenant
avatar

Nombre de messages : 11227
Date d'inscription : 17/11/2008
Humeur : massacrante

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Dim 2 Fév 2014 - 10:57

Tony 'les bons tuyaux' a écrit:
@davcom a écrit:

Et les Jicks ne sont pas aussi mauvais que tu l'aimes à le croire.
C'est bien ça que je leur reproche, se sont de trop bons musiciens. Je préférais le côté approximatif et branleur de la bande à Pavement. Beaucoup plus de charme, surtout quand ils foutaient en l'air une chanson, ils le faisaient avec brio Laughing 
@davcom a écrit:

Tiens, une spéciale nineties, on devrait faire ça un de ces jours
Je dis OUI !  cheers cheers cheers cheers cheers

faudra penser à demander à Roro d'abord surtout!

_________________
Le procureur:  Comment appelles-tu l'amour ?
Clara: L'amour, monsieur le procureur ?... la bête à deux dos...le théâtre du pauvre...

There's blood on your legs, I love you.
Revenir en haut Aller en bas
Rorschach
sourcilman ^^
avatar

Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Dim 2 Fév 2014 - 13:46

Malin seb  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
guil
blacksessions.com
avatar

Nombre de messages : 3614
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 45
Humeur : fatigué

MessageSujet: La Découverte ou l'Ignorance   Lun 3 Fév 2014 - 16:03

La Découverte ou l'Ignorance - Etape 1 - Partir de loin.

Je suis le petit dernier d'une fratrie de trois, arrivé bien après mon frère et ma soeur.
Fatalement mes parents écoutaient et écoutent toujours des trucs de.... vieux. Schématiquement de l'opérette, et des trucs terribles genre Jacques Lantier ou pire.
Brassens aussi, et ça j'aime depuis. Mon père l'a vu d'ailleurs à Bobino.
A la maison il n'y a jamais eu de télé. La radio ? Les grandes ondes. RTL pour les infos matin, midi et soir... Ou les Grosses Têtes. On est bien tiens.

Mon frère et ma soeur, pourtant nés respectivement en 58 et 60, pourraient être qualifiés d'originaux musicalement.
J'ai très peu de souvenirs de mon frères à la maison quand j'étais enfant : nous avions 13 ans d'écart et il avait 2 ans d'avance en scolarité, de mon point de vue il a quitté la maison très tôt pour partir à la fac, je devais avoir 3 ou 4 ans. Je le voyais surtout le week-end.
Ses goûts musicaux étaient plus que surnaturels à mes oreilles enfantines : musique baroque, musique indienne (Ravi Shankar en tête), et trucs complétement décalés (Vian, Ricet Barriet, Boby Lapointe...)
Ma frangine a à peine moins d'écart (11 ans) et au contraire, elle n'était pas douée pour les études. On a donc cohabité plus longtemps. Musicalement, ça m'était encore pire : Brel, Piaf, Bécaud, Tri Yann, Guichard... Envie de se pendre.
Et elle qui me répétait "tu comprendras quand tu seras plus grand, tu verras tu aimeras ça". Ca me rendait fou furieux.

Vint enfin le moment où j'ai pu récupérer une petite radio. Le voilà le premier déclic.
Ca n'a pas été encore évoqué mais la libéralisation de la bande FM a aussi joué un rôle dans la découverte musicale dans les années 80 en France.
J'ai pu alors sortir du carcan familial. Oh c'est pas encore mirobolant : la variété des années 80 quoi.
Puis un peu plus tard, les émissions de Zegut tard le soir, caché sous la couette avec le son au minimum ou un écouteur (pas un casque hein, juste un écouteur).
Une période qui durera jusqu'au milieu des années 80, avec Supertramp, Dire Straits, Police, Indochine, ACDC.....

Curieux comme finalement ma soeur ne s'était pas trompée tant que ça.
En gras ce que j'en ai gardé, les passerelles.


Dernière édition par guil le Lun 3 Fév 2014 - 17:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
moonriver
Comme un Lego
avatar

Nombre de messages : 2927
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 46
Localisation : IDF

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Lun 3 Fév 2014 - 16:46

A la maison, peu de musique sauf RMC (animateur vedette à l'époque: JP Foucaut, c'était une radio généraliste diffusée dans le sud de la France) ou les cassettes de ma sœur (10 ans de plus que moi). Elle écoute presque exclusivement Serge Lama et Nicolas Peyrac, que je rejette.

Mes premiers émois musicaux, je les ai vécus chez ma grand-mère en regardant la télé. Tout d’abord via les émissions des Carpentiers et Champs Elysées de Drucker. Je deviens un grand fan de Daniel Balavoine, Michel Berger, Souchon et compagnie. Dans une interview de Balavoine, il parle de Peter Gabriel, chanteur dont j’ignore tout. Lors de mon voyage linguistique suivant, j’achète à Dublin Peter Gabriel 4 (1982, j’ai 12 ans). Je ne comprend pas trop ce disque mais je suis fier de l’avoir. Dans la foulée, je bascule dans la pop (toujours vue à la télé, Platine 45 par exemple) pour le meilleur (Daho, Marc Seberg, les Rita) ou pour le pire (Indochine).

En 1985, à la faveur d’une discussion enflammée autour du « chant des terres » de Marc Seberg, un mec de ma classe me passe une cassette. Et le soir, c’est un choc terrible : je découvre, éberlué, une musique dont je n’imaginais pas qu’elle puisse exister et qui pourtant me parle terriblement : Seventeen Seconds de Cure.

A partir de là, je laisse de côté 95% de ma discothèque, fréquente assidûment le disquaire de la ville (Perpignan, un désert culturel à l’époque) et écouté frénétiquement tous les groupes en lien (de près ou de loin) avec Cure.
Bernard Lenoir et les Inrocks (version bimestrielle) feront le reste.
Revenir en haut Aller en bas
guil
blacksessions.com
avatar

Nombre de messages : 3614
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 45
Humeur : fatigué

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Lun 3 Fév 2014 - 16:52

Il faut encore que je finisse la suite de mes aventures, mais on a visiblement un parcours parallèle Moon Smile

_________________
ça suffa comme ci
Revenir en haut Aller en bas
moonriver
Comme un Lego
avatar

Nombre de messages : 2927
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 46
Localisation : IDF

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Lun 3 Fév 2014 - 16:56

@guil a écrit:
Il faut encore que je finisse la suite de mes aventures, mais on a visiblement un parcours parallèle Moon Smile

oui c'est amusant mais pas si étonnant vu que nous avons quasiment le même âge.
Pour l'anecdote, je dois aussi avouer une periode Hard Rock de 2 mois qui m'a fait acheter une cassette d'ACDC (For those about to rock) et une de Trust (marche ou crève). C'était pas du tout mon truc, je suis vraiment un rebelle à 2 francs!
Revenir en haut Aller en bas
guil
blacksessions.com
avatar

Nombre de messages : 3614
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 45
Humeur : fatigué

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Mar 4 Fév 2014 - 17:06

La Découverte ou l'Ignorance - Etape 2 - Nouvelle vague.

Je suis donc grosso merdo au milieu des années 80, entre 12 et 15 ans et j'écoute de la pop ou du rock gentillet. Daho aussi.
Au collège quelques potes écoutent déjà Cure et tentent de me faire accrocher. Rien à faire, je trouve ça morbide, triste, glauque.
Je dois dire que la bataille faisait rage et qu'on se chambrait gentiment salement.
Il faudra attendre l'été 85. Le début de l'été, Head on the Door, plus mainstream, n'est pas encore sorti.
Je me lasse des vacances avec mes parents, ceux-ci me dégottent une colo avec initiation au planeur.
Me première colo.
J'en mène pas large.
Départ en bus à Valenciennes, direction l'Aveyron.
Un de mecs monte dans le bus et demande au chauffeur s'il peut passer sa K7.
Le chauffeur sympa acquiesce et enfile la K7 dans l'autoradio.

C'était Cure.

Et d'autres trucs de corbeaux.

Putain le voyage a été long.

Sauf qu'au milieu de la compil du mec, il y avait un titre, une merveille, un bijou, un truc qui te prend direct aux tripes et te lâche pas.
Évidemment j'ose pas demander.
Retour des vacances, je me rue sur les K7 des potes du collège complétement éberlués : je n'aime toujours pas Cure mais faut que je retrouve ce putain de morceau.
Au fil des écoutes j'apprécie de plus en plus. Ouais. OUAIS ! OUAIS putain c'est bon tout ça !!

Je n'ai jamais su quel était ce titre. Soit ce n'était pas un Cure et donc pas retrouvé, soit c'était bien un Cure et je ne l'ai pas reconnu mais c'est pas grave !
Je vire ma cuti. Je me jette sur Cure, d'autres groupes aussi, conseillés par les potes : de plus faciles d'approches U2, Simple Minds, Depeche Mode.... à d'autres moins consensuels Clan of Xymox, ce genre de chose.

1986, l'été suivant.
Je pars cette fois avec mes parents de nouveau, mais dans un village vacances. Il y a plein d'ados.
On forme un sacré bande de potes. Dans le lot il y a un petit groupe qui vient de Rennes. Et Rennes ces années là....
Je crois bien que ces gars là lisaient déjà un petit magazine qui venait tout juste de démarrer : les Inrocks.
Avec eux je découvre le Marquis de Sade, Marc Seberg.... Joy Division, Siouxie and the Banshees probablement également... Un petit groupe encore méconnu en France aussi : R.E.M.
Et de l'électro : Kraftwerk, Anne Clark...
Curieusement je ne me souviens pas qu'il y ait eu de Smiths dans ces découvertes. A posteriori je suis certain que le groupe était présent sur les compils de ces Rennais, impossible qu'il en soit autrement, mais cela ne m'a pas marqué sur le moment il faut croire.

Me voilà trempant en plein gothic rock, new wave, post punk, cold wave....


Dernière édition par guil le Mar 4 Fév 2014 - 22:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 4710
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 36
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Mar 4 Fév 2014 - 18:04

@guil a écrit:
Anne Clark...

 cheers 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Jeu 6 Fév 2014 - 18:57

Je dois presque tout à mon frère, qui défrichait.
Au début, je croyais que Starmania était de la musique, alors j'ai écouté Balavoine.
Ensuite, le disque que j'ai vraiment usé, c'était le premier solo de Sting, The Dream of the blue turtles, et je suis un peu remonté sur Police.
Ensuite, j'ai commencé à écouter ce que mon frère chopait de l'actualité musicale. Je pense que mes premiers véritables émois viennent de là : Bullet with butterlfly wings, des Smashing Pumpkins, Novocaine for the Soul de Eels, puis un peu plus tard Radiohead.
Et un choc, découvert par hasard dans la médiathèque parce que j'avais aimé la pochette : l'album de House of Love avec le papillon.
A partir de là, j'étais lancé.
Arrivé à la fac, cohabitation de la vague Trip Hop (Mezzanine de Massive Attack, Björk), et un CD qu'on me passe incidemment et qui m'a foudroyé : After The Gold Rush de Neil Young.
A partir de là, l'exploration encyclopédique a commencé, dans toutes les directions, en pillant le fond des potes et celui des médiathèques, alors que je venais d'avoir mon premier PC doté d'un graveur.


Dernière édition par Nulladies le Jeu 6 Fév 2014 - 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
EdouardEdb
esske je peux ?...
avatar

Nombre de messages : 936
Date d'inscription : 26/07/2013
Age : 44
Localisation : ici (pour le moment)
Humeur : obsédé

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Jeu 6 Fév 2014 - 19:12

@RabbitIYH a écrit:
@guil a écrit:
Anne Clark...

 cheers 

vue en concert il y a peu au Divan du Monde, je ne m'attendais à rien et ça a été une vraie surprise, super concert super souvenir, bon faut dire que j'étais bien bien avancé en degrés mais on m'a confirmé que c'était un très bon concert
Revenir en haut Aller en bas
lalou
grand petit homme
avatar

Nombre de messages : 1019
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 47
Localisation : Sugar Mountain

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Jeu 6 Fév 2014 - 19:51

@Nulladies a écrit:
et un CD qu'on me passe incidemment et qui m'a foudroyé : After The Gold Rush de Neil Young.
cheers
Pareil mais c'était Harvest. Objectivement moins bon qu'After The Goldrush, mais ces disques "ouvreurs de porte" te laissent une émotion à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 4710
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 36
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Jeu 6 Fév 2014 - 22:03

Je vois qu'on a des déclencheurs communs avec Nulladies ! Smile

@EdouardEdb a écrit:
@RabbitIYH a écrit:
@guil a écrit:
Anne Clark...

 cheers 

vue en concert il y a peu au Divan du Monde, je ne m'attendais à rien et ça a été une vraie surprise, super concert super souvenir, bon faut dire que j'étais bien bien avancé en degrés mais on m'a confirmé que c'était un très bon concert

Tu m'étonnes, ses meilleurs albums sont les deux derniers (suffisamment rare pour être signalé venant d'une grande dame des années 80).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
guil
blacksessions.com
avatar

Nombre de messages : 3614
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 45
Humeur : fatigué

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Jeu 6 Fév 2014 - 22:06

hé bé, je ne pensais pas trouver des amateurs d'Anne Clark !
ça fait une sacré paie que je n'ai pas écouté, mais je vais tâcher de trouver les 2 derniers albums rapido !!!

_________________
ça suffa comme ci
Revenir en haut Aller en bas
shoplifter
admin à mi-temps
avatar

Nombre de messages : 7978
Date d'inscription : 16/11/2008
Humeur : ne se prononce pas

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Sam 8 Fév 2014 - 17:25

bon ça doit se passer entre 1982 et 85 (avant rien à signaler), ma grande soeurette n'est pas une rebelle mais commence à s'acheter des disques
dont une compil d'Eagles (j'adhère et pense être babacool qui ne doit écouter que du rock californien)
premier disque acheté à moi : eagles - live

deuxième : neil young - harvest (ha ha ha, pas mal pour un jeunot de 12-13 ans)

sur ce, 1986 arrive, je ne sais plus comment (influence de potes à la soerette sûrement) mais je me retrouve entouré de mecs qui écoutent echo and the bunnymen, new order, lloyd cole, prefab sprout, marc seberg et the smiths...
super nom ça the smiths ? (ça doit être californien...)
vous connaissez la suite

je dois avouer un gros trou noir au moment où j'ai commencé à bosser (fin des années 90 début années 2000), je ne me tenais plus du tout au courant de ce qui sortait. Par exemple, Neutral Milk Hotel, j'étais passé totalement à côté avant de découvrir ça dix ans après
puis j'ai acheté The man comes around de Johnny Cash, ça a complètement relancé la machine et l'envie de pister l'underground

puis il y a eu les 2rocks et les 3rocks, pour maintenir la flamme et se tenir un peu au courant (merci les gars)


à l'occaz j'aime toujours réécouter le live d'eagles
Revenir en haut Aller en bas
http://3rocks.1fr1.net
le mutant
le bonheur est sur le pré
avatar

Nombre de messages : 275
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Dim 16 Fév 2014 - 17:54







J'avais une dizaine d'années, j'écoutais les merdes qui passaient à la radio comme la plupart des gamins de mon âge et puis un jour le frangin m'a chopé par le col et m'a dit "écoute ça petit con". Et voilà comment je me suis mis à écouter du rock.
Puis plus tard :







et enfin beaucoup plus tard :





Revenir en haut Aller en bas
guil
blacksessions.com
avatar

Nombre de messages : 3614
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 45
Humeur : fatigué

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Mar 18 Fév 2014 - 18:03

La Découverte ou l'Ignorance - Etape 3 - La révélation.

1989, l'année du bac.
J'en suis resté peu ou prou dans la continuité : gothic rock, new wave, cold wave.... De l'électro, techno aussi.
Des trucs qu'on entendait en boîte à l'époque (hep les belges, j'ai pas mal fréquenté une boîte vers Mons à l'époque, si ça se trouve on s'est croisé Wink)
La rentrée scolaire est périlleuse, j'attaque la prépa et m'éloigne du cocon familial et surtout de tous mes copains. En fait je vais loger chez mon frère à Valenciennes, l'occasion d'échanger quelques disques et d'explorer d'autres pistes (Otis Redding, les B52's par exemple).
L'occasion aussi de sortir avec lui et ses potes !! Smile
En cours je rencontre des mecs très branchés zic. La plupart des groupes dont ils parlent me sont inconnus... Moi qui me croyais plutôt au courant...
Bref, je m'intéresse. Leur conseil tient finalement en 2 mots d'ordre : lire les Inrocks (bimestriel à l'époque, superbe papier, photos noir & blanc, et interview de 5 ou 6 pages... un vrai bonheur) et écouter Lenoir.
Je plonge.
Je découvre un univers incroyable. My Bloddy Valentine, Stone Roses, James (mon groupe culte depuis), Morrissey (et cette fois les Smiths par ricochet)... Bref toute la scène indépendante des  90's.

J'ai pratiqué les inrocks et Lenoir assidument pendant ma scolarité.
Et puis la vie active m'en a éloigné. Pour les inrocks sans regret, davantage pour Leblack.
De là j'ai peu ou prou tourné sur les mêmes thèmes pendant quelques années, jusqu'à atterrir ici et renouer avec moult découvertes.

Voilà.
Trois moments phares pour sortir des sentiers battus musicaux, ou tout au moins d'un moule familial (il n'y en avait pas d'ailleurs, aucun de mes parents ou frères/soeurs n'a jamais essayé de me forcer à écouter quoi que ce soit) 
 - une petite radio, enfant
 - Cure, ado
 - et un diptyque Inrocks+Lenoir, début de vie adulte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Février 2014 : L'album de la révélation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Marche en Famenne 05/02/2014 - WEX (Wallonie Expo) 20h
» Rappel agenda (Février 2014 à ...)
» ADX Ultimatum (2014)
» John Deacon - Album solo !
» THEODORA - V C - TCE février 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les 3 Rocks : musique et mauvaise foi :: Ecouter :: Le thème du moment-
Sauter vers: