Les 3 Rocks : musique et mauvaise foi

disques • foot • films • séries • images • livres...
 
AccueilCalendrierFAQGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
Saigneur des porcheries
bad lieutenant


Nombre de messages : 11429
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Ven 1 Nov 2013 - 10:21


c'est un film comique?
très mauvais.
niveau 0 du dialogue, à tel point que ça en devient risible. à éviter vraiment ou alors à regarder pour rigoler.
Revenir en haut Aller en bas
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2632
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 56
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Ven 1 Nov 2013 - 10:44

Wilson Wilson a écrit:

très bon ce petit film. complétement inattendu pour moi.
Oui un bon petit Soderberg de plus, apprécié aussi récemment.
T'as pas eu l'impression durant la première partie du film d'être sous Tranxène comme l'héroïne ?! (sacré coktail ! Wink )
Avec un son étouffé ?
Revenir en haut Aller en bas
Saigneur des porcheries
bad lieutenant
avatar

Nombre de messages : 11429
Date d'inscription : 17/11/2008
Humeur : massacrante

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Ven 1 Nov 2013 - 10:46

@Azbinebrozer a écrit:
Wilson Wilson a écrit:

très bon ce petit film. complétement inattendu pour moi.
Oui un bon petit Soderberg de plus, apprécié aussi récemment.
T'as pas eu l'impression durant la première partie du film d'être sous Tranxène comme l'héroïne ?! (sacré coktail ! Wink )
Avec un son étouffé ?
pas spécialement mais je n'ai pas eu la version originale plutôt un truc en streaming.

_________________
Le procureur:  Comment appelles-tu l'amour ?
Clara: L'amour, monsieur le procureur ?... la bête à deux dos...le théâtre du pauvre...

There's blood on your legs, I love you.
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Yul le grincheux
avatar

Nombre de messages : 6078
Date d'inscription : 31/10/2013
Age : 43

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Ven 8 Nov 2013 - 10:11



Chapeau à Tarvenier qui a réussi à faire un film long, chiant et qui permet de lutter virilement contre le sommeil (auquel j'aurais mieux fait de céder). Il a même réussi l'exploit de rendre Goodman mauvais, c'est dire. Bref, à part l'apparition de Buddy Guy, rien à dire. Ah si, j'ai quasi rien bité de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Powderfinger

avatar

Nombre de messages : 295
Date d'inscription : 10/05/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 10 Nov 2013 - 15:25



Pas mal en effet
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Yul le grincheux
avatar

Nombre de messages : 6078
Date d'inscription : 31/10/2013
Age : 43

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 10 Nov 2013 - 22:00



J'ai essayé, j'ai tenu jusqu'aux pubs... Putain, cette purge.
Revenir en haut Aller en bas
guil
blacksessions.com
avatar

Nombre de messages : 3759
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 46
Humeur : fatigué

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Mer 13 Nov 2013 - 14:01



je suis loin d'être fan du groupe, mais c'est un putain de sacré bonhomme.
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Yul le grincheux
avatar

Nombre de messages : 6078
Date d'inscription : 31/10/2013
Age : 43

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Mer 20 Nov 2013 - 16:29



Bon, j'ai fini par lâcher. Ma femme insiste, ok, on le regarde. Je craignais le pire. Pas tant de poncifs que ça (quelques-uns quand même). Bons sentiments au rendez-vous. Réalisation inexistante, digne d'un banal téléfilm. Sy et Cluzet font le job, mais rien ne ressort de ce film que j'ai trouvé assez plat. A part une vanne ou deux, rien de folichon. Bref, je l'ai vu par curiosité. J'en attendais rien, je ne suis pas déçu. Mais je ne m'explique toujours pas comment il a pu réunir 20 millions de spectateurs. Un peu comme les Ch'tis quoi, un effet de mode. Le truc qu'il faut avoir vu.
Revenir en haut Aller en bas
guil
blacksessions.com
avatar

Nombre de messages : 3759
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 46
Humeur : fatigué

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Mer 20 Nov 2013 - 16:52

dans le genre, je recommande Hasta la Vista, malgré une fin convenue, le film est excellent.


Le pitch :
Trois jeunes handicapés d’une vingtaine d’années sont encore vierges. Ils embarquent quasi-seuls pour un voyage vers un bordel en Espagne "spécialisé" pour les handicapés, d'abord sous le prétexte d'une route des vins, et finalement sans l'accord de leurs parents.




Le trailer :


Au cas où je peux prêter mon exemplaire....
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Yul le grincheux
avatar

Nombre de messages : 6078
Date d'inscription : 31/10/2013
Age : 43

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Mer 20 Nov 2013 - 21:42



Sans ce film, Les Nuls n'auraient peut-être jamais existé. Ca manque un peu, des films déjantés comme ça , je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
bro'
caquer, c'est si bon
avatar

Nombre de messages : 3978
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Mer 20 Nov 2013 - 21:49

Testimonium a écrit:


Bon, j'ai fini par lâcher. Ma femme insiste, ok, on le regarde. Je craignais le pire. Pas tant de poncifs  que ça (quelques-uns quand même). Bons sentiments au rendez-vous. Réalisation inexistante, digne d'un banal téléfilm. Sy et Cluzet font le job, mais rien ne ressort de ce film que j'ai trouvé assez plat. A part une vanne ou deux, rien de folichon. Bref, je l'ai vu par curiosité. J'en attendais rien, je ne suis pas déçu. Mais je ne m'explique toujours pas comment il a pu réunir 20 millions de spectateurs. Un peu comme les Ch'tis quoi, un effet de mode. Le truc qu'il faut avoir vu.
Courageuse critique.
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Yul le grincheux
avatar

Nombre de messages : 6078
Date d'inscription : 31/10/2013
Age : 43

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Mer 20 Nov 2013 - 22:18

@bro' a écrit:
Testimonium a écrit:


Bon, j'ai fini par lâcher. Ma femme insiste, ok, on le regarde. Je craignais le pire. Pas tant de poncifs  que ça (quelques-uns quand même). Bons sentiments au rendez-vous. Réalisation inexistante, digne d'un banal téléfilm. Sy et Cluzet font le job, mais rien ne ressort de ce film que j'ai trouvé assez plat. A part une vanne ou deux, rien de folichon. Bref, je l'ai vu par curiosité. J'en attendais rien, je ne suis pas déçu. Mais je ne m'explique toujours pas comment il a pu réunir 20 millions de spectateurs. Un peu comme les Ch'tis quoi, un effet de mode. Le truc qu'il faut avoir vu.
Courageuse critique.
C'est à dire? (c'était d'ailleurs pas une "critique" mais un simple avis pour un film qui ne m'a fait ni chaud ni froid.
Revenir en haut Aller en bas
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2632
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 56
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Jeu 21 Nov 2013 - 8:04

Testimonium a écrit:


Bon, j'ai fini par lâcher. Ma femme insiste, ok, on le regarde. Je craignais le pire. Pas tant de poncifs  que ça (quelques-uns quand même). Bons sentiments au rendez-vous. Réalisation inexistante, digne d'un banal téléfilm. Sy et Cluzet font le job, mais rien ne ressort de ce film que j'ai trouvé assez plat. A part une vanne ou deux, rien de folichon. Bref, je l'ai vu par curiosité. J'en attendais rien, je ne suis pas déçu. Mais je ne m'explique toujours pas comment il a pu réunir 20 millions de spectateurs. Un peu comme les Ch'tis quoi, un effet de mode. Le truc qu'il faut avoir vu.
Camarade Testi,
Il fallait écouter ta femme tout de suite, après c'est trop tard ! Les millions d'entrées pour ces 2 films sont à remettre dans le contexte d'une France populaire, solidaire, incapable d'assumer la grande œuvre de décomplexion bling bling de son chef d'état. Un grand critique de cinéma, spécialiste de la 3D et du film rageux, ne s'y était pas trompé qui a s'élever avec courage !
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Yul le grincheux
avatar

Nombre de messages : 6078
Date d'inscription : 31/10/2013
Age : 43

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Jeu 21 Nov 2013 - 8:17

@Azbinebrozer a écrit:
Testimonium a écrit:


Bon, j'ai fini par lâcher. Ma femme insiste, ok, on le regarde. Je craignais le pire. Pas tant de poncifs  que ça (quelques-uns quand même). Bons sentiments au rendez-vous. Réalisation inexistante, digne d'un banal téléfilm. Sy et Cluzet font le job, mais rien ne ressort de ce film que j'ai trouvé assez plat. A part une vanne ou deux, rien de folichon. Bref, je l'ai vu par curiosité. J'en attendais rien, je ne suis pas déçu. Mais je ne m'explique toujours pas comment il a pu réunir 20 millions de spectateurs. Un peu comme les Ch'tis quoi, un effet de mode. Le truc qu'il faut avoir vu.
Camarade Testi,
Il fallait écouter ta femme tout de suite, après c'est trop tard ! Les millions d'entrées pour ces 2 films sont à remettre dans le contexte d'une France populaire, solidaire, incapable d'assumer la grande œuvre de décomplexion bling bling de son chef d'état. Un grand critique de cinéma, spécialiste de la 3D et du film rageux, ne s'y était pas trompé qui a s'élever avec courage !
Mouais. Je ne vois pas trop le rapport entre tes propos et ce que je dis. Quant aux propos de Le Pen, je ne connaissais même pas sa position sur le sujet. Sa "critique" des Cht'is est assez proche de ce que je pense. un film plat, avec des gags éculés et des situations faciles, du genre "on va jouer avec les à priori des gens sur un patelin ou sur les gens. Sa vision d'Intouchables par contre est stupide, d'autant plus qu'il n'a pas vu le film. Je trouve, justement, que le film évite les grosses ficelles sur les cités, même si le coup du vol de Fabergé est un peu facile. Ceci dit, étant donné que c'est tiré d'une histoire vraie, il l'a peut-être chourré, l'oeuf. Je m'égare. Je remets surtout en cause la mise en scène quasi inexistante, digne d'une Joséphine Ange Gardien, guère plus. Malgré tout, ce n'est pas le pire dans le genre. Je ne m'explique pas un succès aussi colossal, c'est tout. Enfin bref, pas de quoi fouetter un chat.
Revenir en haut Aller en bas
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2632
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 56
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Jeu 21 Nov 2013 - 9:25

Testimonium a écrit:
@Azbinebrozer a écrit:
Testimonium a écrit:


Bon, j'ai fini par lâcher. Ma femme insiste, ok, on le regarde. Je craignais le pire. Pas tant de poncifs  que ça (quelques-uns quand même). Bons sentiments au rendez-vous. Réalisation inexistante, digne d'un banal téléfilm. Sy et Cluzet font le job, mais rien ne ressort de ce film que j'ai trouvé assez plat. A part une vanne ou deux, rien de folichon. Bref, je l'ai vu par curiosité. J'en attendais rien, je ne suis pas déçu. Mais je ne m'explique toujours pas comment il a pu réunir 20 millions de spectateurs. Un peu comme les Ch'tis quoi, un effet de mode. Le truc qu'il faut avoir vu.
Camarade Testi,
Il fallait écouter ta femme tout de suite, après c'est trop tard ! Les millions d'entrées pour ces 2 films sont à remettre dans le contexte d'une France populaire, solidaire, incapable d'assumer la grande œuvre de décomplexion bling bling de son chef d'état. Un grand critique de cinéma, spécialiste de la 3D et du film rageux, ne s'y était pas trompé qui a s'élever avec courage !
Mouais. Je ne vois pas trop le rapport entre tes propos et ce que je dis. Quant aux propos de Le Pen, je ne connaissais même pas sa position sur le sujet. Sa "critique" des Cht'is est assez proche de ce que je pense. un film plat, avec des gags éculés et des situations faciles, du genre "on va jouer avec les à priori des gens sur un patelin ou sur les gens. Sa vision d'Intouchables par contre est stupide, d'autant plus qu'il n'a pas vu le film. Je trouve, justement, que le film évite les grosses ficelles sur les cités, même si le coup du vol de Fabergé est un peu facile. Ceci dit, étant donné que c'est tiré d'une histoire vraie, il l'a peut-être chourré, l'oeuf. Je m'égare. Je remets surtout en cause la mise en scène quasi inexistante, digne d'une Joséphine Ange Gardien, guère plus. Malgré tout, ce n'est pas le pire dans le genre. Je ne m'explique pas un succès aussi colossal, c'est tout. Enfin bref, pas de quoi fouetter un chat.
Ouaih mon propos concernait moins la qualité des films en eux-même que l'engouement populaire et ta remarque : "Un peu comme les Ch'tis quoi, un effet de mode. Le truc qu'il faut avoir vu". Il y a des tas de gens qui sont retournés voir ces films, et aussi un bouche à oreille qui jubilait d' y voir certaines valeurs populaires bien mises à mal par le pouvoir.
C'est donc avec ce plaisir là que je les ai vus aussi en famille, les chtis très moyen, faiblard souvent, et Intouchables un bon moment avec aussi oui oui une ode à la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Powderfinger

avatar

Nombre de messages : 295
Date d'inscription : 10/05/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Sam 14 Déc 2013 - 16:23

Vu ça jeudi soir :



Magnifique
Revenir en haut Aller en bas
Tony's Theme
air guitariste
avatar

Nombre de messages : 9023
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 42
Humeur : Monochrome

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 15 Déc 2013 - 10:55

@Powderfinger a écrit:
Vu ça jeudi soir :



Magnifique
+1
Otomo, c'est pas n'importe qui !

_________________
« Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. »
Benjamin Parker
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tonyclifton.net/
davcom
ancienne belgique
avatar

Nombre de messages : 6504
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 48
Localisation : 50 Degrés Nord

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 15 Déc 2013 - 12:56

@guil a écrit:


je suis loin d'être fan du groupe, mais c'est un putain de sacré bonhomme.

Je reviens là-dessus un peu tard, mais :

- Les 5 premiers albums sont dignes de figurer au panthéon du Rock'n'roll, autant que les premiers Stooges
- Comme tu dis; Lemmy est un sacré bonhomme. Il en faudrait plus comme ça.
- Motorhead laissera une trace indélébile dans le rock'n'roll circus, à n'en point douter

Revenir en haut Aller en bas
EdouardEdb
esske je peux ?...
avatar

Nombre de messages : 936
Date d'inscription : 26/07/2013
Age : 45
Localisation : ici (pour le moment)
Humeur : obsédé

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 15 Déc 2013 - 20:25



Chengdu, aujourd'hui. L'usine 420 et sa cité ouvrière modèle disparaissent pour laisser place à un complexe d'appartements de luxe : "24 City". Trois générations, huit personnages: anciens ouvriers, nouveaux riches chinois, entre nostalgie du socialisme passé pour les anciens et désir de réussite pour les jeunes, leur histoire est l'Histoire de la Chine



Pour les vacances, Sang-woo est contraint d'aller à la campagne chez sa grand-mère qu'il ne connaît pas. Mordu de jeux vidéo et de super héros, ce jeune citadin doit apprendre à s'adapter à cette vie en pleine nature et à cohabiter avec cette vieille femme aussi lente qu'une tortue...



Revenir en haut Aller en bas
Powderfinger

avatar

Nombre de messages : 295
Date d'inscription : 10/05/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Jeu 19 Déc 2013 - 21:32



La vache... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Rorschach
sourcilman ^^
avatar

Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Ven 20 Déc 2013 - 0:15

@Powderfinger a écrit:


La vache... Shocked

on en a bcp parlé de ce film y a qq années sur ce forum, très impressionnant !
Revenir en haut Aller en bas
Saigneur des porcheries
bad lieutenant
avatar

Nombre de messages : 11429
Date d'inscription : 17/11/2008
Humeur : massacrante

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 22 Déc 2013 - 16:11


faut aimer le base ball sinon...

 Rolling Eyes 

ces vacances commencent mal!

_________________
Le procureur:  Comment appelles-tu l'amour ?
Clara: L'amour, monsieur le procureur ?... la bête à deux dos...le théâtre du pauvre...

There's blood on your legs, I love you.
Revenir en haut Aller en bas
davcom
ancienne belgique
avatar

Nombre de messages : 6504
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 48
Localisation : 50 Degrés Nord

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 22 Déc 2013 - 19:59

J'ai pris un petit bouquet cinéma sur la télé numérique.

Entre-autres, il y a la chaîne Sundance. Que Dieu Bénisse Robert Redford.

Après un excellent docu d'une heure et demi sur la scène punk anglaise et américaine, j'ai vu ça.



Déjanté, mais pas mal du tout
Revenir en haut Aller en bas
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Sam 28 Déc 2013 - 18:39



« We don’t create anything »

La Ferrari qui déboule dès les premières minutes du film, du personnage annonce la couleur : allégorie de la réussite, elle change de couleur au gré de la voix off qui l’assimile à celle de Miami Vice, vrombit, bondit et abrite une activité sexuelle aussi cliché que fantasmée par les bas du front. S’en suit la très longue liste des drogues consommées par Jordan, voix qui ne va plus nous quitter. Speed, poseur, égocentré, nous sommes embarqués dans son récit, menottés à sa diction, son enthousiasme, son récit d’un succès comme seule l’Amérique sait en inventer.
Pas de mise en route, donc, pour ce film de 3 heures dont le rythme va suivre la pulsation de la cocaïne et les envolées d’enthousiasmes d’une foule d’addicts à la dope, au sexe et au fric, mêmes poisons scintillants d’une société dont la décadence a tout d’un feu d’artifice permanent.
Scorsese nous propose son grand retour dans les films qui ont fait sa réputation et parachevé son style. Le gangster des Affranchis a simplement changé d’activité, mais les excès du Casino en deviennent encore plus ingérables. Le propos et l’esthétique de ces deux films conduit clairement) la réalisation de celui-ci (jusqu’à l’autocitation): ample dans son récit, fluide dans ses plans-séquence, suivant la trajectoire de la grandeur et la chute, et mêlant avec habilité la fascination et la répulsion du spectateur pour le personnage principal. Les mauvais esprits y verront le retour aux sources d’un cinéaste en perte de vitesse sur ses dernières réalisations et lui préféreront les originaux. Ce qui impressionne, c’est la réussite de ce genre aujourd’hui, et la démonstration de force qui en découle : non seulement Scorsese a encore tout de cette vigueur et de ce souffle qu’on trouvait dans ses grands films, mais son esthétique et son propos sont en totale osmose avec le sujet plus contemporain qu’il traite.
Didactique, cynique, ironique, Belfort conduit le récit qui établit les règles du jeu et jouit sans entraves, se fout de tout, y compris du spectateur à qui il fait comprendre qu’il n’a pas besoin de comprendre les arcanes du milieu mais juste d’en admirer les paillettes. C’est là l’ambiguïté principale du propos, et le génie de Scorsese : Belfort est un héros, il est le produit et le reflet de son siècle, et sait qu’il sera admiré par la majorité. « Qui ne veut pas devenir riche ? », demande-t-il.
Car Le Loup de Wall Street est surtout un film sur la vulgarité. En propulsant des petits nouveaux dans le milieu de la finance, le récit nous fait suivre un parcours fulgurant de nouveaux riches, l’open space se transformant en une cours de récréation au crédit illimité. L’obscénité de la recherche du divertissement de ceux qui ont tout, l’épuisement des corps et l’effondrement des chairs, le grotesque et la bestialité occupent tout le récit. Di Caprio, très convaincant, a rarement autant su exploiter son épaisseur et son hystérie qu’au profit de ce monstre. Nouveau prophète, télévangéliste, il galvanise les foules et offre tout ce que l’Amérique a toujours élevé au rang de légende vivante. De la même façon que la bande son prend soin de revisiter les titres de pop mythiques à la sauce punk, Belfort propose une version dévoyée du mythe américain, flamboyante et d’une vulgarité abyssale.
Au fil de ce trip souvent épuisant, Scorsese sait pourtant doser la présence des personnages secondaires, notamment la garde rapprochée de Belfort, souvent très drôle d’immaturité et de bêtise, qu’on pense à la scène du père déboulant dans le bureau des décisionnaires faisant semblant de bosser. La tension ne se relâche jamais, au fil de scènes qui pourtant se déploient lors de dialogues tendus et d’une grande acuité, que ce soit celui avec Matthew McConaughey, génial, ou avec les fédéraux sur le bateau : le spectacle se maintient, les éclats de rire ne cesse jamais alors que les enjeux sont majeurs et la rivalité exacerbée.
On peut émettre quelques réserves sur le dernier quart du film, excessif dans ses excès (la scène du bateau à Monaco, le bad trip en Ferrari, l’étouffement au jambon) et quelque fois convenu (le coup de sang sur la garde des enfants), mais la gradation ad nauseam est clairement un des propos du récit qui nous mène vers les flottements de la démesure et nous pousse à ressentir les paralysies diverses du protagoniste.

Film sur le spectacle d’une société au bord du gouffre, sans rédemption autre que celle du recyclage, par les masses, de la condamnation en héroïsation, Le Loup de Wall Street est un témoignage brillamment réalisé de notre rapport au réel et au cinéma.
Revenir en haut Aller en bas
Tony's Theme
air guitariste
avatar

Nombre de messages : 9023
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 42
Humeur : Monochrome

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Sam 28 Déc 2013 - 21:25

Ça c'est de la critique  cheers 
C'est vrai que je ne réagi jamais mais je te lis chaque fois avec attention.

_________________
« Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. »
Benjamin Parker
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tonyclifton.net/
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Sam 28 Déc 2013 - 21:34

Tony 'les bons tuyaux' a écrit:
Ça c'est de la critique  cheers 
C'est vrai que je ne réagi jamais mais je te lis chaque fois avec attention.

Je le saurai dorénavant, et j'en suis ravi.
Revenir en haut Aller en bas
 
En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 38 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....
» En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....
» En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....
» Super Weiss !! je suis amoureux PHOTOS IN !!
» MUSIC MAN Axis Super Sport - vibrato vintage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les 3 Rocks : musique et mauvaise foi :: Voir :: Ciné, télé, etc-
Sauter vers: