Les 3 Rocks : musique et mauvaise foi

disques • foot • films • séries • images • livres...
 
AccueilCalendrierFAQGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Février 2014 : L'album de la révélation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Rorschach
sourcilman ^^
avatar

Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 36

MessageSujet: Février 2014 : L'album de la révélation   Ven 31 Jan 2014 - 22:19

Chaque membre peut proposer son "disque de la révélation", celui qui lui a ouvert les portes de "sa" perception musicale, qui l a fait accéder à un autre style de musique et qui ne l a plus lâché. Il faut bien évidemment expliquer / raconter ou argumenter son choix et ne pas simplement poster une pochette.

Revenir en haut Aller en bas
Rorschach
sourcilman ^^
avatar

Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Ven 31 Jan 2014 - 22:37

Réservé
Revenir en haut Aller en bas
shoplifter
admin à mi-temps
avatar

Nombre de messages : 7975
Date d'inscription : 16/11/2008
Humeur : ne se prononce pas

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Sam 1 Fév 2014 - 14:07

le patchwork que tu as fait pourrait constituer une belle bannière pour une nouvelle déco
Revenir en haut Aller en bas
http://3rocks.1fr1.net
Esther
Yul le grincheux
avatar

Nombre de messages : 6078
Date d'inscription : 31/10/2013
Age : 43

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Sam 1 Fév 2014 - 16:49

Perso, mon émancipation musicale s'est déroulée en deux temps. Avant, j'étais sous le joug de mon père (autant de chef d'oeuvres que de merdes insondables). Et puis, un jour de 1983, j'ai pris Prince en pleine gueule et son Purple Rain. Ce fût la révélation. Mon père trouvait ça à chier, moi j'adorais. Beaucoup de groupes ont découlé de cette découverte. La deuxième partie fût un disque emprunté à un pote. Le Whashing Machine de Sonic Youth. Là, les portes n'étaient plus ouvertes mais défoncées et j'ai découvert l'indie rock dans sa globalité mais aussi, et peut-être surtout, la musique noise, la musique expérimentale qui aujourd'hui occupe une bonne moitié de la musique que j'écoute actuellement. Ce disque m'a définitivement fait basculer du Mainstream à l'Underground. Pour le jazz, c'est un peu différent. J'en ai toujours vaguement écouté, mais pas forcément le plus intéressant; Du jazz ronronnant comme Keith Jarrett... jusqu'à ma découverte via un disque emprunté à la médiathèque de Charles Mingus. Et là, ce fût un véritable coup de foudre. Depuis, je n'ai cessé d'explorer le genre, à l'instar de la musique expérimentale.
Revenir en haut Aller en bas
Tony's Theme
air guitariste
avatar

Nombre de messages : 9023
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 42
Humeur : Monochrome

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Sam 1 Fév 2014 - 17:02

@shoplifter a écrit:
le patchwork que tu as fait pourrait constituer une belle bannière pour une nouvelle déco
Y a pas à dire shopi en graphisme t'as vraiment des goûts de chiottes  Laughing 

_________________
« Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. »
Benjamin Parker
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tonyclifton.net/
davcom
ancienne belgique
avatar

Nombre de messages : 6504
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 48
Localisation : 50 Degrés Nord

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Sam 1 Fév 2014 - 17:04

Je suis issus d'une grande famille, avec quantité d'oncles et de tantes qui écoutaient beaucoup de musique. De 0 à 13 ans je dirais, ce fût éclectique : Julien Clerc, The Clash, Wings, Simon And Garfunkel, Les Stones, les Beatles, Queen, Electric Light Orchestra, du hard rock seventies....

Du hard rock Seventies, je suis passé, sous l'influence de petits camarades, au heavy-metal, Iron Maiden, Slayer......Tout ça.

Puis, le jour où tout a basculé, c'est en soirée chez des potes, en 1984. 15 ans. Je m'en souviens comme si c'était hier. Un disque passe.

Moi : C'est quoi ?
Lui : The Smiths, un nouveau groupe anglais de Manchester

Je ne dis plus rien. Je me suis abreuvé de bière et de cette musique si étrange. Le lendemain, j'étais chez le disquaire.

Et puis ce fût Echo And The Bunnymen, Lloyd Cole, The Teardrop Explodes, Siouxsie, The Cure, la New Wave, le Post Punk.

Ensuite Lou Reed, le velvet, à rebours. Leonard Cohen, tous les anciens, puis les groupes indés américains..................

Jusqu'à aujourdhui
Revenir en haut Aller en bas
Tony's Theme
air guitariste
avatar

Nombre de messages : 9023
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 42
Humeur : Monochrome

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Sam 1 Fév 2014 - 17:04

@Esther a écrit:
Perso, mon émancipation musicale s'est déroulée en deux temps. Avant, j'étais sous le joug de mon père (autant de chef d'oeuvres que de merdes insondables). Et puis, un jour de 1983, j'ai pris Prince en pleine gueule et son Purple Rain. Ce fût la révélation. Mon père trouvait ça à chier, moi j'adorais. Beaucoup de groupes ont découlé de cette découverte. La deuxième partie fût un disque emprunté à un pote. Le Whashing Machine de Sonic Youth. Là, les portes n'étaient plus ouvertes mais défoncées et j'ai découvert l'indie rock dans sa globalité mais aussi, et peut-être surtout, la musique noise, la musique expérimentale qui aujourd'hui occupe une bonne moitié de la musique que j'écoute actuellement. Ce disque m'a définitivement fait basculer du Mainstream à l'Underground. Pour le jazz, c'est un peu différent. J'en ai toujours vaguement écouté, mais pas forcément le plus intéressant; Du jazz ronronnant comme Keith Jarrett... jusqu'à ma découverte via un disque emprunté à la médiathèque de Charles Mingus. Et là, ce fût un véritable coup de foudre. Depuis, je n'ai cessé d'explorer le genre, à l'instar de la musique expérimentale.
Et ta période metal, c'était quand ?

_________________
« Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. »
Benjamin Parker
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tonyclifton.net/
shoplifter
admin à mi-temps
avatar

Nombre de messages : 7975
Date d'inscription : 16/11/2008
Humeur : ne se prononce pas

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Sam 1 Fév 2014 - 17:04

Tony 'les bons tuyaux' a écrit:
@shoplifter a écrit:
le patchwork que tu as fait pourrait constituer une belle bannière pour une nouvelle déco
Y a pas à dire shopi en graphisme t'as vraiment des goûts de chiottes  Laughing 

non mais t'as vu ta veste, toi !
Revenir en haut Aller en bas
http://3rocks.1fr1.net
Esther
Yul le grincheux
avatar

Nombre de messages : 6078
Date d'inscription : 31/10/2013
Age : 43

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Sam 1 Fév 2014 - 17:08

Tony 'les bons tuyaux' a écrit:
@Esther a écrit:
Perso, mon émancipation musicale s'est déroulée en deux temps. Avant, j'étais sous le joug de mon père (autant de chef d'oeuvres que de merdes insondables). Et puis, un jour de 1983, j'ai pris Prince en pleine gueule et son Purple Rain. Ce fût la révélation. Mon père trouvait ça à chier, moi j'adorais. Beaucoup de groupes ont découlé de cette découverte. La deuxième partie fût un disque emprunté à un pote. Le Whashing Machine de Sonic Youth. Là, les portes n'étaient plus ouvertes mais défoncées et j'ai découvert l'indie rock dans sa globalité mais aussi, et peut-être surtout, la musique noise, la musique expérimentale qui aujourd'hui occupe une bonne moitié de la musique que j'écoute actuellement. Ce disque m'a définitivement fait basculer du Mainstream à l'Underground. Pour le jazz, c'est un peu différent. J'en ai toujours vaguement écouté, mais pas forcément le plus intéressant; Du jazz ronronnant comme Keith Jarrett... jusqu'à ma découverte via un disque emprunté à la médiathèque de Charles Mingus. Et là, ce fût un véritable coup de foudre. Depuis, je n'ai cessé d'explorer le genre, à l'instar de la musique expérimentale.
Et ta période metal, c'était quand ?
Lorsque j'avais 15 piges. Mais ça n'a pas vraiment ouvert de portes. Note qu'aujourd'hui, j'écoute toujours au peu de métal, mais des trucs vraiment différents de ce que j'écoutais à l'époque. Genre Sunn 0))) ou Earth
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Yul le grincheux
avatar

Nombre de messages : 6078
Date d'inscription : 31/10/2013
Age : 43

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Sam 1 Fév 2014 - 17:09

@davcom a écrit:
The Cure

Ah oui, aussi, j'ai découvert The Cure en même temps que Prince, en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2456
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 55
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Sam 1 Fév 2014 - 18:19

"Dark side of the moon" en 1974.
(Heu... le  patchwork pochette c'est pour le bandeau du fofo ou ce topic ?...  Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 36
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Sam 1 Fév 2014 - 18:33

Moi c'est pas compliqué, n'ayant jamais adhéré aux yéyés et autres chanteurs français à textes genre Brel, Brassens ou Ferré (aujourd'hui je sauve Barbara mais c'est déjà limite) qu'écoutaient mes parents entre deux sessions de musique classique j'ai commencé à sentir la différence en découvrant les Cranberries et surtout les Cardigans (que j'aime toujours beaucoup alors que les premiers bof, j'étais jeune) à la radio et sur des compils d'époque, ça devait être le milieu des années 90 et j'ai commencé à flirter avec l'indie pop FM mais sans plus (Alanis Morrissette, etc), mes seules écoutes vraiment religieuses concernant alors des BOs et notamment celles de Morricone découvert gamin dans les films de Leone et que je considère toujours aujourd'hui comme le plus grand musicien de tous les temps (pas encore fini d'explorer ses quelques 450 scores donc ça va).

Heureusement à la fin de la décennie il y a eu la découverte de Eels et Björk, puis la fac et un pote qui m'a initié à Radiohead et tout ce qui s'en est suivi (OK Computer a quand même été un gros déclencheur de passion), parallèlement une cousine s'est branchée un peu tardivement sur le trip-hop et je lui ai emboîté le pas (même claque avec Portishead), un autre collègue m'a fait découvrir Aphex Twin et cette passion fulgurante pour l'électronica et l'IDM ne m'a plus jamais quitté. Enfin ça n'est qu'en 2001 avec la sortie de Vespertine que je me suis vraiment pris de passion pour un univers au point de vouloir tout savoir, dévorant des pages d'interviews sur les Inrocks et consorts, ce qui m'a orienté encore plus vers l'électro exigeante au vu des nombreux collaborateurs du disque (de Matmos à Valgeir Sigurdsson en passant par Console ou encore Oval que Björk samplait sur un morceau). J'ai continué à lire les Inrocks plus ou moins régulièrement jusqu'à 2004, découvrant grâce à eux le post-rock, Anticon, et plein d"autres trucs fabuleux qu'ils ont commencé à lâcher partir de l'avènement d'Arcade Fire, bon groupe à l'influence définitivement déplorable, et puis heureusement il y a eu le Forum Indie Rock et IRM.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
lalou
grand petit homme
avatar

Nombre de messages : 1019
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 47
Localisation : Sugar Mountain

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Sam 1 Fév 2014 - 18:39

Bon la culture musicale de chacun étant intimement lié à son histoire, son enfance, son éducation, je vois bien l'intérêt de faire partager non seulement un album mais aussi une démarche, une quête, une révélation, quoi.
Quand je parlais de pudeur, je voulais dire que pour moi, les découvertes musicales qui m'ont marqué sont intimement liées à des évènements très perso. Mais je crois que c'est pareil pour tout le monde...

L'album de la révélation.

En 85, je me suis retrouvé en internat, loin du foyer familial stéphanois, et c'est là que l'ai découvert ce disque qui a changé ma vie et mes goûts pour toujours:

Quoi de plus normal me direz-vous, un tel CO!
Je l'ai écouté presque 24h/24 pendant toute mon année de seconde au lycée de la Mure, mon walkman sur les oreilles pendant les heures d'étude, en descendant la route Napoléon en stop, en apprenant l'harmo avec It Takes A Lot To Laugh, en me défonçant la tronche, en dégrafant mon premier soutien-gorge, seul ou en compagnie ce disque fût un prolongement de moi-même, on me surnommait Mr Jones... Bon j'exagère un peu, mais Dylan, le jour où il va s'envoler, je m'enferme une semaine entière avec ce disque...
Revenir en haut Aller en bas
Rorschach
sourcilman ^^
avatar

Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Sam 1 Fév 2014 - 18:40

à Rabbit

j'ai découvert Console grace à une pub au Portugal pendant les grandes vacances Wink
Revenir en haut Aller en bas
Rorschach
sourcilman ^^
avatar

Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Sam 1 Fév 2014 - 18:42

@Rorschach a écrit:
à Rabbit

j'ai découvert Console grace à une pub au Portugal pendant les grandes vacances Wink

ca doit bien dater d il y a 14/15 ans d'ailleurs Smile
Revenir en haut Aller en bas
Rorschach
sourcilman ^^
avatar

Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Sam 1 Fév 2014 - 18:46

@RabbitIYH a écrit:

un autre collègue m'a fait découvrir Aphex Twin et cette passion fulgurante pour l'électronica et l'IDM ne m'a plus jamais quitté. Enfin ça n'est qu'en 2001 avec la sortie de Vespertine que je me suis vraiment pris de passion pour un univers au point de vouloir tout savoir, dévorant des pages d'interviews sur les Inrocks et consorts, ce qui m'a orienté encore plus vers l'électro exigeante au vu des nombreux collaborateurs du disque (de Matmos à Valgeir Sigurdsson en passant par Console ou encore Oval que Björk samplait sur un morceau).

on a un bout de chemin en commun Wink
En revanche, je me suis intéressé à Jean Michel Jarre en parallèle, il est souvent taxé de ringard (cf encore Séb qui se moquait de moi lors de la braderie vinyle) mais certains de ses albums comme Equinoxe ou Oxygene méritent vraiment qu on se penche sur eux lorsqu on les remet dans le contexte.
Revenir en haut Aller en bas
Saigneur des porcheries
bad lieutenant
avatar

Nombre de messages : 11227
Date d'inscription : 17/11/2008
Humeur : massacrante

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Sam 1 Fév 2014 - 18:52

@Rorschach a écrit:
@RabbitIYH a écrit:

un autre collègue m'a fait découvrir Aphex Twin et cette passion fulgurante pour l'électronica et l'IDM ne m'a plus jamais quitté. Enfin ça n'est qu'en 2001 avec la sortie de Vespertine que je me suis vraiment pris de passion pour un univers au point de vouloir tout savoir, dévorant des pages d'interviews sur les Inrocks et consorts, ce qui m'a orienté encore plus vers l'électro exigeante au vu des nombreux collaborateurs du disque (de Matmos à Valgeir Sigurdsson en passant par Console ou encore Oval que Björk samplait sur un morceau).

on a un bout de chemin en commun Wink
En revanche, je me suis intéressé à Jean Michel Jarre en parallèle, il est souvent taxé de ringard (cf encore Séb qui se moquait de moi lors de la braderie vinyle) mais certains de ses albums comme Equinoxe ou Oxygene méritent vraiment qu on se penche sur eux lorsqu on les remet dans le contexte.

c'est surtout le personnage qui me fait marrer.
oxygène et équinoxe mon vieux écoutait ça et j'aimais bien.

_________________
Le procureur:  Comment appelles-tu l'amour ?
Clara: L'amour, monsieur le procureur ?... la bête à deux dos...le théâtre du pauvre...

There's blood on your legs, I love you.
Revenir en haut Aller en bas
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 36
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Sam 1 Fév 2014 - 18:57

Là je vais pas pouvoir vous suivre, mon père aussi écoutait beaucoup Jarre que j'aimais pas du tout et j'ai fait une allergie aux synthés assez tôt qui a bien duré jusqu'à ma découverte de la kosmiche musik y a 7, 8 ans pas plus, ce qui m'a finalement amené à penser que Jean-Mimi n'avait pas inventé grand chose, en somme... pour moi c'est plutôt du listener's digest, une passerelle avec le grand public, en ça le bonhomme a sûrement eu son importance, surtout chez nous mais même aujourd'hui ces sonorités me hérissent, trop propres et datées, c'est comme les Pink Floyd post-Barrett à un autre niveau, je pourrais vraiment plus écouter ça.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
Tony's Theme
air guitariste
avatar

Nombre de messages : 9023
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 42
Humeur : Monochrome

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Sam 1 Fév 2014 - 19:13

@lalou a écrit:
Bon la culture musicale de chacun étant intimement lié à son histoire, son enfance, son éducation, je vois bien l'intérêt de faire partager non seulement un album mais aussi une démarche, une quête, une révélation, quoi.
Quand je parlais de pudeur, je voulais dire que pour moi, les découvertes musicales qui m'ont marqué sont intimement liées à des évènements très perso. Mais je crois que c'est pareil pour tout le monde...

L'album de la révélation.

En 85, je me suis retrouvé en internat, loin du foyer familial stéphanois, et c'est là que l'ai découvert ce disque qui a changé ma vie et mes goûts pour toujours:

Quoi de plus normal me direz-vous, un tel CO!
Je l'ai écouté presque 24h/24 pendant toute mon année de seconde au lycée de la Mure, mon walkman sur les oreilles pendant les heures d'étude, en descendant la route Napoléon en stop, en apprenant l'harmo avec It Takes A Lot To Laugh, en me défonçant la tronche, en dégrafant mon premier soutien-gorge, seul ou en compagnie ce disque fût un prolongement de moi-même, on me surnommait Mr Jones... Bon j'exagère un peu, mais Dylan, le jour où il va s'envoler, je m'enferme une semaine entière avec ce disque...
Un putain de CO  cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers 

_________________
« Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. »
Benjamin Parker
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tonyclifton.net/
Tony's Theme
air guitariste
avatar

Nombre de messages : 9023
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 42
Humeur : Monochrome

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Sam 1 Fév 2014 - 19:15

C'est chouette de lire vos parcours musicaux. Je vous balance le mien dès que j'ai le temps.

_________________
« Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. »
Benjamin Parker
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tonyclifton.net/
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2456
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 55
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Sam 1 Fév 2014 - 19:23

@lalou a écrit:
Bon la culture musicale de chacun étant intimement lié à son histoire, son enfance, son éducation, je vois bien l'intérêt de faire partager non seulement un album mais aussi une démarche, une quête, une révélation, quoi.
Quand je parlais de pudeur, je voulais dire que pour moi, les découvertes musicales qui m'ont marqué sont intimement liées à des évènements très perso. Mais je crois que c'est pareil pour tout le monde...

L'album de la révélation.

En 85, je me suis retrouvé en internat, loin du foyer familial stéphanois, et c'est là que l'ai découvert ce disque qui a changé ma vie et mes goûts pour toujours:

Quoi de plus normal me direz-vous, un tel CO!
Je l'ai écouté presque 24h/24 pendant toute mon année de seconde au lycée de la Mure, mon walkman sur les oreilles pendant les heures d'étude, en descendant la route Napoléon en stop, en apprenant l'harmo avec It Takes A Lot To Laugh, en me défonçant la tronche, en dégrafant mon premier soutien-gorge, seul ou en compagnie ce disque fût un prolongement de moi-même, on me surnommait Mr Jones... Bon j'exagère un peu, mais Dylan, le jour où il va s'envoler, je m'enferme une semaine entière avec ce disque...
Extraordinaire !!  cheers
Merci Lalou !
Revenir en haut Aller en bas
beachboy
in ze pochette
avatar

Nombre de messages : 7310
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Sam 1 Fév 2014 - 19:25

Comme je l'ai déjà dit, j'ai commencé par les stones et une période hard-rock pendant 4 ans (de Maiden/AC/DC à Megadeath/venom pour situer) puis la claque un soir en matant rockline l'émission de Lenoir aux enfants du rock et le confusion de New Order en générique. Tout a vraiment basculé avec l'achat de movement où là, j'ai honteusement caché mes disques de hard et j'ai franchi le rubicon indépendant. Ca doit faire maintenant 30 ans que ce disque m'accompagne et chaque intro du dreams never end me fout encore des frissons. En 1987, enfin sortait substance et j'avais entre les mains un album avec Confusion (et blue monday !).


_________________
http://mavielamentable.hautetfort.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://mavielamentable.hautetfort.com/
beachboy
in ze pochette
avatar

Nombre de messages : 7310
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Sam 1 Fév 2014 - 19:28



Les 64 secondes qui ont tout changé

_________________
http://mavielamentable.hautetfort.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://mavielamentable.hautetfort.com/
davcom
ancienne belgique
avatar

Nombre de messages : 6504
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 48
Localisation : 50 Degrés Nord

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Dim 2 Fév 2014 - 9:04

@beachboy a écrit:
Comme je l'ai déjà dit, j'ai commencé par les stones et une période hard-rock pendant 4 ans (de Maiden/AC/DC à Megadeath/venom pour situer) puis la claque un soir en matant rockline l'émission de Lenoir aux enfants du rock et le confusion de New Order en générique. Tout a vraiment basculé avec l'achat de movement où là, j'ai honteusement caché mes disques de hard et j'ai franchi le rubicon indépendant. Ca doit faire maintenant 30 ans que ce disque m'accompagne et chaque intro du dreams never end me fout encore des frissons. En 1987, enfin sortait substance et j'avais entre les mains un album avec Confusion (et blue monday !).


On a le même âge ou presque, ça se voit, puisqu'on a plus ou moins le même parcours
Revenir en haut Aller en bas
beachboy
in ze pochette
avatar

Nombre de messages : 7310
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   Dim 2 Fév 2014 - 9:23

@davcom a écrit:
@beachboy a écrit:
Comme je l'ai déjà dit, j'ai commencé par les stones et une période hard-rock pendant 4 ans (de Maiden/AC/DC à Megadeath/venom pour situer) puis la claque un soir en matant rockline l'émission de Lenoir aux enfants du rock et le confusion de New Order en générique. Tout a vraiment basculé avec l'achat de movement où là, j'ai honteusement caché mes disques de hard et j'ai franchi le rubicon indépendant. Ca doit faire maintenant 30 ans que ce disque m'accompagne et chaque intro du dreams never end me fout encore des frissons. En 1987, enfin sortait substance et j'avais entre les mains un album avec Confusion (et blue monday !).


On a le même âge ou presque, ça se voit, puisqu'on a plus ou moins le même parcours

Je suis beaucoup plus jeune !  Razz 

_________________
http://mavielamentable.hautetfort.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://mavielamentable.hautetfort.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Février 2014 : L'album de la révélation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Février 2014 : L'album de la révélation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Marche en Famenne 05/02/2014 - WEX (Wallonie Expo) 20h
» Rappel agenda (Février 2014 à ...)
» ADX Ultimatum (2014)
» John Deacon - Album solo !
» THEODORA - V C - TCE février 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les 3 Rocks : musique et mauvaise foi :: Ecouter :: Le thème du moment-
Sauter vers: