Les 3 Rocks : musique et mauvaise foi

disques • foot • films • séries • images • livres...
 
AccueilCalendrierFAQGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant
AuteurMessage
Rorschach
sourcilman ^^


Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Ven 10 Jan 2014 - 14:31

Tony 'les bons tuyaux' a écrit:
Nulladies a écrit:
Pas de soucis, indique juste tes sources. Si vous êtes sages, je vous donnerai les chapitres précédents :
Chapitre 1 : Pacific Rim
Chapitre 2 : World War Z
Chapitre 3 : Man of Steel.
Ha oui, je veux bien.

+1

C était bien résumé Wink
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Yul le grincheux
avatar

Nombre de messages : 6078
Date d'inscription : 31/10/2013
Age : 43

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Ven 10 Jan 2014 - 14:49

Rorschach a écrit:
Je comptais le faire tkt Wink

C'est quoi, tkt?
Revenir en haut Aller en bas
Tony's Theme
air guitariste
avatar

Nombre de messages : 9023
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 42
Humeur : Monochrome

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Ven 10 Jan 2014 - 14:52

Esther a écrit:
Rorschach a écrit:
Je comptais le faire tkt Wink

C'est quoi, tkt?
tkt = t'inquiète

_________________
« Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. »
Benjamin Parker
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tonyclifton.net/
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Ven 10 Jan 2014 - 14:57

Esther a écrit:
Rorschach a écrit:
Je comptais le faire tkt Wink

C'est quoi, tkt?

T'inquiète
Revenir en haut Aller en bas
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Sam 11 Jan 2014 - 7:36



« Who made this rules anyway ? »

Il ne faut pas se laisser abuser par le classicisme séduisant qui frappe dès l’ouverture des Noces Rebelles : reconstitution impeccable, casting glamour, photographie dorée, rien n’est laissé au hasard dans la mise en place d’un cadre au plus haut point cinématographique.
Si celui-ci est posé avec une telle maitrise, c’est bien pour que son explosion n’en soit que plus prégnante. L’archétype du couple qui se met en place a tout du reflet fidèle de son époque, les 50’s rutilantes : le mari qui privilégie son ascension professionnelle et s’offre quelques plaisirs avec les secrétaires, la femme au foyer qui ronge son frein. Mais cette dernière ne capitule pas ; elle s’oppose, elle exige, elle revendique.
Le film est avant tout l’exploration du parcours d’un mari face à l’inattendu, le « non » d’une épouse forte. Au fil d’une gradation inéluctable, le ton monte et les bibelots se brisent. On pourrait reprocher, à la quatrième scène de ménage, la répétition et l’hystérie des comédiens, tout entiers dévoués à leur performance. Mais l’intelligence du film est traiter cette épuisement de la parole et de la communication. Frank harcèle April pour qu’ils parlent, et refuse les arguments qu’elle avance, lui donne la parole pour mieux la nier. A cette hystérie répond l'intervention géniale de Michael Shannon en demeuré lucide, sorte de Cassandre grotesque dont le don terrible serait de dire tout haut ce que les conventions et le refoulement poussent à taire. Scènes cruellement drôles, qui ne s’embarrassent pas de vraisemblance, ses interventions exacerbent la violence des échanges entre les époux, tout en leur révélant l’impossibilité de reconnaître les sentiments de l’autre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
bro'
caquer, c'est si bon
avatar

Nombre de messages : 3907
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Sam 11 Jan 2014 - 11:11

j'adore Kate Winslet. sans doute la meilleure actrice à mes yeux (ex-æquo avec Julie Gayet). ses performances dans Eternal Sunshine et The Reader sont remarquables. et elle a beaucoup de charme, ce qui ne gâche rien.
Revenir en haut Aller en bas
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Sam 11 Jan 2014 - 11:12

bro' a écrit:
j'adore Kate Winslet. sans doute la meilleure actrice à mes yeux. ses performances dans Eternal Sunshine et The Reader sont remarquables. et elle a beaucoup de charme, ce qui ne gâche rien.

Une grande actrice, mal exploitée dans Carnage de Polanski... The Reader, je ne l'ai pas vu, mais lu.
Revenir en haut Aller en bas
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Sam 11 Jan 2014 - 11:14

Julie Gayet... Embarassed 
Et visiblement, je suis pas le seul à le penser.  Razz 
Revenir en haut Aller en bas
bro'
caquer, c'est si bon
avatar

Nombre de messages : 3907
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Sam 11 Jan 2014 - 11:15

Nulladies a écrit:
bro' a écrit:
j'adore Kate Winslet. sans doute la meilleure actrice à mes yeux. ses performances dans Eternal Sunshine et The Reader sont remarquables. et elle a beaucoup de charme, ce qui ne gâche rien.

Une grande actrice, mal exploitée dans Carnage de Polanski... The Reader, je ne l'ai pas vu, mais lu.

j'ai beaucoup aimé Carnage. qu'est ce qui ne t'a pas plu ?

je te conseille vivement The Reader. mais bon, si tu as lu le bouquin...
Revenir en haut Aller en bas
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Sam 11 Jan 2014 - 11:18

bro' a écrit:
Nulladies a écrit:
bro' a écrit:
j'adore Kate Winslet. sans doute la meilleure actrice à mes yeux. ses performances dans Eternal Sunshine et The Reader sont remarquables. et elle a beaucoup de charme, ce qui ne gâche rien.

Une grande actrice, mal exploitée dans Carnage de Polanski... The Reader, je ne l'ai pas vu, mais lu.

j'ai beaucoup aimé Carnage. qu'est ce qui ne t'a pas plu ?

je te conseille vivement The Reader. mais bon, si tu as lu le bouquin...

Oui, pour The Reader, ça risque d'être un peu éventé pour les révélations... Mais ça m'intéresse quand même.
Carnage ? Bon attends, je recherche ma critique.  Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Sam 11 Jan 2014 - 11:21

Carnage, réédition du 26/11/2013

De l’esthétique du catalogue.
Le théâtre filmé du récent Venus à la fourrure, d’une grande intelligence, subtil dans la réflexion portée sur l’adaptation, la littérarité d’une œuvre à l’épreuve de son incarnation, ne pouvait que motiver à voir cette autre tentative de Polanski qu’est Carnage.
Il faut bien entendu accepter de jouer le jeu d’un huis clos et d’une situation unique, d’un débordement verbal fondé sur la gradation pour se laisser séduire dès le départ. Car le départ est plutôt prometteur : des comédiens affutés, Foster et Waltz en (très large) tête, distillant leur désaccord avec une perfidie raffinée, sous le masque de la convenance sociale. La construction fondés sur les valses hésitations des différents départs, différent une conclusion qui n’advient jamais, est plutôt malicieuse elle aussi.
Seulement voilà, un moyen métrage aurait suffi. Emprisonné dans sa logique de la surenchère, l’échange dérape dans tous les sens du terme et condamne les comédiens à surjouer une situation qui a tout de l’exercice de style. On reprochera moins ici son académise paresseux à Polanski que les qualités littéraires et dramaturgiques de la pièce qu’il transpose à l’écran. D’un systématisme irritant, sur écrit, tout fonctionne comme un programme bien huilé : les conflits et les alliances tournent, (les couples opposés, les femmes unies, les hommes unis), les sujets de discorde défilent comme les pages d’un catalogue : le portable (pitié, la dénonciation de l’addiction au téléphone portable !!), le racisme, l’éducation, l’amour en un règlement de compte aussi stérile que dénué de toute capacité à émouvoir.
Pire, les éléments narratifs censés renouveler une situation initiale bien maigre, convenons-en : dans l’ordre, donc : du vomi, de l’alcool (parce que c’est connu, l’alcool délie les langues, même si le fait de voir toute la compagnie, les femmes surtout, se précipitant sur la bouteille n’a absolument aucun sens), et une pseudo intrigue pharmaceutique avec un rebondissement attendu dès la première mention.
Alors oui, l’échange reste en suspens, sans fin véritable, seul reproche que pourraient faire ceux qui aiment le film –et la pièce, mais qui est à mon sens fidèle à cette supercherie insipide : pour autant qu’on sache, les catalogues n’ont pas de conclusion, ils s’arrêtent à la fin de la liste des articles qu’ils cherchent à vendre.
Revenir en haut Aller en bas
bro'
caquer, c'est si bon
avatar

Nombre de messages : 3907
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Sam 11 Jan 2014 - 19:36

je n'ai pas vu beaucoup de huis clos, ce qui explique peut-être ma plus faible exigence. j'ai passé un très bon moment. dans l'idéal, j'aurais aimé encore un peu plus de folie.
Revenir en haut Aller en bas
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 4850
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 36
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Sam 11 Jan 2014 - 23:39

Pas trop aimé Carnage de Polanski, tous les défauts du théâtre filmé étant là à commencer par la logorrhée verbale qui ne s'arrête jamais et annihile toute crédibilité chez les personnages. Mais j'ai trouvé Kate Winslet savoureuse dans le rôle le moins écrit (et donc finalement le mieux écrit pour du cinéma) du film. Il a fait bien mieux en huis-clos quand même (Répulsion, Le couteau dans l'eau, La jeune fille et la mort... c'est qu'il aime ça les huis-clos en fait).

The Reader le film par contre, gros bof... et Eternal Sunshine, gros  I love you

(et puis Les Noces Rebelles très bien aussi)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
bro'
caquer, c'est si bon
avatar

Nombre de messages : 3907
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 12 Jan 2014 - 0:35

J'aime bien quand ça discute. Les personnages ont plus de profondeur même si les bavardages sont souvent futiles.
Je ferais bien un huis clos avec Kate Winslet.
Revenir en haut Aller en bas
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 12 Jan 2014 - 5:12

RabbitIYH a écrit:
Pas trop aimé Carnage de Polanski, tous les défauts du théâtre filmé étant là à commencer par la logorrhée verbale qui ne s'arrête jamais et annihile toute crédibilité chez les personnages. Mais j'ai trouvé Kate Winslet savoureuse dans le rôle le moins écrit (et donc finalement le mieux écrit pour du cinéma) du film. Il a fait bien mieux en huis-clos quand même (Répulsion, Le couteau dans l'eau, La jeune fille et la mort... c'est qu'il aime ça les huis-clos en fait).

En matière de huis-clos, son dernier, La Vénus à la fourrure, huis clos dans un théâtre vide, est une vraie réussite.
Revenir en haut Aller en bas
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 12 Jan 2014 - 6:26



Les ciseaux et le renard.

Voir Antichrist après Nymphomaniac est très instructif ; on comprend bien plus les innombrables réserves quant à ce dernier opus, voire les réactions épidermiques qu’il peut provoquer pour tous ceux qui auraient vu les films de LVT dans l’ordre, même si Melancholia aidant, on pouvait envisager un certain apaisement des esprits.
C’est d’autant plus vrai que ce film entame son récit dans un cadre très proche de Nymphomaniac : un traumatisme (ici, identifié) laisse la protagoniste alitée face à un personnage masculin analytique et thérapeute, ici le mari et père. Les situations discursives qui en découlent, la tentative assez maladroite de tout expliquer cliniquement, l’ironie lucide de la patiente, les dissertations sur la douleur et le sexe comme éventuel palliatif… Les passerelles sont multiples.
Et comme toujours, LVT soigne particulièrement son prologue, tout en ralentis, noir et blanc chatoyant et destruction méthodique d’un cadre : les objets, les corps, la famille : tout se brise dans la beauté.
Seulement voilà, la deuxième partie du film rompt tout l’équilibre précédent par une exploration du film d’épouvante sataniste complètement délirante. Tout y passe, rien ne nous est épargné, et l’on reconnaît bien là le LVT immature et provocateur des grands jours.
Il faut lui reconnaître, dans les premiers temps, un certain talent à filmer la forêt et l’agencement des sons sourds, des racines et du ciel offre certaines constructions picturales du plus bel effet, qui lorgnent assez du côté de Lynch.
Maintenant, le grand guignol de la dernière demi-heure, salmigondis fausto-erotico-sado-maso-horrifico- occulto-gore vire au grand n’importe quoi. Difficile, vraiment, de déceler une écriture sensée dans ce collage abscons dont la seule motivation semble être la gradation dans l’ignominie.
Pour sauver tout cela, il serait peut-être judicieux de considérer le film comme une comédie : après tout, aller jusqu’à montrer en gros plan le découpage aux ciseaux rouillés d’un clitoris, castrer un homme avec une buche, lui faire éjaculer du sang ou lui visser une meule au mollet, c’est sur le papier suffisamment extrême pour qu’on y décèle une intention parodique.
…et plus encore lorsqu’on constate que le film est dédié à Andrei Tarkovski.
A ce titre je crois que j’en garderai un souvenir plutôt agréable, en en isolant une séquence qui m’a vraiment fait éclater de rire : celle où le renard regarde Willem Dafoe et ouvre la bouche pour lui  dire « Chaos reigns ! ».
4/10, donc :
- 1 point pour le prologue,
- 1 pour la photographie,
- 2 pour le renard.
Revenir en haut Aller en bas
Gengis
Yes, he can.
avatar

Nombre de messages : 11474
Date d'inscription : 18/11/2008

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 12 Jan 2014 - 10:34

Qu'est-ce que tu fous à 5h 12 devant le forum ? Shocked 
Tu as des bébés qui ne font pas encore leur nuit à la maison ou bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Saigneur des porcheries
bad lieutenant
avatar

Nombre de messages : 11322
Date d'inscription : 17/11/2008
Humeur : massacrante

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 12 Jan 2014 - 10:51

bro' a écrit:
J'aime bien quand ça discute. Les personnages ont plus de profondeur même si les bavardages sont souvent futiles.  
Je ferais bien un huis clos avec Kate Winslet.

bien aimé aussi ce film. pas génial mais bon moment.
j'ai lu le bouquin aussi.

un détail: je crois que c'est nulladies qui écrit un truc sur le portable et l'addiction. marrant je n'ai pas vu ça comme ça.
le portable me semblait plutôt symbole et porteur de l'addiction au travail et en glissant légèrement comme symbole de fuite. je travaille, j'ai mon portable, vos affaires de gamins (avec mon fils) ne m'intéressent pas, j'ai mieux à faire ou encore je ne veux pas me mêler de ça, je veux être ailleurs.

comme Bro', j'aime bien quand ça tchatche autant.
Reza, auteur de la pièce, avait fait "art" aussi que je trouve excellent. ça parle tout autant, ça dérape, ça vit. plus abouti que le dieu du carnage certes mais dans le même esprit.

il faudrait que je revois le film pour en parler plus.

_________________
Le procureur:  Comment appelles-tu l'amour ?
Clara: L'amour, monsieur le procureur ?... la bête à deux dos...le théâtre du pauvre...

There's blood on your legs, I love you.
Revenir en haut Aller en bas
Saigneur des porcheries
bad lieutenant
avatar

Nombre de messages : 11322
Date d'inscription : 17/11/2008
Humeur : massacrante

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 12 Jan 2014 - 10:54

Nulladies a écrit:

4/10
malgré la note, ta critique me donne envie de le voir! pour comparer notamment mes impressions aux tiennes.
pareil pour Carnage d'ailleurs, à revoir.

_________________
Le procureur:  Comment appelles-tu l'amour ?
Clara: L'amour, monsieur le procureur ?... la bête à deux dos...le théâtre du pauvre...

There's blood on your legs, I love you.
Revenir en haut Aller en bas
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 12 Jan 2014 - 10:59

Gengis a écrit:
Qu'est-ce que tu fous à 5h 12 devant le forum ? Shocked 
Tu as des bébés qui ne font pas encore leur nuit à la maison ou bien ?

Tu vas apprendre à me connaitre, toi...  Smile 
Mes enfants dorment à cette heure là, et c'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles le monde m'appartient à ce moment... Je suis un lève tôt.


Dernière édition par Nulladies le Dim 12 Jan 2014 - 11:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 12 Jan 2014 - 11:02

Wilson Wilson a écrit:
bro' a écrit:
J'aime bien quand ça discute. Les personnages ont plus de profondeur même si les bavardages sont souvent futiles.  
Je ferais bien un huis clos avec Kate Winslet.

bien aimé aussi ce film. pas génial mais bon moment.
j'ai lu le bouquin aussi.

un détail: je crois que c'est nulladies qui écrit un truc sur le portable et l'addiction. marrant je n'ai pas vu ça comme ça.
le portable me semblait plutôt symbole et porteur de l'addiction au travail et en glissant légèrement comme symbole de fuite. je travaille, j'ai mon portable, vos affaires de gamins (avec mon fils) ne m'intéressent pas, j'ai mieux à faire ou encore je ne veux pas me mêler de ça, je veux être ailleurs.

comme Bro', j'aime bien quand ça tchatche autant.
Reza, auteur de la pièce, avait fait "art" aussi que je trouve excellent. ça parle tout autant, ça dérape, ça vit. plus abouti que le dieu du carnage certes mais dans le même esprit.

il faudrait que je revois le film pour en parler plus.

Art, c'est pas mal, mais c'est pareil : j'irais sûrement pas voir un film adapté de cette pièce.
Et pour le portable, c'est idem : c'est quand même un gros poncif, cette addiction au travail par le biais du portable qu'on va finir par foutre dans le vase...
Revenir en haut Aller en bas
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 12 Jan 2014 - 11:03

Wilson Wilson a écrit:
Nulladies a écrit:

4/10
malgré la note, ta critique me donne envie de le voir! pour comparer notamment mes impressions aux tiennes.
pareil pour Carnage d'ailleurs, à revoir.

Oui, je crois vraiment que c'est un film que chacun doit voir pour se faire sa propre idée... Si ce n'est que pour celui-là, âmes sensibles s'abstenir, on ne peut pas le conseiller à tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Saigneur des porcheries
bad lieutenant
avatar

Nombre de messages : 11322
Date d'inscription : 17/11/2008
Humeur : massacrante

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 12 Jan 2014 - 11:10

Nulladies a écrit:
Wilson Wilson a écrit:
bro' a écrit:
J'aime bien quand ça discute. Les personnages ont plus de profondeur même si les bavardages sont souvent futiles.  
Je ferais bien un huis clos avec Kate Winslet.

bien aimé aussi ce film. pas génial mais bon moment.
j'ai lu le bouquin aussi.

un détail: je crois que c'est nulladies qui écrit un truc sur le portable et l'addiction. marrant je n'ai pas vu ça comme ça.
le portable me semblait plutôt symbole et porteur de l'addiction au travail et en glissant légèrement comme symbole de fuite. je travaille, j'ai mon portable, vos affaires de gamins (avec mon fils) ne m'intéressent pas, j'ai mieux à faire ou encore je ne veux pas me mêler de ça, je veux être ailleurs.

comme Bro', j'aime bien quand ça tchatche autant.
Reza, auteur de la pièce, avait fait "art" aussi que je trouve excellent. ça parle tout autant, ça dérape, ça vit. plus abouti que le dieu du carnage certes mais dans le même esprit.

il faudrait que je revois le film pour en parler plus.

Art, c'est pas mal, mais c'est pareil : j'irais sûrement pas voir un film adapté de cette pièce.
Et pour le portable, c'est idem : c'est quand même un gros poncif, cette addiction au travail par le biais du portable qu'on va finir par foutre dans le vase...
que ce soit un poncif, d'accord, je te suis.
mais qu'est ce que ça veut dire le fait qu'il soit accro comme ça à son travail? qu'est ce que ça dit de lui et de sa vie?
c'est la question que je trouvais intéressante.

ok pour antichrist, c'est un truc que je regarderai seul donc

_________________
Le procureur:  Comment appelles-tu l'amour ?
Clara: L'amour, monsieur le procureur ?... la bête à deux dos...le théâtre du pauvre...

There's blood on your legs, I love you.
Revenir en haut Aller en bas
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2589
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 56
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 12 Jan 2014 - 12:27

bro' a écrit:
Nulladies a écrit:
bro' a écrit:
j'adore Kate Winslet. sans doute la meilleure actrice à mes yeux. ses performances dans Eternal Sunshine et The Reader sont remarquables. et elle a beaucoup de charme, ce qui ne gâche rien.

Une grande actrice, mal exploitée dans Carnage de Polanski... The Reader, je ne l'ai pas vu, mais lu.

j'ai beaucoup aimé Carnage. qu'est ce qui ne t'a pas plu ?

je te conseille vivement The Reader. mais bon, si tu as lu le bouquin...
Idem pour les 2
Revenir en haut Aller en bas
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2589
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 56
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 12 Jan 2014 - 13:02

Hello,
Bien aimé Carnage. Autre film huit clos tchatche récent, auquel on peut le comparer, « Le prénom ».

On a une tonalité différente anglo-saxonne avec Carnage confrontation de deux familles ne se connaissant pas, et Le prénom qui tient de la bouillotte familiale. Si dans les deux, on a une dynamique de groupe qui tourne mal, on a deux trajectoires un peu opposées. Carnage part d'une violence individuelle que la réunion de deux familles n'arrive pas à dépasser. Le prénom part d'un temps de convivialité collective instituée : la famille, qui dérape.

Carnage dresse un constat sociétal glacial assez convaincant je trouve. L'origine de la violence est individuelle (et assez gratuite, sans cause bien claire). On est renvoyé sans arrêt à la responsabilité individuelle anglo-saxonne, coeur et obsession du film.
Dans le « Le prénom » l'origine de la violence émerge de la gestion du groupe, ras le bol de la famille, secret, traumatisme dans les représentations qu'on peut avoir des liens avec les autres. Un film à l'ancienne, latin avec un dénouement qui montre la capacité d'évolution du groupe, et un travail sur les questions d'identité, cœur du "Prénom". J'ai aimé aussi, malgré le côté attendu parfois, et forcément plus vieillot, la conclusion aussi...

Carnage montre la désagrégation des liens sociaux, violence individuelle première, communication explosant le respect aux présents, intrusion permanente de la guerre économique dans la famille. Chez les latins, on parle moins argent en famille c'est tabou ! Pour carnage la guerre est présente partout famille comprise. Pour le prénom la guerre nait non de l'individu mais de notre incapacité à faire parler le groupe.

A vous donc ! Twisted Evil 
Pour limiter mes surinterprétations !!  Wink
Revenir en haut Aller en bas
bro'
caquer, c'est si bon
avatar

Nombre de messages : 3907
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 12 Jan 2014 - 13:22

j'ai bien aimé "Le Prénom" aussi. Bruel excellent, tout comme la regrettée Valérie Benguigui.
Revenir en haut Aller en bas
 
En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....
» En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....
» En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....
» Super Weiss !! je suis amoureux PHOTOS IN !!
» MUSIC MAN Axis Super Sport - vibrato vintage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les 3 Rocks : musique et mauvaise foi :: Voir :: Ciné, télé, etc-
Sauter vers: