Les 3 Rocks : musique et mauvaise foi

disques • foot • films • séries • images • livres...
 
AccueilCalendrierFAQGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31, 32, 33  Suivant
AuteurMessage
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique


Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 07/01/2014

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Mer 20 Déc 2017 - 13:21

@UnderTheScum a écrit:


Panique à Needle Park de Jerry Schatzberg (1971)
Comme dans Rocky on a une mise en scène assez "naturaliste", voir réaliste social que j'apprécie beaucoup.
L'histoire s'intéresse au milieu des junkies new yorkais et surtout à un couple. J'ai trouvé ça assez génial, un terrible tableau de l'addiction à l'héroïne, qui détruit aussi bien le drogué que son entourage, une horrible spirale qui réduit en miette ce que l'ont ai.

Oui superbe, et encore meilleur du même réal deux ans plus tard, L'épouvantail avec Pacino et Hackman, bouleversant ce film, un de mes préférés des 70s. I love you

@UnderTheScum a écrit:


Judge Dredd, de Danny Cannon (1995)
Ca faisait un bail que je voulais le voir. J'avais déjà vu l'adaptation plus récente, Dredd que j'avais trouvé plutôt honnête.
Bon là c'est différent, gros budget, grosse prétention avec un décor qui pompe à mort Blade Runner. D'ailleurs c'est un truc assez marrant de voir les repompes dans ce film, on peut aussi citer Star Wars et Massacre à la tronçonneuse.
Bon après voilà le film c'est en gros à nanar à 90M$. Le scénario est catastrophique d'incohérence et de facilité, les acteurs sont plus mauvais les uns que les autres, et en plus il n'y a aucun respect du comic.
Reste quelques scènes d'action marrante, des répliques cultes et Stallone en Dredd.
A voir pour se marrer entre potes donc, et vu qu'il est court ça passe bien.

Dans un autre esprit j'avais trouvé le remake tout aussi pourri en fait. Laughing Mais c'est clair que l'original on n'est pas dans le même degré de fun qu'un Demolition Man.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
UnderTheScum

avatar

Nombre de messages : 847
Date d'inscription : 08/04/2014

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Jeu 21 Déc 2017 - 11:15

J'ai effectivement entendu le plus grand bien de L'épouvantail, faudra que je le regarde à l'occasion.


Voyage au bout de l'enfer, de Michael Cimino (1978)
Nouvel grosse claque après La Porte du Paradis. Un film sur la guerre avec à peine 1 tiers du film qui y est directement consacré. Chef d'oeuvre évidemment, film très intense, très beau, très dur.
Et Cimino a un vrai talent pour les scènes de danse, elles peuvent durer tout en restant passionnantes. La scène du mariage est vraiment extraordinaire, j'ai d'ailleurs entendu ensuite dans la conf de JB Thoret à ce propos qu'en fait le scène avait été tourné durant un vrai mariage, ce ne sont pas de simple "figurants" et c'est amusant parce que pendant le film j'avais justement trouvé l'implication de ces "figurants" particulièrement réussi (je m'étais alors dis que c'était peut être que d'habitude je n'y prêtais pas attention, mais du coup non le réalisme doit vraiment ressortir).
Clairement un film qui hante.


Will Hunting, de Gus Van Sant (1997)
Je l'avais déjà vu y'a longtemps, je m'en souvenais plus trop, je me rappelais juste que je n'avais pas adoré, mais un pote m'en ayant dis le plus grand bien j'ai voulu retenté, et puis j'aime bien le casting.
Ben sentiment mitigé, parce qu'à la fois le film m'embarque, mais je trouve qu'il manque cruellement de finesse dans l'écriture. Rien que le début, je sais pas si c'est parce que ça a été parodié mais je trouve ça un peu ridicule. Et puis j'ai jamais été fan de ces histoires de génies.
Mais malgré ça il arrive à me toucher un peu.
Revenir en haut Aller en bas
http://underthescum.tumblr.com/
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 37
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Jeu 21 Déc 2017 - 16:11

Je trouve Finding Forrester du même Van Sant bien meilleur dans le genre faux remake de son propre Will Hunting. Razz Grosse sympathie pour ce dernier quand même mais c'est plus cliché et sans doute qu'après avoir vu l'épisode de Community sur les plombiers de l'ombre je trouverais ça plus hilarant que touchant à revoir. Laughing

Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
UnderTheScum

avatar

Nombre de messages : 847
Date d'inscription : 08/04/2014

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Jeu 21 Déc 2017 - 22:37

@RabbitIYH a écrit:
Je trouve Finding Forrester du même Van Sant bien meilleur dans le genre faux remake de son propre Will Hunting. Razz  Grosse sympathie pour ce dernier quand même mais c'est plus cliché et sans doute qu'après avoir vu l'épisode de Community sur les plombiers de l'ombre je trouverais ça plus hilarant que touchant à revoir. Laughing


Pareil pour Community, qui m'a fait trouvé le début de Will Hunting un peu ridicule Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://underthescum.tumblr.com/
UnderTheScum

avatar

Nombre de messages : 847
Date d'inscription : 08/04/2014

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Ven 22 Déc 2017 - 13:51


Gladiator, de Ridley Scott (2000)
Je le connais par cœur ce film mais je m'en lasse pas. Trop de petits défauts pour en faire un chef d'oeuvre, mais je prends toujours mon pied devant, et le temps passe aussi vite que la première fois.
Et puis Russel Crowe et Joaquim Phoenix I love you


Serpico, de Sidney Lumet (1973)
Un nouveau Lumet ce mois ci après The Offence et 12 hommes en colère.
Un film qui sonne comme un réquisitoire contre la corruption en général, au sein de la police en particulier.
Pacino y est superbe dans le rôle de ce flic idéaliste qui refuse de se compromettre tant bien que mal.
Chef d'oeuvre selon moi, qui préfigure bien le chef d'oeuvre absolu que sera Un après midi de chien 2 ans plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
http://underthescum.tumblr.com/
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 37
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Ven 22 Déc 2017 - 15:09

@UnderTheScum a écrit:


Serpico, de Sidney Lumet (1973)
Un nouveau Lumet ce mois ci après The Offence et 12 hommes en colère.
Un film qui sonne comme un réquisitoire contre la corruption en général, au sein de la police en particulier.
Pacino y est superbe dans le rôle de ce flic idéaliste qui refuse de se compromettre tant bien que mal.
Chef d'oeuvre selon moi, qui préfigure bien le chef d'oeuvre absolu que sera Un après midi de chien 2 ans plus tard.

cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
UnderTheScum

avatar

Nombre de messages : 847
Date d'inscription : 08/04/2014

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Mer 27 Déc 2017 - 10:33

Ouais c'est ce qui est cool quand on a de grosses lacunes en classiques, c'est qu'on peut enchaîner les CO Razz

Ces derniers jours :


Hard Day, de Seong-hun Kim (2014)
Polar sud coréen très sympa, violent mais aussi assez fun par son ton et son humour décalé (notamment une scène assez génial). On est pas sûr un chef d'oeuvre, mais il n'en a pas la prétention, juste de faire un bon film devant lequel passer un bon moment et à ce niveau c'est réussi.


Titanic, de James Cameron (1997)
Je l'ai vu pas mal de fois, et c'est moi qui l'ai imposé le lundi aprem en famille, histoire d'avoir un film qui plaise à tout le monde.
Et c'est clairement une des forces de ce film, comme le démontre le nombre d'entrées qu'il a fait à travers le monde, c'est son caractère universaliste.
Alors ouais il a 20 ans et ça se sent par moment (notamment la scène à l'avant du bateau, avec des couleurs du ciel qui font très clip des 90s). Mais sinon j'aime toujours autant le voir. Passer la première partie dans le présent, pas un moment d'ennui.


L'année du dragon, de Michael Cimino (1985)
Après Voyage au bout de l'enfer et La Porte du Paradis, troisième volet de ce qu'on peut considérer comme un triptyque dont un des liens seraient l'immigration. On a la vague d'Europe de l'est qui est au coeur de l'intrigue dans La Porte du Paradis, la communauté slave/russe au coeur de Voyage au bout de l'enfer, et ici le personnage principal de Stanley (interprété par un très bon Mickey Rourke) qui est d'origine polonaise et va se retrouver en pleins Chinatown.
J'ai souvent lu des critiques concernant la racisme de ce film. J'avoue que ça me dépasse un peu, on a une approche que j'ai trouvé assez réaliste de ce NY très communautaire, avec donc son lot de racisme oui, mais je ne vois pas où Cimino pourrait mettre cela en avant. Stanley est emprunt de ces préjugés, mais non seulement il est loin d'être tout à fait sympathique (il évoque plutôt l'empathie à un certains stade du film) et de plus on y apprends qu'il a été au Vietnam. D'ailleurs il (le personnage de Stanley comme Cimino) se montre aussi fasciné par l'Asie (renforcé par un monologue sur les apports de la Chine à la civilisation). Enfin bref c'est une critique que je trouve plutôt HS.
Je met quand même ce film en dessous des deux autres. Il n'en a déjà pas la même ambition et s'il est loin d'être dénué d'émotion il n'atteint pas la charge émotionnel des deux autres.
Excellent film, mais pas CO.


Révélations, de Michael Mann (1999)
Enquête journalistique sur fond d'industrie du tabac. Émotion et suspens avec un Russell Crowe excellent, une mise en scène époustouflante. Tout cela est notamment très bien représenté dans les scènes d'hésitation du personnage interprété par Crowe, lorsqu'il doit choisir de s'exposer en parlant ou non.
Me reste à voir surtout Thief et Manhunter mais je sent que le top Mann va être très difficile.


La Grande Belleza, de Paolo Sorrentino (2013)
Ca faisait un moment que ma copine voulait qu'on voit ce film. Alors moi j'en attendais rien mais elle elle a été sacrément déçu. On est même pas allé au bout, on a coupé au bout d'1h (sur 2h15). Ce n'est pas un mauvais film dans le sens mal fait, en revanche ni elle ni moi n'avons adhéré. J'ai finalement repris le film pour le finir 2 jours après juste pour pouvoir lui filer une mauvaise note parce que c'est pas sa seconde partie qui m'a fait changé d'avis. Insupportable.
Revenir en haut Aller en bas
http://underthescum.tumblr.com/
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 37
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Mer 27 Déc 2017 - 15:49

@UnderTheScum a écrit:


L'année du dragon, de Michael Cimino (1985)
Après Voyage au bout de l'enfer et La Porte du Paradis, troisième volet de ce qu'on peut considérer comme un triptyque dont un des liens seraient l'immigration. On a la vague d'Europe de l'est qui est au coeur de l'intrigue dans La Porte du Paradis, la communauté slave/russe au coeur de Voyage au bout de l'enfer, et ici le personnage principal de Stanley (interprété par un très bon Mickey Rourke) qui est d'origine polonaise et va se retrouver en pleins Chinatown.
J'ai souvent lu des critiques concernant la racisme de ce film. J'avoue que ça me dépasse un peu, on a une approche que j'ai trouvé assez réaliste de ce NY très communautaire, avec donc son lot de racisme oui, mais je ne vois pas où Cimino pourrait mettre cela en avant. Stanley est emprunt de ces préjugés, mais non seulement il est loin d'être tout à fait sympathique (il évoque plutôt l'empathie à un certains stade du film) et de plus on y apprends qu'il a été au Vietnam. D'ailleurs il (le personnage de Stanley comme Cimino) se montre aussi fasciné par l'Asie (renforcé par un monologue sur les apports de la Chine à la civilisation). Enfin bref c'est une critique que je trouve plutôt HS.
Je met quand même ce film en dessous des deux autres. Il n'en a déjà pas la même ambition et s'il est loin d'être dénué d'émotion il n'atteint pas la charge émotionnel des deux autres.
Excellent film, mais pas CO.

Pour moi si, petit CO mais CO quand même, il m'avait fallu plusieurs visionnages pour vraiment l'apprécier par contre, par certains côtés il est assez daté mais le personnage de Stanley est l'un des plus fascinants de sa filmo, plein de contradictions - raciste mais lui-même descendant d'émigrés polonais et flirtant avec une asiatique pour finalement en tomber amoureux, violent et hypersensible, acharné et désespéré, égoïste et se battant pour le système, hanté par une guerre du Vietnam politique et inutile... un personnage qui dans ce film suffit presque à lui seul à porter cette démythification de l'Amérique chère à Cimino.

@UnderTheScum a écrit:


Révélations, de Michael Mann (1999)
Enquête journalistique sur fond d'industrie du tabac. Émotion et suspens avec un Russell Crowe excellent, une mise en scène époustouflante. Tout cela est notamment très bien représenté dans les scènes d'hésitation du personnage interprété par Crowe, lorsqu'il doit choisir de s'exposer en parlant ou non.
Me reste à voir surtout Thief et Manhunter mais je sent que le top Mann va être très difficile.

Il est dans mon top 3 celui-là, peut-être même second. I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
UnderTheScum

avatar

Nombre de messages : 847
Date d'inscription : 08/04/2014

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Ven 29 Déc 2017 - 23:50

Oui Stanley est un perso fascinant (et rien à voir mais la ressemblance avec Bruce Willis jeune m'a troublé Razz ).

Sinon après Lumet, Mann et Cimino changement de style :


Tango & Cash, de Andrey Konchalovskiy (1989)
Stallone et Kurt Russel, duo de choc dans cet polar humoristique que j'ai trouvé assez bancal. C'est assez fun mais au fur et à mesure du film j'ai l'impression que le second degré se transforme en premier degré et du coup ça passe moins bien. Les acteurs semblent s'éclater, mais oubli un peu les spectateurs, dommage.


Demolition Man, de Marco Brambilla (1993)
Un autre Sly. Celui ci aussi début bien, bien badass et mais après...
Alors ouais l'idée du futur est intéressante mais non seulement j'ai pas du tout adhéré au propos qui se veut contre la "bien-pensance" (qui se veut en fait comme souvent une position plutôt beauf/réac) et puis le film se trouve finalement assez mou. J'ai lu que pour certains c'est le Last Action Hero de Stallone, je trouve l'interprétation assez tiré par les cheveux.
Déçu donc et je préfère Judge Dredd perso Very Happy


A toute épreuve (Hard Boiled), de John Woo (1992)
Un classique de Woo période Hong Kongaise.
Une leçon de mise en scène et de chorégraphie de fusillades. A part ça l'histoire et ses personnages m'ont laissé assez indifférent. Contrairement au film suivant.


The Killer, de John Woo (1989)
Un autre gros classique de Woo. Si j'ai trouvé les choré des combats moins impressionnantes l'ambiance du film est assez fascinante.
Alors clairement je comprends qu'on trouve le tout ridicule, un mélange de WTF et de niaiserie au milieu de bains de sang. Mais ça fonctionne totalement sur moi, les persos, leurs relations, l'imagerie.

Qu'on aime ou pas le ciné de Woo je comprends pas que ce soit si difficile à trouver en France. Obligé de voir ça en qualité médiocre, rageant Mad


Le guerrier silencieux, de Nicolas Winding Refn (2009)
De Refn je n'ai vu que Drive. Et celui ci maintenant. Déjà Drive je l'avais trouvé surestimé. Si celui ci ne l'est pas spécialement puisqu'il a reçu un accueil mitigé, il ne m'a pas plus emballé. Ouais c'est beau (encore que certaines "visions" et certains éclairages m'ont laissé perplexe), y'a un côté fascinant qui fait que ça se regarde, mais au final pour pas grand chose. Refn lui même dit qu'il ne faut pas chercher grand sens à ce film. Donc au final sans grand intérêt pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://underthescum.tumblr.com/
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 37
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Sam 30 Déc 2017 - 3:02

Ouais Le guerrier silencieux est assez chiant, par contre le CO de Refn à mon avis c'est Only God Forgives, tu devrais donner une chance à celui-là.

Pour moi les deux John Woo sont des CO, surtout The Killer, qui est pas du tout niais mais franchement bouleversant, avec ses thèmes habituels de la connexion entre personnages que tout oppose à part leur sens de l'honneur ; l'amitié trahie ; la rédemption ; le sacrifice... poussés à leur paroxysme. Mais Hard Boiled n'est pas qu'un exercice de style, le personnage de Tony Leung vu par Chow Yun-Fat me parle beaucoup aussi, ses tiraillements intérieurs pour s'infiltrer et faire des choses qui vont à l'encontre de sa morale. Après si tu as le courage et que tu arrives à le voir dans une version correcte (j'espère que t'as pu mater les deux en versions originales cantonaises sinon pas étonnant que ça ait l'air niais, j'ai souvenir des pires versions françaises de ma vie avant d'avoir les DVD), Une balle dans la tête est ultime, c'est un peu le Voyage au bout de l'enfer de John Woo mais putain que c'est noir et déprimant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
UnderTheScum

avatar

Nombre de messages : 847
Date d'inscription : 08/04/2014

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Sam 30 Déc 2017 - 11:26

Oui je compte me faite Only God Forgives, et même jeter un oeil à Pusher quand même Wink

Oui les deux Woo en VO et c'était peut être pas très clair mais j'ai beaucoup aimé les deux. Surtout The Killer qui m'a bien bouleversé et que je n'ai personnellement pas trouvé niais mais c'est une critique que j'ai souvent vu, l'aspect trop mélo, trop gros, la musique, les ralentis, les colombes... Moi ça m'a touché mais si on reste extérieur, je comprends que ça puisse tourner presque au ridicule (typiquement la toute dernière scène). La frontière est mince, est si pour moi l'équilibre est parfaitement trouvé pour d'autre ça va trop loin.
Un peu comme Miami Vice d'ailleurs, c'est le genre de film soit tu rentres dedans et tu prends ton pieds, ça te met une claque, ça t'émeut, soit tu reste en dehors et ça te laisse au mieux dubitatif dubitatif. J'ai du mal à voir un entre deux.
Hard Boiled j'ai pas été aidé par des sous titres anglais assez mal foutu qui m'ont parfois un peu perdu.
Après CO je sais pas, The Killer c'est possible ouais, à confirmer un de ces jours avec un visionnage en BR j'espère.
En tout cas oui je compte bien me faire Une Balle dans la tête Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://underthescum.tumblr.com/
Otto Bahnkaltenschnitzel
génération grenat (dîne)
avatar

Nombre de messages : 1357
Date d'inscription : 27/08/2014

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Sam 30 Déc 2017 - 12:41



De la pure comédie, foutrement bien rythmée.
Marcello en honnête crétin, Sophia en garce irrésistible et de Sica en escamoteur classieux, tous magnifiques.
Je pensais voir un petit film sympathique mais c'est finalement beaucoup plus que ça.
Du coup je me suis enfilé Le Pigeon juste après.
Revenir en haut Aller en bas
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 37
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Sam 30 Déc 2017 - 14:32

@UnderTheScum a écrit:

Oui les deux Woo en VO et c'était peut être pas très clair mais j'ai beaucoup aimé les deux.

Si si j'avais compris. Wink

@Otto Bahnkaltenschnitzel a écrit:

Du coup je me suis enfilé Le Pigeon juste après.

Ah pas vu l'autre mais celui-là miam. I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
UnderTheScum

avatar

Nombre de messages : 847
Date d'inscription : 08/04/2014

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Sam 30 Déc 2017 - 23:43

Je continue à bon rythme, avec du lourd et du plombant :


Perfect Blue, de Satoshi Kon (1997)
CO du thriller psychologique et pas seulement en anime. Fascinant de bout en bout avec une montée en tension, une minutie dans la mise en scène et dans le choix des images.
Le genre de film où il n'y a rien à jeté, rien à critiquer, juste un bijoux du cinéma.


Kingdom of Heaven, de Ridley Scott (2005)
Après avoir revu pour la nième fois Gladiator la semaine dernière je voulais me revoir celui ci que je n'avais vu qu'une fois. S'il a mieux vieillit que le précédent (en même temps il est aussi plus récent) il me fait aussi moins vibrer. La première fois j'avais vu la version longue, là c'était sur Netflix, version courte. Clairement on y perd. Déjà qu'un des gros défauts du film c'est Orlando Blum, dans cette version cinéma il y perd en background donc j'y crois d'autant moins.
C'est malgré tout une belle fresque historique bien foutu mais je n'arrive pas à m'emballer outre mesure. Et il n'y a pas de scène qui raisonne longtemps après le visionnage comme la fin du Dernier des Mohicans par exemple.


Silence, de Martin Scorcese (2017)
J'étais assez curieux de le voir. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Et maintenant je ne sais pas trop quoi en penser. En le regardant j'avais parfois l'impression d'assister à une succession de supplices infligés aux chrétiens, mais en même temps les 2h40 sont passés tout seul et on ne peut pas nier qu'il y a bien plus que ça. C'est surtout l'histoire de la foi, du combat pour la conserver, au delà de toute considération de telle ou telle religion. Un vaste voyage spirituel.
Fin bref ça mérite un peu de recul. Ca m'a au moins réconcilié avec Andrew Garfield (que j'aimais bien jusqu'à son Peter Paker tête à claque).
Revenir en haut Aller en bas
http://underthescum.tumblr.com/
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 37
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 31 Déc 2017 - 2:00

@UnderTheScum a écrit:


Perfect Blue, de Satoshi Kon (1997)
CO du thriller psychologique et pas seulement en anime. Fascinant de bout en bout avec une montée en tension, une minutie dans la mise en scène et dans le choix des images.
Le genre de film où il n'y a rien à jeté, rien à critiquer, juste un bijoux du cinéma.

cheers

@UnderTheScum a écrit:


Silence, de Martin Scorcese (2017)
J'étais assez curieux de le voir. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Et maintenant je ne sais pas trop quoi en penser. En le regardant j'avais parfois l'impression d'assister à une succession de supplices infligés aux chrétiens, mais en même temps les 2h40 sont passés tout seul et on ne peut pas nier qu'il y a bien plus que ça. C'est surtout l'histoire de la foi, du combat pour la conserver, au delà de toute considération de telle ou telle religion. Un vaste voyage spirituel.
Fin bref ça mérite un peu de recul. Ca m'a au moins réconcilié avec Andrew Garfield (que j'aimais bien jusqu'à son Peter Paker tête à claque).

Moi c'est mon film de l'année ou pas loin. Quelle putain l'intensité. Et puis ça prolonge les thèmes habituels de Scorsese qui me touchent beaucoup, sur la vocation et le doute.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
UnderTheScum

avatar

Nombre de messages : 847
Date d'inscription : 08/04/2014

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 31 Déc 2017 - 10:59

Je l'aurais parié pour Silence. Very Happy
Certainement aussi un des films de 2017 qui m'aura le plus marqué.
Et une place dans le top 5 voir le podium.
Pour l'instant j'avais quelque chose du genre :
1- Wind River
2- The Lost City of Z
3- A Beautiful Day
4- Coco
5- Moonlight

Après j'ai assez peu été au ciné les 2 premiers tiers. J'en ai rattrapé certains mais ils m'en manquent pas mal.
Silence viendra au moins sortir Moonlight. Là je le mettrais même en 3.
Revenir en haut Aller en bas
http://underthescum.tumblr.com/
Otto Bahnkaltenschnitzel
génération grenat (dîne)
avatar

Nombre de messages : 1357
Date d'inscription : 27/08/2014

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 31 Déc 2017 - 13:15



Tout est dans le titre.
Bello e molto interessante.
Revenir en haut Aller en bas
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 37
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 31 Déc 2017 - 15:34

@UnderTheScum a écrit:
Je l'aurais parié pour Silence. Very Happy
Certainement aussi un des films de 2017 qui m'aura le plus marqué.
Et une place dans le top 5 voir le podium.
Pour l'instant j'avais quelque chose du genre :
1- Wind River
2- The Lost City of Z
3- A Beautiful Day
4- Coco
5- Moonlight

Après j'ai assez peu été au ciné les 2 premiers tiers. J'en ai rattrapé certains mais ils m'en manquent pas mal.
Silence viendra au moins sortir Moonlight. Là je le mettrais même en 3.

Moi j'en suis là mais pas mal de retard :

1 Blade Runner 2049
2 Silence
3 Coco
4 Get Out
5 L'amant double
6 Miss Sloane
7 Moonlight
8 Sweet Virginia
9 The Hero
10 Mother!
11 Life
12 Fences
13 The Lost City of Z
14 Okja
15 Wind River
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
Saigneur des porcheries
bad lieutenant
avatar

Nombre de messages : 12003
Date d'inscription : 17/11/2008
Humeur : massacrante

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Mar 2 Jan 2018 - 10:46

du top de Lapin, je n'ai vu que Life et OKja. c'est dire si je suis au courant de l'actualité ciné.

pendant Noël j'ai vu ça

contre toute attente, pas si mal. divertissant en tout cas.

_________________
Le procureur:  Comment appelles-tu l'amour ?
Clara: L'amour, monsieur le procureur ?... la bête à deux dos...le théâtre du pauvre...

There's blood on your legs, I love you.
Revenir en haut Aller en bas
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 37
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Mar 2 Jan 2018 - 11:21

Oui pas mal du tout même ce film.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
Saigneur des porcheries
bad lieutenant
avatar

Nombre de messages : 12003
Date d'inscription : 17/11/2008
Humeur : massacrante

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Jeu 4 Jan 2018 - 12:01


_________________
Le procureur:  Comment appelles-tu l'amour ?
Clara: L'amour, monsieur le procureur ?... la bête à deux dos...le théâtre du pauvre...

There's blood on your legs, I love you.
Revenir en haut Aller en bas
toriyazaki
Japan expo
avatar

Nombre de messages : 581
Date d'inscription : 09/02/2015
Humeur : En vacances, comme d'hab...

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Jeu 4 Jan 2018 - 15:32



Ce qui est bien avec Peter Berg, c'est que l'on sait ce que l'on va voir...
Alors en effet, pas de surprises, tout est prévisible et cousu de fil blanc mais le film se laisse voir sans aucun déplaisir...
Enfin bref, c'est efficace, c'est Peter Berg !  Cool
Revenir en haut Aller en bas
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2733
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 57
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 7 Jan 2018 - 17:46



Pas un film grandiose mais le sujet est juste énorme !
Revenir en haut Aller en bas
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 37
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Lun 8 Jan 2018 - 4:39

Pas mal du tout, c'est quand même le meilleur Stone depuis un moment même si c'est pas JFK ou Salvador certes !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
guil
blacksessions.com
avatar

Nombre de messages : 4187
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 47
Humeur : fatigué

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 21 Jan 2018 - 22:53


catastrophique.... quasi aucun rapport avec l’œuvre originale...



quitte à débrancher son cerveau - ça fait parfois du bien - celui ci fait parfaitement le job.



hé, mais celui là a failli sortir son épingle du jeu, et évite nombre des incohérences habituelles qu'on trouve dans les films avec des boucles temporelles !

_________________
ça suffa comme ci
Revenir en haut Aller en bas
toriyazaki
Japan expo
avatar

Nombre de messages : 581
Date d'inscription : 09/02/2015
Humeur : En vacances, comme d'hab...

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 21 Jan 2018 - 23:10

@guil a écrit:

quitte à débrancher son cerveau - ça fait parfois du bien - celui ci fait parfaitement le job.

Mouais... J'avais trouvé ça très très bof... Mais il est vrai qu'il ne demande aucune réflexion...  Very Happy

@guil a écrit:

hé, mais celui là a failli sortir son épingle du jeu, et évite nombre des incohérences habituelles qu'on trouve dans les films avec des boucles temporelles !

Celui-ci, en effet, est quand même beaucoup plus intéressant sans pour autant toucher au génie... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   

Revenir en haut Aller en bas
 
En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....
Revenir en haut 
Page 30 sur 33Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31, 32, 33  Suivant
 Sujets similaires
-
» En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....
» En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....
» En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....
» MUSIC MAN Axis Super Sport - vibrato vintage
» La Ligue des Super Vilains....... Braises Glaciales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les 3 Rocks : musique et mauvaise foi :: Voir :: Ciné, télé, etc-
Sauter vers: