Les 3 Rocks : musique et mauvaise foi

disques • foot • films • séries • images • livres...
 
AccueilCalendrierFAQGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25  Suivant
AuteurMessage
Nulladies
Cinéman


Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Jeu 5 Jan 2017 - 6:30



Combats des aigres et de chiens.

Prendre de front la violence pour en décliner les ravages : tel est le parti pris de l’uppercut radical qu’est Tyrannosaur. Nulle fascination, nulle complaisance, mais un état des lieux sans appel : dans un univers social où l’aboiement semble être la seule manière réplique envisageable, il s’agit de montrer les crocs pour ne pas tendre la gorge à son interlocuteur. La grande force de la violence ici mentionnée est qu’elle ne se justifie jamais par une quelconque nécessité : jamais on évoque l’argent, ou la correction par une quelconque mafia : les violents comme les victimes ne l’utilisent que comme l’ultime moyen de communication, ayant renoncé à toute autre possibilité d’expression.
Centré dans un premier temps autour du formidable personnage du tout aussi sensationnel Peter Mullan, le récit investit les bas-fonds d’une société alcoolisée, sans autre ligne d’horizon que les briques, sans autre astres que les néons d’un pub. A la lisière de la démence, Joseph laisse éclater la colère qu’il a contre le monde, et avant tout lui-même. Tout y passe, des cloisons vitrées aux animaux, des rencontres inopportunes aux voisins. Ici, le deuil s’exprime à coups de masse contre un abri de jardin, et les derniers relents de force sont moins dévolus à la survie qu’à détruire les fragments de rêve qui peuvent encore subsister dans quelques âmes errantes.
Celle qui croise Joseph, Hannah, propose une nouvelle déclinaison de cette noire exploration. Plutôt aisée, croyante, elle propose de prier pour lui, manière détournée de refouler ses propres abymes, à savoir un enfer conjugal à peine dicible.
Le récit pourrait se résumer à la rencontre de deux récifs abimés par une tempête au long cours. Il pourrait dériver vers un pathos démesuré, ou proposer les voies d’une rédemption un peu trop facile pour qu’on y adhère. Il se contente, en réalité, de suivre son cours. Quelques répits permettent de quitter le misérabilisme le plus noir, sans qu’on puisse pour autant se permettre de véritablement espérer. C’est là l’une des grandes réussites du film, que de mettre en place une empathie pour des personnages tour à tour victimes et condamnés à devenir bourreaux.
La lumière laiteuse de la photographie, l’insistance sur les horizons bouchés de l’espace et les intérieurs blafards est pensé au-delà de la simple laideur d’un milieu social. A plusieurs reprises, une grande profondeur de champ permet de montrer des personnages brisés, inaptes au contact tant ils sont habitués à la haine et aux cris. La géographie spatiale de la rue de Joseph participe de la même idée : un jardin, dans lequel il va détruire l’abri d’un chien victime, et un voisinage dans lequel sévira un chien bourreau, extension de son maitre haineux. Ces échos désespérés, cette spirale tragique conduira les protagonistes à un irréparable paradoxalement salvateur.
Mais de la même façon qu’on ne nous sert jamais le baume attendu, on n’entrave pas la possibilité d’un dépassement. Le constat, terrible, d’une société enlisée dans la violence n’est que le symptôme d’un désespoir, celui d’une solitude insupportable : « Do I smell like a dead animal ? », demande son mari à Hannah avant de la violenter.

Et les récifs, au gré de l’inéluctable dérive des continents, peuvent finir par se rencontrer.
Revenir en haut Aller en bas
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 4765
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 36
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Jeu 5 Jan 2017 - 7:31

J'avais beaucoup aimé ce film. Mais qu'est-ce que c'est dur. Ce monologue d'Olivia Colman (fabuleuse actrice confirmée depuis dans l'excellente mini-série The Night Manager) et l'image du gamin à la fin m'avaient marqué.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Jeu 5 Jan 2017 - 7:53

ça pour être dur, ça l'est...
Revenir en haut Aller en bas
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 15 Jan 2017 - 7:05



J’ai une vie de merde, merci bien Robert Langdon,.

Il y a deux semaines, j’étais à Florence. Belle ville, fonds culturel inépuisable, patrimoine architectural d’une densité impressionnante, je recommande.

Et puis j’ai vu Inferno, et je me rends compte que j’ai fait un séjour de merde.

Déjà, sur Homelidays, on s’est retrouvé avec un appart au 4ème sans ascenseur, vue sur cour ; je dis pas, c’est typique, mais Robert Langdon, lui, quand il se réveille à l’hôpital, il voit à travers les persiennes le Duomo, le Palazzo Vecchio et toutes les tours de Florence. Genre. Et il paie même pas.

Tu peux pas te garer à Florence, ou alors faut raquer. Pas pour Langdon : il rentre on sait même pas comment dans un garage apparemment gratuit et reprend juste à côté une voiture électrique qui a le don d’éviter tous les embouteillages.

Pour visiter les monuments, tu fais la queue pendant des heures. Alors se pose à toi le dilemme de la Firenze Card : c’est cher de ouf mais c’est un coupe file, et tu vas (presque) partout. Mais le jour où tu te rends compte que devant la Galerie des Offices, y’a une file d’attente pour les détenteurs de la Firenze Card, soit une file pour les coupe file, tu manges un peu ta CB.
Langdon, il rentre partout, et surtout, il sort comme il veut. Il connait tout le bougre, et passe derrière un tableau, voire en fait traverser un par une méchante, il s’en fout quand c’est en travaux, c’est un peu le Passe Partout du monde. Mais en grand, parce que c’est Forest Gump.

Les audioguide, c’est toujours un peu chiant. Les enfants veulent le tien, et puis ils parlent trop longtemps sur des trucs pas forcément intéressants, et puis ça fait mal aux oreilles. Langdon, il en a pas besoin c’est un audioguide à lui tout seul : il t’explique tout, ce que c’est une quarantaine par exemple, même si en français on avait compris, mais en anglais ça claque parce que eux ils disent fourty alors c’est pas pareil. En fait il sait tellement tout qu’on se demande pourquoi il visite encore des trucs.

Ça doit être parce qu’il est amnésique depuis 48 heures. C’est assez sympa comme concept, parce qu’il ne sait pas trop pourquoi il est là, il se rappelle même plus du nom du café (mais l’historique de la quarantaine, si, allez comprendre) et il a plein de choses à découvrir, notamment qu’il a volé des trucs hyper sécurisés un peu comme nous on prendrait une paille au McDo. Ça change de mon trip où tout était prévu à l’avance parce qu’on avait regardé des guides qui nous disaient ce qui était incontournable.

On me dit que je vais voir du Botticelli, du Michel Ange et du Leonardo da Vinci, et ben c’est ce que j’ai vu. C’était émouvant, d’ailleurs, jusqu’à ce que je me rende compte que Langdon il voit beaucoup mieux que moi.

Le Baptistère, par exemple, il était vide, et il a pu fouiller dans les bénitiers, alors que moi j’arrête pas de gueuler sur les mômes en leur disant de toucher à rien. Et les tableaux du Palazzo Vecchio, quand il les regarde, il voit les batailles en vrai, avec le son et tout. On sait pas trop pourquoi mais ça te pose le truc. Pareil pour l’Enfer de Dante : 3D, ville en flamme, des infirmes et des monstres, de la peinture Renaissance version CGI 2016, t’as un peu l’impression d’être à Vegas, là tu regrettes pas le voyage.

Et puis les gens qu’il côtoie se décarcassent toujours pour faire de son séjour une surprise continue. La nana, elle devient méchante, l’autre qu’était méchante, elle devient gentille, le noir de Fred, il est gen - non méch - non gen- je sais plus mais il meurt, et l’indien pareil mais dans l’autre sens. Moi je suis parti avec ma femme et mes enfants, et je suis rentré avec eux. Bonjour l’aventure.

Quand on a voulu sortir des sentiers battus, on est allés sur la colline qui surplombe la ville, et on l’a vue de haut, c’était beau. Langdon, pour varier, dans la même journée il va à Venise puis Istambul. Je me sens un peu minable, du coup.

On a pas pu voir les Jardins de Boboli. Langdon si, bien sûr, mais il l’a fait en courant avec un drone qui le filmait, sympa le film de vacances si tu compares avec le mien pris avec mon téléphone, où tu vois ma main et plein d’asiatiques derrière nous.

En plus, chez lui, t’as quand même un mec qui propose bien mieux que la Firenze Card : éliminer 50 % de la population mondiale, si c’est pas concurrentiel comme coupe file, je sais pas ce qu’il vous faut.

Alors voilà, merci bien, je suis un peu chiffon.

Mais j’ai quand même vu un truc génial qu’il a pas vu : l’exposition de Ai Weiwei, Libero, au Palazzo Strozzi,.
Y’a notamment toute une série de photos, « Etude de perspective », qui consiste à faire des doigts d’honneur devant les grands monuments du monde entier. Ça, Langdon il peut pas comprendre et il a rien à nous réciter dessus. Ça m’a inspiré cette critique que je lui dédie bien profond.


Revenir en haut Aller en bas
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2544
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 55
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 12 Fév 2017 - 19:58



Grande-Bretagne, Dorset, 1834. George Loveless et ses amis, laboureurs à Tolpuddle, sont de plus en plus exploités par les propriétaires terriens, avec la complicité du clergé. Ils s’organisent pour revendiquer des hausses de salaires, et créent en secret la Société Amicale des Laboureurs. Dénoncés par un propriétaire, six d’entre eux sont condamnés à la déportation en Australie. Devenus très populaires et hérauts d’une classe de plus en plus pauvre, ils deviennent les « martyrs de Tolpuddle ».

Belle découverte de ce film militant mais pas seulement, long de 3 h mais touchant !
Vu sur ARTE ça doit être encore dispo en replay : je vous le recommande Comrades forumeurs !
Revenir en haut Aller en bas
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2544
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 55
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Mar 11 Avr 2017 - 16:03



Hilarante ? Ouaih... Mais bien la petite comédie sur fond de déprime (un classique franchouillard ?).
A 2 ou 3 moments le monde part gentiment de travers !!
Revenir en haut Aller en bas
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2544
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 55
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Mer 12 Avr 2017 - 10:49



Un film sur une forme de terrorisme qui fut rattrapé par une autre et l'actualité en 2015...
Pas trop prenant et surtout à mon sens très douteux... Quel final par exemple...
Revenir en haut Aller en bas
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2544
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 55
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Jeu 13 Avr 2017 - 15:16



Premier Kaurismaki que je vois... Style minimaliste, graphique, désuet. Le Havre et sa région,depuis 20 ans c'est un lieu majeur de la France qui rame... Là c'est une version quasi 60ties avec migrants en bonus... Un curieux télescopage... Dans les villes mythiques du rock français : Le Havre, Rouen, Rennes bien sûr... C'est donc Little Bob Story qui rejoint la bonne cause ! Émotions ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Otto Bahnkaltenschnitzel
génération grenat (dîne)
avatar

Nombre de messages : 968
Date d'inscription : 27/08/2014

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Ven 21 Avr 2017 - 20:25



Ce soir les dindons vont se taire pour 48 heures, madame va encore ronfler sur mon épaule mais je serai bien heureux quand même devant, avec un rouge des Pouilles et puis de la mortadelle..
Revenir en haut Aller en bas
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2544
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 55
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Mer 3 Mai 2017 - 20:27



Très bien et sinistre !
Revenir en haut Aller en bas
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2544
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 55
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 7 Mai 2017 - 12:15


"Turin, 1969. Massimo, un jeune garçon de neuf ans, perd sa mère dans des circonstances mystérieuses. Quelques jours après, son père le conduit auprès d’un prêtre qui lui explique qu’elle est désormais au Paradis. Massimo refuse d’accepter cette disparition brutale.
Année 1990. Massimo est devenu un journaliste accompli, mais son passé le hante. Alors qu’il doit vendre l’appartement de ses parents, les blessures de son enfance tournent à l’obsession…"


Ah la Mama !
Un peu long, pas dénué de certaines faiblesses, mais de très belles choses !
Revenir en haut Aller en bas
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2544
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 55
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Sam 13 Mai 2017 - 9:47



Classique, mignon sans mièvrerie. Entre deux Fast and Furious, pour montrer à votre compagne que vous avez de la sensibilité !
(penser à justifier ce regain de sentiment par le crédit du scénariste Nick Hornby...)
Revenir en haut Aller en bas
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2544
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 55
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 21 Mai 2017 - 21:33



Superbe film d'animation pour encore petits et grands aux couleurs magnifiques.
Revenir en haut Aller en bas
UnderTheScum

avatar

Nombre de messages : 669
Date d'inscription : 08/04/2014

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Lun 19 Juin 2017 - 15:28

Revu ce weekend Blade Runner, mais pour la première fois la dernière version, la Final Cut de 2007 qui a bénéficié d'un beau boulot de restauration images et sons par rapport à la director's cut de 1992 (qui elle avait entre autre "corrigé" la scène finale et la voix off des deux versions sorties en salles).
COSC cheers

Maintenant, j'attends le nouveau avec une certaine impatience.
Revenir en haut Aller en bas
http://underthescum.tumblr.com/
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 4765
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 36
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Lun 19 Juin 2017 - 16:15

Tu m'étonnes cheers I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2544
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 55
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Lun 19 Juin 2017 - 20:47

@UnderTheScum a écrit:
Revu ce weekend Blade Runner, mais pour la première fois la dernière version, la Final Cut de 2007 qui a bénéficié d'un beau boulot de restauration images et sons par rapport à la director's cut de 1992 (qui elle avait entre autre "corrigé" la scène finale et la voix off des deux versions sorties en salles).
COSC cheers

Maintenant, j'attends le nouveau avec une certaine impatience.

J'ai jamais vu cette version et je dois réparer ça. Merci à toi pour ce rappel !
J'avais vu la version des années 80 à l'époque (et j'avais été bêtement agacé par un côté un peu tapageur, la crête de punk dans de la sf par exemple...)

Attention enchainement choc !  Wink J'ai vu ça ce we et pourquoi pas... pour s'épargner de la canicule ?
De la SF qui vire comédie romantique...
Avec cette question existentielle : peut-on réveiller son conjoint endormi pendant un navet au risque de le lui infliger plus encore ?  Wink

Revenir en haut Aller en bas
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 4765
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 36
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Mar 20 Juin 2017 - 3:24

@Azbinebrozer a écrit:

J'avais vu la version des années 80 à l'époque (et j'avais été bêtement agacé par un côté un peu tapageur, la crête de punk dans de la sf par exemple...)

Tapageur ? Shocked C'est sûrement le l'un de films de SF les plus réalistes visuellement, ou en tout cas l'un de ceux qui semble le moins daté une fois rattrapé par son époque. CO absolu en tout cas, mais en version director's cut, la fin de la version originale annihilait toute la portée philosophique et le désespoir du film.

@Azbinebrozer a écrit:

Avec cette question existentielle : peut-on réveiller son conjoint endormi pendant un navet au risque de le lui infliger plus encore ?  Wink

Laughing

Je l'ai pas trouvé si dégueulasse ce film par contre, le concept (poussé à l'extrême ici) de la romance basée sur un mensonge, ça a dû parler à pas mal de monde.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
guil
blacksessions.com
avatar

Nombre de messages : 3643
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 46
Humeur : fatigué

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Mar 20 Juin 2017 - 9:31

@RabbitIYH a écrit:


@Azbinebrozer a écrit:

Avec cette question existentielle : peut-on réveiller son conjoint endormi pendant un navet au risque de le lui infliger plus encore ?  Wink

Laughing

Je l'ai pas trouvé si dégueulasse ce film par contre

oui, je trouve aussi
assez mièvre mais ça reste regardable

_________________
ça suffa comme ci
Revenir en haut Aller en bas
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2544
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 55
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Dim 9 Juil 2017 - 19:25



J"avais jamais vu... J'ai aimé. Ambitieux, avec quelques morceaux de bravoure, un film mosaïque de 3 h avec issue plus homogène...
Revenir en haut Aller en bas
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 4765
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 36
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Lun 10 Juil 2017 - 1:46

J'en garde un souvenir impressionné dans son premier tiers (en particulier l'intro), et déçu par une dernière partie assez mièvre et poussive. La comparaison avec Short Cuts s'impose un peu trop aussi (avec une pluie de grenouilles à la place du tremblement de terre) et fait assez mal au film de PT Anderson. Le bonhomme est toujours aussi ambitieux mais a aujourd'hui les moyens de cette ambition qu'il n'avait pas forcément à l'époque (et puis ses derniers films sont moins référencés aussi, ça aide, parce qu'entre Boogie Nights qui pillait éhontément le Scorsese des Affranchis, Tarantino pour Hard Eight, Altman pour celui-là donc ou les Coen pour le néanmoins excellent Punch-Drunk Love, ça sentait un peu trop le pompeur en série avant la sortie du fabuleux There Will be Blood.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2544
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 55
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Mer 12 Juil 2017 - 16:09

@RabbitIYH a écrit:
J'en garde un souvenir impressionné dans son premier tiers (en particulier l'intro), et déçu par une dernière partie assez mièvre et poussive. La comparaison avec Short Cuts s'impose un peu trop aussi (avec une pluie de grenouilles à la place du tremblement de terre) et fait assez mal au film de PT Anderson. Le bonhomme est toujours aussi ambitieux mais a aujourd'hui les moyens de cette ambition qu'il n'avait pas forcément à l'époque (et puis ses derniers films sont moins référencés aussi, ça aide, parce qu'entre Boogie Nights qui pillait éhontément le Scorsese des Affranchis, Tarantino pour Hard Eight, Altman pour celui-là donc ou les Coen pour le néanmoins excellent Punch-Drunk Love, ça sentait un peu trop le pompeur en série avant la sortie du fabuleux There Will be Blood.

Pas vus grand chose de lui. J'ai commencé par la claque There Will be Blood !
La fin oui est moins convaincante, la toute fin surtout pour moi avec son côté unilatéral sentimentalo-rédemptrice... Il en aurait mis une dose oui, mais là ça édulcore un peu le film...
Il me reste quelques scènes énormes dont Tom Cruise en gourou primitif de la sexualité masculine ! (les prémisses de l'Amérique de Donald Trump ?...)
Revenir en haut Aller en bas
Zwaffle
un mont de verres
avatar

Nombre de messages : 1722
Date d'inscription : 08/01/2014
Age : 39

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Mer 12 Juil 2017 - 17:10

@Azbinebrozer a écrit:
@RabbitIYH a écrit:
J'en garde un souvenir impressionné dans son premier tiers (en particulier l'intro), et déçu par une dernière partie assez mièvre et poussive. La comparaison avec Short Cuts s'impose un peu trop aussi (avec une pluie de grenouilles à la place du tremblement de terre) et fait assez mal au film de PT Anderson. Le bonhomme est toujours aussi ambitieux mais a aujourd'hui les moyens de cette ambition qu'il n'avait pas forcément à l'époque (et puis ses derniers films sont moins référencés aussi, ça aide, parce qu'entre Boogie Nights qui pillait éhontément le Scorsese des Affranchis, Tarantino pour Hard Eight, Altman pour celui-là donc ou les Coen pour le néanmoins excellent Punch-Drunk Love, ça sentait un peu trop le pompeur en série avant la sortie du fabuleux There Will be Blood.

Pas vus grand chose de lui. J'ai commencé par la claque There Will be Blood !
La fin oui est moins convaincante, la toute fin surtout pour moi avec son côté unilatéral sentimentalo-rédemptrice... Il en aurait mis une dose oui, mais là ça édulcore un peu le film...
Il me reste quelques scènes énormes dont Tom Cruise en gourou primitif de la sexualité masculine ! (les prémisses de l'Amérique de Donald Trump ?...)

pour ma part j'ai pas été aussi enthousiasmé par "There will be blood" (que j'ai bien aimé mais sans plus), en revanche j'ai vraiment adoré "Magnolia" qui est dans mon top 10 de mes films préférés

la musique notamment (les 2 BO: celle avec les chansons d'Aimee Mann et celle avec les instrumentaux de Jon Brion) est magnifique

il y a également "Boogie nights" qui est mortel (sur le monde du porno dans les 70s/80s) et souvent hilarant

ses derniers films étaient sympa mais j'ai pas retrouvé ce que j'avais adoré dans ces 2 là
Revenir en haut Aller en bas
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 4765
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 36
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Mer 12 Juil 2017 - 18:20

Aha mince, pour moi ses deux moins bons...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2544
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 55
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Ven 14 Juil 2017 - 15:44



J'ai bien rigolé même si le film relifte toujours le même pitch !
Avec l'intervention déterminante du Maître du rock'n'roll Johnny !

Guillaume Canet, 43 ans, est épanoui dans sa vie, il a tout pour être heureux.. Sur un tournage, une jolie comédienne de 20 ans va le stopper net dans son élan, en lui apprenant qu’il n’est pas très « Rock », qu’il ne l’a d’ailleurs jamais vraiment été, et pour l’achever, qu’il a beaucoup chuté dans la «liste» des acteurs qu’on aimerait bien se taper… Sa vie de famille avec Marion, son fils, sa maison de campagne , ses chevaux, lui donnent une image ringarde et plus vraiment sexy… Guillaume a compris qu’il y a urgence à tout changer. Et il va aller loin, très loin, sous le regard médusé et impuissant de son entourage.
Revenir en haut Aller en bas
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 4765
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 36
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Sam 15 Juil 2017 - 5:37

Inégal mais couillu ce film.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2544
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 55
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   Mer 26 Juil 2017 - 19:21



Sympa ! (un peu curieux ce centre de soins, annexe de la cité... )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....   

Revenir en haut Aller en bas
 
En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 24 sur 25Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25  Suivant
 Sujets similaires
-
» En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....
» En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....
» En visionnage : DVD / Divx / vhs / Super 8....
» Super Weiss !! je suis amoureux PHOTOS IN !!
» MUSIC MAN Axis Super Sport - vibrato vintage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les 3 Rocks : musique et mauvaise foi :: Voir :: Ciné, télé, etc-
Sauter vers: