Les 3 Rocks : musique et mauvaise foi

disques • foot • films • séries • images • livres...
 
AccueilCalendrierFAQGroupesS'enregistrerConnexion
Compil Summer Tour 2017 ! liens dispo !

Partagez | 
 

 4 Novembre 1991 - Loveless par My Bloody Valentine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
moonriver
Comme un Lego
avatar

Nombre de messages : 2966
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 47
Localisation : IDF

MessageSujet: 4 Novembre 1991 - Loveless par My Bloody Valentine   Ven 4 Nov 2016 - 9:54

S'il est un album ancré dans son époque, c'est bien celui là. Attendu comme le messie, il a fait partie de la plupart des tops albums de l'année 1991. Et en 2016, on en pense quoi de Loveless ?


_________________
"... And I'm floating in a most peculiar way
And the stars look very different today ..."
Revenir en haut Aller en bas
guil
blacksessions.com
avatar

Nombre de messages : 3642
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 46
Humeur : fatigué

MessageSujet: Re: 4 Novembre 1991 - Loveless par My Bloody Valentine   Ven 4 Nov 2016 - 10:03

ah mon Dieu !
Quelle claque !

_________________
ça suffa comme ci
Revenir en haut Aller en bas
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2544
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 55
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: 4 Novembre 1991 - Loveless par My Bloody Valentine   Ven 4 Nov 2016 - 16:23

Loveless ? On en pense qu'on ne pense toujours qu'à çà ! Wink
L'amour tous les sens complètement retournés.
Savez-vous quelle rare activité mobilise l'ensemble du cerveau ? L'orgasme.

Loveless c'est le dérèglement des sens, des sons, l'hyper-excitation des sens, condensée de vie qui comme un déluge envahit tout de son énergie positive et totalement généreuse.
Au delà de la fusion de un et un, de fulgurance de plaisir en confiance en soi, c'est le dépassement de toutes les limites, jusqu'à repeindre le monde, la vie. Rien n'échappe alors à l'amour, tyran de bonheur, qui ne laisse place à rien d'autre, sentiments, pensées...
L'Amour avec un grand A est toujours révolutionnaire. Il peut tout retourner, liens familiaux, raciaux, sociaux, culturels... ! Loveless en est l'expérience sonore.
Revenir en haut Aller en bas
Zwaffle
un mont de verres
avatar

Nombre de messages : 1721
Date d'inscription : 08/01/2014
Age : 39

MessageSujet: Re: 4 Novembre 1991 - Loveless par My Bloody Valentine   Ven 4 Nov 2016 - 17:41

pas mieux, coup de foudre à la première écoute
Revenir en haut Aller en bas
Gengis
Yes, he can.
avatar

Nombre de messages : 11271
Date d'inscription : 18/11/2008

MessageSujet: Re: 4 Novembre 1991 - Loveless par My Bloody Valentine   Ven 4 Nov 2016 - 18:36

@guil a écrit:
ah mon Dieu  !
Quelle claque !
Ton article dans Addict Guil, én 2014, je n'ai jamais su si c'était du lard ou du cochon.
Revenir en haut Aller en bas
Coda
pépé au fagot antisocial
avatar

Nombre de messages : 2024
Date d'inscription : 02/11/2011
Humeur : 7° (sur l'échelle de Richter)

MessageSujet: Re: 4 Novembre 1991 - Loveless par My Bloody Valentine   Ven 4 Nov 2016 - 20:06

Pure crystal !
Revenir en haut Aller en bas
guil
blacksessions.com
avatar

Nombre de messages : 3642
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 46
Humeur : fatigué

MessageSujet: Re: 4 Novembre 1991 - Loveless par My Bloody Valentine   Ven 4 Nov 2016 - 23:34

@Gengis a écrit:
@guil a écrit:
ah mon Dieu  !
Quelle claque !
Ton article dans Addict Guil, en 2014, je n'ai jamais su si c'était du lard ou du cochon.

aucun doute à avoir ce disque est une pure tuerie Wink

_________________
ça suffa comme ci
Revenir en haut Aller en bas
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 4762
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 36
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: 4 Novembre 1991 - Loveless par My Bloody Valentine   Sam 5 Nov 2016 - 6:25

Je l'écoute plus beaucoup, à dire vrai je le trouve pas mal surestimé quand même (et c'est pas leur dernier opus bien raté qui donne envie de reconsidérer la question). Le premier album a mieux vieilli, bien qu'audacieuse pour sa désorientation des sens la prod de Loveless sonne assez kitsch et forcée à mes oreilles aujourd'hui. On m'enlèvera pas de l'idée que Flying Saucer Attack était le vrai groupe important de l'époque dans ce genre (et d'ailleurs tout aussi influent aujourd'hui auprès d'une scène plus underground, ambient, drone, etc), seulement voilà, pas de look saut du lit savamment travaillé, de chanteuse qui ressemble à ta petite soeur ou de tendance à jouer les artistes d'avant-garde en interview, c'est forcément moins vendeur pour la hype. geek

(mais bon voilà, j'ai pas découvert à l'époque mais 10 ans plus tard, évidemment ça change tout)


Dernière édition par RabbitIYH le Sam 5 Nov 2016 - 6:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 4762
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 36
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: 4 Novembre 1991 - Loveless par My Bloody Valentine   Sam 5 Nov 2016 - 6:26

Sinon le Endtroducing de DJ Shadow fêtera ses 20 ans le 19 novembre, je dis ça je dis rien. albino
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
Saigneur des porcheries
bad lieutenant
avatar

Nombre de messages : 11238
Date d'inscription : 17/11/2008
Humeur : massacrante

MessageSujet: Re: 4 Novembre 1991 - Loveless par My Bloody Valentine   Dim 6 Nov 2016 - 13:42

perso Loveless n'a pas été un si grand choc que ça (si mes souvenirs sont bons Smile )
il me semble que je connaissais et aimais déjà le groupe.
cela dit c'est un excellent album
à l'époque j'avais aussi acheté les ep qui étaient très bons.
dommage qu'ils aient mis si longtemps après cet album

_________________
Le procureur:  Comment appelles-tu l'amour ?
Clara: L'amour, monsieur le procureur ?... la bête à deux dos...le théâtre du pauvre...

There's blood on your legs, I love you.
Revenir en haut Aller en bas
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2544
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 55
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: 4 Novembre 1991 - Loveless par My Bloody Valentine   Lun 7 Nov 2016 - 23:09

Flying Saucer Attack j'ai carrément pas souvenir d'avoir écouté ! ça a l'air bien en effet !

Pour MBV, je trouve leurs deux premiers albums tous les deux très bons, simplement le deuxième procure des sensations au sens propre extraordinaires ! Personne n'est allé aussi loin et de façon aussi sensuelle, heureuse. Je veux bien tous les barrouf' du monde mais une défonce dans ce créneau, je crois pas qu'on en ait tant que ça ?! Hendrix ?

Le dernier album des MBV est juste bon sans plus. Et à mon sens cela ne prouve rien d'autre qu'on ne pouvait guère aller aussi loin dans le genre. Ce groupe aurait dû lâcher l'affaire et partir complètement sur autre chose. Oui ils n'étaient pas de pur génie ? Et alors ? Le charme du rock c'est de proposer un art qui permette de toucher la grâce sans être des génies dotés de 30 ans d'études !

Avec un ovni comme Loveless, MBV révèle, il me semble (dans la caricature pour certains), une part de l'esprit du shoeagazing et de la noisy pop.

Avec ses mélodies et ses accords qui se fondent dans des coulées sensorielles machiniques, une des spécificités de ces courants est de vouloir investir cette fois la partie noble et humaine du pop/rock : la mélodie sur ses progressions d’accords, expressions de la volonté humaine, de son idéal de dépassement, de libération... Le rock portait une mélodie sur une rythmique et des accords puissants, libérant certes le corps, mais un corps encore guidé par une tête, mélodique, porté par des mots. Même dans le Velvet qui ouvre la fenêtre dans certains titres machiniques qui animeront le Krautrock. La Dance, très rythmique, de la fin des années 80, héritière de cet esprit rock, porte, à la limite de son genre, l’arrivée du déplacement de la domination du corps sur la mélodie.

Premier laminage de la noisy pop, la fusion intégrale en haut fourneau de la mélodie et de l'harmonie ! Impossible de bien distinguer où commence l’une et où finit l’autre. Deuxième recette du genre, cette fusion libère ici un corps machine de désirs, car cette fusion ne doit rien à une reproduction naturelle. Elle  est essentiellement machinique, faite de bruits blancs. Oui la spécificité de ce bruit, bien coutumier en rock, souvent bruit de révolte, c’est d’être ici un bruit mélodique ! Ca c’est du concept coco !

Pauvre petite machine sans volonté, c’est aussi celui d’être un bruit qui vous traverse plus que vous ne le portez. Avez-vous déjà fredonné une mélodie de noisy pop ? Pas trop tant elles sont noyées ? Difficile dans ces conditions de distinguer encore une expression humaine en mots… Laissez aller !

C’est que les mélodies de la noisy pop sont le plus souvent d’une simplicité étonnante, naïve, extrêmement passive, languissantes comme des bossas de centrale électrique. Tellement fragiles, sans consistance qu’elles se laissent  porter par tous les courants alternatifs branchés. Le corps dans cette noisy pop est d’une passivité totale en charge de transmettre des énergies surpuissantes, sans opposer trop de résistance, sans relief ! Pas de riffs qui dépassent, mais des rythmiques qui syncopent, derrière (merci) la Dance, plus qu’elles ne martèlent *. On s’abandonne à des passions de machines !

Loveless va au cœur. Il ne remplace pas l’humain par la machine, ne sort pas l’humain de lui-même comme souvent le krautrock. Oui assumons-nous vraiment enfin comme machine, cessons d’être seulement ces trains, ces autoroutes, ces robots !... Loveless ne tente pas seulement de transformer notre corps, nos jambes, notre rythme, en machine, mais notre intériorité la plus profonde. Il transforme notre cœur, sa mélodie et sa sentimentalité en machine désirante *. Oui, oui, donnons-nous enfin une humanité de machine !

Pas étonnant que cette drôle de mission ait incombé au cœur de la vieille Europe, encore debout moralement, et non à l’Amérique trop iconoclaste, à l’Allemagne fuyant tout à la fois son passé et son humanisme vers l’au-delà et l’infini, mais ait incombé au pays de la pop, l’Angleterre.

Que reste-t-il aujourd'hui de Loveless ? Difficile de réussir à mener l'humanité aussi loin... Aujourd’hui on en retrouve des traces, et certains égarements probablement, dans la chillwawe, certains psychédélismes, le premier MGMT, et autres Tame Impala…

Loveless  I love you  I love you  I love you for ever !

* oui quand même dans Ride ça se discuterait....
* A chaque fois que j’écoute Loveless je pense à Demonlover !

Deux anecdotes, Loveless me rappelle :
- Deux super journées passées à Brastislava, début des années 90, à boire du thé et autres avec un couple d’anglais qui avait un look de pochette à la Smiths et qui connaissaient les musiciennes de MVB, qu’ils considéraient comme totalement barrés.
- Cette période difficile quand même, où j’écoutais le soir en bossant Bernard Lenoir avec un déluge de noisy pop et de grunge !! Certains soirs étaient terribles !!!
Revenir en haut Aller en bas
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 4762
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 36
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: 4 Novembre 1991 - Loveless par My Bloody Valentine   Mar 8 Nov 2016 - 1:16

Moi justement contrairement à la plupart des FSA (et les Ride, les Slowdive...) cet album me va pas au coeur, je trouve un poil trop arty pour être vraiment sincère, c'est bien le problème (je sais, je vais droit au bûcher geek ).

@Azbinebrozer a écrit:

Que reste-t-il aujourd'hui de Loveless ? Difficile de réussir à mener l'humanité aussi loin... Aujourd’hui on en retrouve des traces, et certains égarements probablement, dans la chillwawe, certains psychédélismes, le premier MGMT, et autres Tame Impala…

Dans des tas de groupes quand même, à commencer par les excellents Serena-Maneesh qui pour moi ont dépassé les maîtres. Chez certains droneux aussi mais de loin, l'influence de FSA de ce côté-là est plus directe.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2544
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 55
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: 4 Novembre 1991 - Loveless par My Bloody Valentine   Mar 8 Nov 2016 - 22:12

@RabbitIYH a écrit:
Moi justement contrairement à la plupart des FSA (et les Ride, les Slowdive...) cet album me va pas au coeur, je trouve un poil trop arty pour être vraiment sincère, c'est bien le problème (je sais, je vais droit au bûcher  geek ).

@Azbinebrozer a écrit:

Que reste-t-il aujourd'hui de Loveless ? Difficile de réussir à mener l'humanité aussi loin... Aujourd’hui on en retrouve des traces, et certains égarements probablement, dans la chillwawe, certains psychédélismes, le premier MGMT, et autres Tame Impala…

Dans des tas de groupes quand même, à commencer par les excellents Serena-Maneesh qui pour moi ont dépassé les maîtres. Chez certains droneux aussi mais de loin, l'influence de FSA de ce côté-là est plus directe.

Attention je n'ai pas dit que cet album avait du cœur. Mais juste qu'il va jusqu'au bout de la logique noisy pop, emporter le cœur de toute chanson pop/rock, la mélodie, dans un flux machinique !  cheers
Le résultat ce n'est pas l'expression d'une grande sincérité humaine mais sa réduction à un flux hyper sensuel qui emporterait tout ! On peut ne pas vouloir se laisser emporter.

Oui tout à fait d'accord, la noisy pop a une influence extrêmement large.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 4 Novembre 1991 - Loveless par My Bloody Valentine   

Revenir en haut Aller en bas
 
4 Novembre 1991 - Loveless par My Bloody Valentine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» My Bloody Valentine - Loveless (1991)
» Top 30
» [Photos] 7 Novembre 2009 - Agresound Fest - Metz
» Alice Cooper - 20 novembre - Marseille
» [NEWS] TH en Amérique du Sud en novembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les 3 Rocks : musique et mauvaise foi :: Ecouter :: A day in the life-
Sauter vers: