Les 3 Rocks : musique et mauvaise foi

disques • foot • films • séries • images • livres...
 
AccueilCalendrierFAQGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Zulma] La divine chanson - Abdourahman A. Waberi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rorschach
sourcilman ^^
avatar

Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 36

MessageSujet: [Zulma] La divine chanson - Abdourahman A. Waberi   Jeu 8 Jan 2015 - 17:30



"Sur la terre des hommes, on narre mille histoires sur l'origine et les bienfaits de leurs paroles. On dit que les chansons sont comme un collier de perles reliées par le fil de l'infini. On dit qu'elles meurent et renaissent pour tourner encore comme les atomes ou comme les danses des derviches tourneurs"



"Revolution will not be televised ! Revolution will not be televised !" Je ne connaissais pas Gil Scott Heron. C'était un illustre inconnu pour moi. Dans ce livre, un chat roux va nous raconter son histoire, telle un conte ou une fable. Les noms ont été modifiés dans le roman afin d'universaliser la quête de l'artiste. Il s'agit ici de faire de "l'artiste" un statut et non pas uniquement un patronyme. Le doux félin va nous raconter les grandes étapes de Sammy (nom de Gil Scott Heron dans le texte) à travers diverses scènes musicales : Berlin, Paris et New-York.

On découvre dans ce roman que le protagoniste est un être entier, sans compromis pour son art. Il dénonce dans ses chansons. Il utilise ses paroles pour éveiller les consciences. Il cherche à se mettre en marge dans sa démarche : "Chacun d'entre nous comprend la chanson à un niveau différent, parallèle à la profondeur de sa compréhension. Les grands maîtres de la science du blues des origines, ceux que j'appelle affectueusement les bluesologues, ont dénombré quatre niveaux de discernement. Le premier est la signification apparente, et c'est celle dont la majorité des gens se contentent de nos jours. Les chroniqueurs et les animateurs de stations de radio n'ont pas, eux, atteint ce premier niveau (...) Ensuite, c'est le niveau intérieur atteint par ceux qui ouvrent grand leur âme tout au long de leur existence (...) Le troisième niveau est l'intérieur de l'intérieur. Le quatrième est si profond qu'on ne peut le mettre ni en mots ni en musique. Il est donc condamné à rester indescriptible"

Toute son œuvre baigne dans la recherche musicale. Il tentera à la fin de sa carrière d'ailleurs de se détacher de ceux qui le citent comme un père musical. Définissant l'origine de sa musique comme proche du blues et en rejetant tous ses fils spirituels.

L'auteur relate la vie du chanteur comme une fable divine, il décrit certains instants de façon quasi mystique. Dieu est là : "Dans l'écrin de cet épais silence, dans l'antre de ce splendide chaos a jailli le fulgurant éclair du Vivant - son autre nom est Musique - il y a des milliers d'années".

Toute l'industrie du disque est égratignée. Elle en prend pour son grade, comme si celle-ci ne méritait pas le Zim noir ou du moins ne le reconnaissait pas en tant que diamant brut.

Tout au long du roman, on découvre les personnes qui ont compté pour lui ainsi que les grandes étapes de sa vie.  On apprend qu'il avait un père footballer ayant joué dans de nombreux clubs : "Les hommes sont ainsi faits qu'ils oublient souvent l'essentiel, soufflant à leur insu sur les braises qui vont provoquer demain des grands incendies". Vite séparé de son père, il est élevé d'abord par sa mère qui l'envoie chez sa grand-mère à Savannah car elle va travailler à l'étranger pour subvenir à leur besoin mais n'a pas le temps de s'occuper du petit Gil. De ses années passées à Savannah avec sa grand-mère, il gardera une grande affection pour elle et les fêlures de l'enfant nous aide à comprendre la complexité du chanteur : "Pour les êtres sensibles et complexes comme Sammy, les années d'enfance comptent double. Tout leur vient de ce royaume d'enfance aux éclats d'ocre et de boue".

Abdourahmane A. Waberi par le biais de cette histoire rend universel le processus de création artistique. Ce stade créatif qui dépasse toutes les frontières de l’entendement : « Certains tracent les grandes lignes de leur destin sur le papier blanc, d’autres les déroulent au fil de leur voix, d’autres les gravent dans le bois tendre. Depuis la nuit des temps, mâché par le doute, sentant descendre en lui son propre crépuscule, l’homme se rebiffe et parvient à repousser ce qui habite les ténèbres avec la seule force de son imagination ». Vous l’aurez compris, si Gil Scott-Heron est un génie de la musique alors Waberi est un magicien des mots, le livre flirte souvent avec la poésie grâce à l’utilisation récurrente de magnifiques métaphores que l’on se délecte à relire plusieurs fois.

Malgré ses déboires (passage à la prison de Rykers Island), Scott-Heron aura toujours le souci de réaliser des disques avec des textes proches de la poésie avec toujours une pointe de revendication. Il n’a jamais sacrifié sa conscience artistique pour de l’argent, il est l’artiste pur, sans concessions, qui s’inscrit dans une vraie démarche esthétique. Il n’a jamais répondu favorablement aux sirènes de l’argent des grandes maisons de disque : « La marée nocturne monte, tu en sens le ressac au fond de tes tripes. Tu penses à tes compères morts si jeunes. Les plus réalistes mettent de l’eau dans leur vin, rallient les marchands de soupe et sortent des disques commerciaux pour ados écervelés. Tu ne veux pas suivre cette voie, tu t’en voudrais de te vendre pour si peu. Tu as ta fierté, on te l’a assez reproché. Ce n’est pas maintenant que tu vas assombrir le soleil de ta conscience, Sammy ! ».

Ce livre est un roman qui ne manque pas de marquer son lecteur par la magie des mots que Waberi utilise tout au long de son récit. C’est un vrai plaisir de découvrir Gil Scott-Heron, être fragile doté d’un talent immense. On se prend d’affection pour ce chanteur charismatique qui a influencé toute une génération. Un peu à la manière d’un guide, l’histoire vous mènera vers d’autres noms illustres de la musique comme John Coltrane, Robert Johnson et d’autres.

Petit conseil pour aborder ce livre : le lire en écoutant des albums de Scott-Heron, c’est juste un délice. Alors n’attendez pas et laissez vous conter « la divine chanson ».
Revenir en haut Aller en bas
Rorschach
sourcilman ^^
avatar

Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: [Zulma] La divine chanson - Abdourahman A. Waberi   Dim 11 Jan 2015 - 23:02

MAJ

il manquait une partie de mon article
Revenir en haut Aller en bas
Otto Bahnkaltenschnitzel
génération grenat (dîne)
avatar

Nombre de messages : 992
Date d'inscription : 27/08/2014

MessageSujet: Re: [Zulma] La divine chanson - Abdourahman A. Waberi   Dim 11 Jan 2015 - 23:11

Je devais voir Mr. Heron un soir au New Morning. La douane américaine et la grande faucheuse en ont décidé autrement. Ce livre me fait envie.
Revenir en haut Aller en bas
Rorschach
sourcilman ^^
avatar

Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: [Zulma] La divine chanson - Abdourahman A. Waberi   Dim 11 Jan 2015 - 23:16

Otto Bahnkaltenschnitzel a écrit:
Je devais voir  Mr. Heron un soir au New Morning. La douane américaine et la grande faucheuse en ont décidé autrement. Ce livre me fait envie.

Très très bon livre Wink
Je regrette juste de ne pas avoir connu plus tôt Gil Scott Heron...Il ne se passe pas une semaine depuis sans que j écoute un de ses albums...
Revenir en haut Aller en bas
Rorschach
sourcilman ^^
avatar

Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: [Zulma] La divine chanson - Abdourahman A. Waberi   Mar 21 Avr 2015 - 8:37

Excellente playlist par Radio Nova
http://www.novaplanet.com/novamag/43663/un-mix-hommage-a-gil-scott-heron

Pour ceux qui ne connaissent pas le monsieur, très bonne porte d'entrée. Quelle voix ce type quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Gengis
Yes, he can.
avatar

Nombre de messages : 11476
Date d'inscription : 18/11/2008

MessageSujet: Re: [Zulma] La divine chanson - Abdourahman A. Waberi   Mar 21 Avr 2015 - 8:55

J'ai réécouté "I'm new here" l'autre jour, je confirme.

Revenir en haut Aller en bas
Rorschach
sourcilman ^^
avatar

Nombre de messages : 6480
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: [Zulma] La divine chanson - Abdourahman A. Waberi   Mar 21 Avr 2015 - 8:59

Très bon...quand je veux passer un moment cool, un petit Gil Scott Wink
Une vraie découverte (tard) en 2015 grâce à ce bouquin
Je te le conseille vraiment si tu apprécies le bonhomme Gengis.
Revenir en haut Aller en bas
Gengis
Yes, he can.
avatar

Nombre de messages : 11476
Date d'inscription : 18/11/2008

MessageSujet: Re: [Zulma] La divine chanson - Abdourahman A. Waberi   Mar 21 Avr 2015 - 12:18

Rorschach a écrit:
Très bon...quand je veux passer un moment cool, un petit Gil Scott Wink
Une vraie découverte (tard) en 2015 grâce à ce bouquin
Je te le conseille vraiment si tu apprécies le bonhomme Gengis.
"Apprécier", je ne sais pas si c'est le mot, disons que j'ai quelques albums de lui. Je ne sais pas non plus si j'irai jusqu'à lire un truc le concernant, pourquoi pas, cet été sur la plage.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Zulma] La divine chanson - Abdourahman A. Waberi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MEMORY DIVINE ... LA TRADUCTION du texte .
» Enregistrements libres de droits en libre écoute (3)
» Chanson paillarde topic interdit aux mineurs
» Fiche chanson Star Club
» Nouvelle chanson (lap steel, weiss, chaturangui, banjo...)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les 3 Rocks : musique et mauvaise foi :: Lire :: Livres après livres...-
Sauter vers: