Les 3 Rocks : musique et mauvaise foi

disques • foot • films • séries • images • livres...
 
AccueilCalendrierFAQGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les arcanes du blockbuster

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nulladies
Cinéman


Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Ven 6 Fév 2015 - 5:45

@RabbitIYH a écrit:
Ben je l'avais rajouté dans mon top vite fait, un côté BD assez épuré finalement + action ultra-physique façon HK et des acteurs de séries que j’apprécie bien en seconds rôles, miam.

Ah, au temps pour moi. C'était peut-être de là que j'ai finalement décidé de lui donner sa chance, ma mémoire s'égare. drunken
Revenir en haut Aller en bas
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Dim 15 Mar 2015 - 7:49



Les arcanes du blockbuster, chapitre 16.

La table en acajou soutenue par des colonnes doriques ; dans la corbeille de fruits, des oranges, des pommes de terre, une redbull, des fraises tagada, un trousseau de clé, dix huit bananes, un iPhone et un lot de poppers.

- Salut les fiottes. J’ai du lourd aujourd’hui, faut me scénariser la suite de Percy Jackson.
- Putain, chef, non !!!
- Vous aviez promis, quoi !
- Fermez vos gueules, c’est pas négociable. La mythologie est toujours au programme de la primaire et du collège, et le bouquin cartonne. Y’a un orifice, on fonce.
- Pfff…
- Et c’est pas tout. Vu la demi-molle qu’a été le premier, les pontes nous laissent un budget de film français.
- Quoi ?!
- Ouais ma couille. Alors, ristourne à tous les étages. Comme je suis pas une pute, j’y mets du mien, et vu que ça se passe en mer, je vous prête mon yacht pour le décor. Rick, tu sors le protocole crise, qu’est-ce que ça dit ?
- Limiter la CGI, rogner sur le cachet des stars, réduire l’équipe d’écriture.
- Bon, ben Rick, merci du conseil, tu dégages, et prends Dick avec toi. Sean, comment tu m’appliques le reste ?
- Ben, film de jeune, quoi. On va chez Gulli et Disney Chanel pour le cast, ils ont les crocs là-bas, seront bien prêts à n’avoir qu’un œil ou des guiboles de chèvres.
- Et pour la CGI, on fait des plans buste, ou on imagine un filtre qui lui met un visage normal les ¾ du film…
- Ouais, parce que les autres ils veulent pas d’un cyclope, genre ils sont intolérants, tout ça… Il pourrait être noir, le cyclope, non ?
- Non, c’est redondant. Le noir, ce sera la demi-chèvre.
- Le satyre ?
- Ouais, ta gueule. Bon, ensuite, vous connaissez la formule : il faut me connecter ces images de poteries en 2D sur ce que les jeunes kiffent. Brainstorm.
- Euh, ben les cartons, c’est Harry Potter,
- Prenez leur taxi qui vole.
- Pirates des Cara…
- Leur Kraken, tiens, puisqu’on est dans la mer
- Transformers !
- Foutez-moi un taureau en lego technics avec perceuse et lance-flamme intégrés, genre corrida des pistons, ça va être fun.
- De la technologie et du fun.
- Euh…
- Allez putain, activez, c’est pas comme si j’avais que ça à foutre, on a trois suites à gérer dans la journée ! Je le réduis encore, le budget écriture ou quoi ? Stanley, t’as huit secondes.
- Alors, euh, des parchemins sur iPad, chef, et Hermès boss d’UPS
- Bon, ça, le placement.
- Et un parc d’attraction, CircéLand ! Et le triangle des Bermudes.
- et le mi-chèvre qui se déguise en cyclope femme, MDR !
- …
- Bon les gars, je crois que vous êtes prêts. J’attendais ce moment.
- … ?
- Il me fallait la bonne bouse, là on en prend la direction parfaite. Sean, sort le protocole ILC.
- Oh putain chef, vous êtes sur ?
- Vas-y je te dis. On va s’éclater. Et puis au pire, le DVD finira offert avec les Happy Meals.
- Alors, mes petits tourteaux d’amour, voici le protocole Infinite & Limitless Creativity, ILC pour les initiés. Vous allez prendre chacun une gélule et poursuivre le brainstorm.
- …C’est sans danger ?
- Oui, on l’a testé sur des viets et des irakiens, t’inquiète. C’est une combinaison de champignons tibétains, de LSD, de mescaline et de poulpe déshydraté. Tout bio. Effet immédiat. Je vous écoute.
- Un hippocampe arc-en-ciel géant !
- Voilà, qu’est-ce que je vous disais.
- Chef, moi, chef : une momie aux yeux de néon qui fume des oreilles !
- Bien, bien.
- Et Jonas et la baleine, dans le kraken avec un bateau de la seconde guerre mondiale piloté par des PUTAIN DE ZOMBIES qui pilonnent les entrailles pour faire un ulcère géant !
- Des loups garous-scorpions !
- Une épée stylo !
- Un… PISTOLET A SCOTCH MYHTOLOGIQUE !!!
- Voilà. Sean, tu prends bien soin d’enregistrer tout ce qu’ils racontent et tu l’envoies au département animation. Ils devraient redescendre dans les ¾ d’heure. Envoie les femmes de ménage, il risque d’y avoir des projections.
- Putain, boss, on va cartonner.
- Ben oui.
Revenir en haut Aller en bas
Azbinebrozer
personne âgée
avatar

Nombre de messages : 2462
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 55
Localisation : Teuteuil
Humeur : mondaine

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Dim 15 Mar 2015 - 10:17

@Nulladies a écrit:


Les arcanes du blockbuster, chapitre 16.

La table en acajou soutenue par des colonnes doriques ; dans la corbeille de fruits, des oranges, des pommes de terre, une redbull, des fraises tagada, un trousseau de clé, dix huit bananes, un iPhone et un lot de poppers.

- Salut les fiottes. J’ai du lourd aujourd’hui, faut me scénariser la suite de Percy Jackson.
- Putain, chef, non !!!
- Vous aviez promis, quoi !
- Fermez vos gueules, c’est pas négociable. La mythologie est toujours au programme de la primaire et du collège, et le bouquin cartonne. Y’a un orifice, on fonce.
- Pfff…
- Et c’est pas tout. Vu la demi-molle qu’a été le premier, les pontes nous laissent un budget de film français.
- Quoi ?!
- Ouais ma couille. Alors, ristourne à tous les étages. Comme je suis pas une pute, j’y mets du mien, et vu que ça se passe en mer, je vous prête mon yacht pour le décor. Rick, tu sors le protocole crise, qu’est-ce que ça dit ?
- Limiter la CGI, rogner sur le cachet des stars, réduire l’équipe d’écriture.
- Bon, ben Rick, merci du conseil, tu dégages, et prends Dick avec toi. Sean, comment tu m’appliques le reste ?
- Ben, film de jeune, quoi. On va chez Gulli et Disney Chanel pour le cast, ils ont les crocs là-bas, seront bien prêts à n’avoir qu’un œil ou des guiboles de chèvres.
- Et pour la CGI, on fait des plans buste, ou on imagine un filtre qui lui met un visage normal les ¾ du film…
- Ouais, parce que les autres ils veulent pas d’un cyclope, genre ils sont intolérants, tout ça… Il pourrait être noir, le cyclope, non ?
- Non, c’est redondant. Le noir, ce sera la demi-chèvre.
- Le satyre ?
- Ouais, ta gueule.  Bon, ensuite, vous connaissez la formule : il faut me connecter ces images de poteries en 2D sur ce que les jeunes kiffent. Brainstorm.
- Euh, ben les cartons, c’est Harry Potter,
- Prenez leur taxi qui vole.
- Pirates des Cara…
- Leur Kraken, tiens, puisqu’on est dans la mer
- Transformers !
- Foutez-moi un taureau en lego technics avec perceuse et lance-flamme intégrés, genre corrida des pistons, ça va être fun.
- De la technologie et du fun.
- Euh…
- Allez putain, activez, c’est pas comme si j’avais que ça à foutre, on a trois suites à gérer dans la journée ! Je le réduis encore, le budget écriture ou quoi ? Stanley, t’as huit secondes.
- Alors, euh, des parchemins sur iPad, chef, et Hermès boss d’UPS
- Bon, ça, le placement.
- Et un parc d’attraction, CircéLand ! Et le triangle des Bermudes.
- et le mi-chèvre qui se déguise en cyclope femme, MDR !
- …
- Bon les gars, je crois que vous êtes prêts. J’attendais ce moment.
- … ?
- Il me fallait la bonne bouse, là on en prend la direction parfaite. Sean, sort le protocole ILC.
- Oh putain chef, vous êtes sur ?
- Vas-y je te dis. On va s’éclater. Et puis au pire, le DVD finira offert avec les Happy Meals.
- Alors, mes petits tourteaux d’amour, voici le protocole Infinite & Limitless Creativity, ILC pour les initiés. Vous allez prendre chacun une gélule et poursuivre le brainstorm.
- …C’est sans danger ?
- Oui, on l’a testé sur des viets et des irakiens, t’inquiète. C’est une combinaison de champignons tibétains, de LSD, de mescaline et de poulpe déshydraté. Tout bio. Effet immédiat. Je vous écoute.
- Un hippocampe arc-en-ciel géant !
- Voilà, qu’est-ce que je vous disais.
- Chef, moi, chef : une momie aux yeux de néon qui fume des oreilles !
- Bien, bien.
- Et Jonas et la baleine, dans le kraken avec un bateau de la seconde guerre mondiale piloté par des PUTAIN DE ZOMBIES qui pilonnent les entrailles pour faire un ulcère géant !
- Des loups garous-scorpions !
- Une épée stylo !
- Un… PISTOLET A SCOTCH MYHTOLOGIQUE !!!
- Voilà. Sean, tu prends bien soin d’enregistrer tout ce qu’ils racontent et tu l’envoies au département animation. Ils devraient redescendre dans les ¾ d’heure. Envoie les femmes de ménage, il risque d’y avoir des projections.
- Putain, boss, on va cartonner.
- Ben oui.  
Nulla c'est quand que tu tournes "Les arcanes du blockbuster" en film !
On aimeeeuuuhh trop ça !  cheers
Revenir en haut Aller en bas
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 4710
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 36
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Lun 16 Mar 2015 - 6:08

Laughing merde, fou rire sur fou rire au taf, t'es content j'espère.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Lun 16 Mar 2015 - 6:10

Merci les gars, c'est toujours un plaisir d'arriver à faire marrer ses lecteurs !
Revenir en haut Aller en bas
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Sam 26 Sep 2015 - 7:32



Les arcanes du blockbuster, chapitre 18

Paris, février 2009. Siège de Canal +, une annexe. Machine à café qui vrombit, néons, parois vitrée au teint laiteux, lino. Une table basse sur laquelle trainent des vieux billets de tac-o-tac.

- Un genre de rom-com, tu vois, assez trash, avec des jeunes issus du stand-up et des animaux.
- Bien Dominique, je vois le genre. Du Farrugia, quoi.
- Mais bon, on est pas là pour parler de ça.
- Non, t’as raison.
- Je retrouve pas mon ami de toujours, mon Eric Judor de mon cœur, pour me frire des gencives de porc.
- Quelle soirée, tout de même. Un cocktail avec Nathalie Portman et Kenneth Branagh !
- Ouais. Ou plutôt Nathalie Portman et Kenneth Branagh avec des cocktails dans la gueule.
- On les a bien entubés, hein.
- Faut dire, ils connaissent pas les français. On gagne les paris à tous les coups.
- Toujours facile, avec la biture et les œufs durs. Et maintenant ils doivent faire le film qu’on va leur concocter.
- Ouais, j’ai des tas d’idées. Et attends ma couille, tu vas me vénérer : Bernard Tapie a une sextape du boss de Marvel avec des mineures et des fruits de mer. Autant te dire qu’il se dit prêt à nous ouvrir ses portes.
- Royal.
- Voilà, je me suis dit, Thor, c’est bien. Pour Branagh, tu vois, esprit shakespearien, tout ça, ça va lui tronçonner la glotte de devoir faire le parallèle en promo.
- Excellent. Portman, il lui faut un rôle de potiche, mais bien. Genre cache-pot, en fait. Tu lui donne le charisme d’une présentatrice de JT de France 3 Régions.
- Ouais, une scientifique, quoi.
- Voilà. Avec un bellâtre teuton qui fleure bon les valeurs de la mythologie celte.
- Et son gros marteau.
- Arf. Je veux du LAID, hein. Leur royaume, qu’ils en fassent le temple du kitsch, un truc bien rutilant qui donne envie d’y tourner un clip de Queen, avec du doré partout et des costumes à corne.
- Putain ouais. Et tant qu’on y est, on fout un noir et un asiatique dans leurs jeunesses hitlériennes. Et des femmes walkyries.
- Genre Xena, Jackie Chan et Robin des bois low cost.
- Voilà, et on les force à les décrire comme ça. Genre une vanne, auto-dérision à pleurer.
- Putain, je kiffe. Kenneth va pas s’en remettre.
- Bon, oublie pas qu’on est dans un Marvel aussi. Blockbuster, effets spéciaux, tout ça.
- T’inquiète, j’ai tout prévu. J’ai fait une carotte dans les égouts du 7ème art, ma couille, écoute moi ça : on va reprendre les pouvoirs de Schwarzenegger dans Batman et Robin, qui transforme les gentils en mister freeze.
- Ouh, c’est laid ça.
- Je veux des yeux rouges chez les méchants. Et le gadget hologramme de Total Recall. Et des dalles arc-en-ciel où pourraient s’ébattre des licornes.
- Et un méchant robot géant comme dans X-or !
- Putain ouais, t’as raison, avec la tête de Red is Dead, mais qui dégueule un laser !
- Attends, j’ai pas fini : pour l’humour, on tire la chasse du côté des Visiteurs : genre dingue, des mecs en armure dans l’Amérique du XXIè siècle, tout ça. Et puis des effets à la Twister : ça doit bien puer, je veux qu’ils fassent appel à un studio soviétique pour la CGI.
- Surtout, pas de moyens. Pas d’épique. De la merde, un petit film pas intéressant, chiant, dans une ville de trois bicoques, une histoire d’amour improbable.
- Je veux humilier Nathalie, qu’elle continue le grand écart qu’elle feintait dans Black Swann, avec un vrai furoncle dans sa filmo.
- Putain ouais, on est de génies du mal mon pote.
- Et tu sais pas la meilleure ? Branagh veut remettre ça, cet enfoiré de british. Il pense pouvoir se refaire ! Buffet Rabelaisien dans le Gers, la semaine prochaine. Je vais le faire vomir du saindoux par les narines, et crois-moi, il va le payer cher, son pari.
- Genre un Disney, tant qu’on y est !
- Putain, ouais, Cendrillon !!!
- Putain, y’a pas à dire, il va cartonner.
Revenir en haut Aller en bas
UnderTheScum

avatar

Nombre de messages : 647
Date d'inscription : 08/04/2014

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Dim 27 Sep 2015 - 12:34

Je n'avais jamais lu celui sur Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu, très bien vu Laughing
Quelle horreur ce film Sad
Revenir en haut Aller en bas
http://underthescum.tumblr.com/
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Sam 3 Oct 2015 - 6:46




Les arcanes du blockbuster, chapitre 19

Sur la table en acajou, une pile de livres remplace la traditionnelle corbeille de fruits.

- Bon, mes mollusques d’amour. Aujourd’hui, on réactive un serpent de mer vieux comme la peau des mains de Madonna : Jurassic Park. Je vous arrête tout de suite. Je vois bien vos petits yeux porcins énamourés à l’idée de réinjecter du pixel dans cette fructueuse machine à sous, mais avant de me dégobiller vos insanités habituelles, j’ai décidé de corser un peu les règles du brainstorming.
- Oh non putain chef pitié, par de nouveau l’ILC !?
- Rien de tout ça, rassure toi Bryan. Figurez-vous que j’ai passé une partie de mes vacances en France. Et que contrairement à vous, bovins décérébrés du bulbe, j’ai décidé de m’ouvrir un peu. J’ai lu. J’ai briefé l’air tu temps, genre. Je nous ai dégoté un nouveau consultant. Dites bonjour à André Manouchian.
- Bonjour.
- Voilà, on va droit à l’essentiel, je vous explique le concept. Ouais ma couille, on fonctionne par concepts, aujourd’hui. Donc : André a préparé une synthèse sur les implications philosophiques de la réactivation de Jurassic Park et va nous gratifier d’aphorismes que vous allez appliquer en éléments scénaristiques.
- …
- Bon, vous aurez remarqué que vous êtes en comité restreint, aujourd’hui. Pas de Rick, ni Nick, ni Click, ni Mick. Vous êtes la crème, mes fiottes, et c’est peu dire que je compte sur votre réactivité. C’est pas compliqué, les carpes iront pitcher le prochain Terminator. André vas-y, balance.
- Mais chef, j’ai une question. Pourquoi ?
- Par défi, Stanley. Ça m’excite. Et après on ira lire la presse française, je te jure que ça peut vraiment être bandant. André ?
- « Notre époque est l’ère du post. Post post-modernisme, cynisme et lucidité : plus la clarté est grande dans la supercherie, plus la croyance est possible. »
- Allez les gars on fuse, là ! Bon, André, c’est un peu du viol auriculaire, faut avouer. Cynisme et méta, les gars, vous me dites quoi ?
- Ah ok. Ben on compare le public du parc au public des salles.
- Ouais ; ils veulent toujours plus. Plus de dents, genre.
- Le « whaou effect ».
- Et on leur fout un DGM. Un Dinosaure géné…
- Oui, tout le monde avait compris, Bryan.
- On met un mec nostalgique qui représente le gentil Steven de 1992, avec tee-shirt et tout, qui dit que c’est pas bien d’en faire trop, que les sponsors sont partout, que merde quand même, le bonheur se contente de peu…
- …et on place Mercedes et Coca, on invente un dino qui pourrait prendre Godzilla en levrette sans taser, des gosses sur des triceratops genre mini poneys et un aqualezard tsunami style.
- Voilà. André, tu continues ? Evite les phrases, par contre.
- Ah, euh. La problématique avec la capacité à admirer : l’émotion à l’ère du numérique. Les générations nouvelles et celles qui ont vu le premier à sa sortie. Le vrai, la nature. Tout ça.
- Ouais, j’ai, chef : deux frères, un jeune émerveillé, l’âme d’enfant, et le grand, blasé, branché gonzesse qui décroche de son portable qu’à partir du moment où il devient un potentiel apéricube.
- Et aussi, le cynisme capitaliste des boss du parc contre ceux qui y croient. Genre SPD, voyez, société protect…
- …Ouais, tout le monde avait compris.
- On peut faire un homme qui murmurait à l’oreille de Vélociraptors, non ?
- Putain ouais. Genre il les dresse et tout.
- On a notre star, là. Je veux un vrai mec qui s’oppose aux cols blancs qui ne résonnent que par chiffres.
- Bungalow. Moto. Il attrape les moustiques à la main. Et il va visiter les amygdales de la patronne avec sa langue quand elle aura trucidé du ptérodactyle après avoir fait tomber le tailleur.
- Vous êtes chauds mes chatons, je kiffe. André, tu relances ?
- La dichotomie entre bonheur et divertissement. Violence et sacré. Soumission librement consentie et dérive des instincts tristement humains.
- C’est vrai, faut quand même foutre un peu les jetons, quoi. Remake de Predator, avec un DGM qui peut se camoufler, genre il a des gênes de méduse. On reprend ce qui marche : course avec les bagnoles, les rétroviseurs, la gueule qui passe à quelques centimètres du perso, tout ça. On peut aussi placer Les oiseaux d’Hitch, avec pluie de mutants sur les foules en plein mojito happy hour.
- ET EN MEME TEMPS, un boss indien qui veut qu’on soit heureux dans son Parc. Qui rappelle la petitesse humaine.
- ET EN MEME TEMPS, des expériences pour faire des soldats dino, des trucs de ouf, qui font dans les tranchées et tout…
- Calme-toi, Stan.
- Le tragique. Pensez au tragique : l’homme dépassé par sa propre création, un Frankenstein 2.0.
- Pas mal André. Placez moi la phrase “This is happening, with or without you”. Deux fois, au moins.
- Et de la famille, aussi, hein. Take care of kids, tout ça. Et un noir. Un français. En hommage.
- Une petite dernière, André ?
- “L’humour est la politesse du désespoir”.
- Ah ouais. Faites des vannes. Plein.
- Putain.
- Oui, vous pouvez l’affirmer, c’est dans l’air du temps : vous allez cartonner.
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Yul le grincheux
avatar

Nombre de messages : 6078
Date d'inscription : 31/10/2013
Age : 43

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Sam 3 Oct 2015 - 7:04

Ce film est une merde.
Revenir en haut Aller en bas
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Sam 3 Oct 2015 - 7:52

@Esther a écrit:
Ce film est une merde.

Va falloir que m'inspire de ton sens de la synthèse. J'y gagnerai beaucoup de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Yul le grincheux
avatar

Nombre de messages : 6078
Date d'inscription : 31/10/2013
Age : 43

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Sam 3 Oct 2015 - 8:16

@Nulladies a écrit:
@Esther a écrit:
Ce film est une merde.

Va falloir que m'inspire de ton sens de la synthèse. J'y gagnerai beaucoup de temps.

Comme je le disais dans un autre topic, y'a zéro histoire, c'est filmé avec les pieds, la lumière est dégueulasse, les plans sont pompés sur plein de films (cf tes références entre autres, auxquelles j'ai ajouté Alien), et surtout, je n'ai pas vu les précédents, seulement quelques extraits, et j'ai quand même pu y déceler des redites de la mise en scène. Bien sûr, ils diront sûrement qu'il s'agit d'une référence, voire d'un hommage... mais s'il s'agissait simplement d'un manque d'inspiration et de talent? Hum? Bref, je le redis, ce film est une merde.
Revenir en haut Aller en bas
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Sam 3 Oct 2015 - 8:24

@Esther a écrit:
@Nulladies a écrit:
@Esther a écrit:
Ce film est une merde.

Va falloir que m'inspire de ton sens de la synthèse. J'y gagnerai beaucoup de temps.

Comme je le disais dans un autre topic, y'a zéro histoire, c'est filmé avec les pieds, la lumière est dégueulasse, les plans sont pompés sur plein de films (cf tes références entre autres, auxquelles j'ai ajouté Alien), et surtout, je n'ai pas vu les précédents, seulement quelques extraits, et j'ai quand même pu y déceler des redites de la mise en scène. Bien sûr, ils diront sûrement qu'il s'agit d'une référence, voire d'un hommage... mais s'il s'agissait simplement d'un manque d'inspiration et de talent? Hum? Bref, je le redis, ce film est une merde.

Ah mais c'était même pas ironique, et j'avais lu ce que tu en disais, en étant tout à fait d'accord.
Mais en matière de manque de talent et d'inspiration, j'ai vu encore pire et j'en parle demain : le dernier Terminator.
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Yul le grincheux
avatar

Nombre de messages : 6078
Date d'inscription : 31/10/2013
Age : 43

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Sam 3 Oct 2015 - 8:34

@Nulladies a écrit:
@Esther a écrit:
@Nulladies a écrit:
@Esther a écrit:
Ce film est une merde.

Va falloir que m'inspire de ton sens de la synthèse. J'y gagnerai beaucoup de temps.

Comme je le disais dans un autre topic, y'a zéro histoire, c'est filmé avec les pieds, la lumière est dégueulasse, les plans sont pompés sur plein de films (cf tes références entre autres, auxquelles j'ai ajouté Alien), et surtout, je n'ai pas vu les précédents, seulement quelques extraits, et j'ai quand même pu y déceler des redites de la mise en scène. Bien sûr, ils diront sûrement qu'il s'agit d'une référence, voire d'un hommage... mais s'il s'agissait simplement d'un manque d'inspiration et de talent? Hum? Bref, je le redis, ce film est une merde.

Ah mais c'était même pas ironique, et j'avais lu ce que tu en disais, en étant tout à fait d'accord.
Mais en matière de manque de talent et d'inspiration, j'ai vu encore pire et j'en parle demain : le dernier Terminator.

Ah? Je l'ai téléchargé par curiosité aussi celui-ci, mais je l'ai pas encore vu...
Revenir en haut Aller en bas
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Sam 3 Oct 2015 - 8:42

@Esther a écrit:
@Nulladies a écrit:
@Esther a écrit:
@Nulladies a écrit:
@Esther a écrit:
Ce film est une merde.

Va falloir que m'inspire de ton sens de la synthèse. J'y gagnerai beaucoup de temps.

Comme je le disais dans un autre topic, y'a zéro histoire, c'est filmé avec les pieds, la lumière est dégueulasse, les plans sont pompés sur plein de films (cf tes références entre autres, auxquelles j'ai ajouté Alien), et surtout, je n'ai pas vu les précédents, seulement quelques extraits, et j'ai quand même pu y déceler des redites de la mise en scène. Bien sûr, ils diront sûrement qu'il s'agit d'une référence, voire d'un hommage... mais s'il s'agissait simplement d'un manque d'inspiration et de talent? Hum? Bref, je le redis, ce film est une merde.

Ah mais c'était même pas ironique, et j'avais lu ce que tu en disais, en étant tout à fait d'accord.
Mais en matière de manque de talent et d'inspiration, j'ai vu encore pire et j'en parle demain : le dernier Terminator.

Ah? Je l'ai téléchargé par curiosité aussi celui-ci, mais je l'ai pas encore vu...

Une purge infâme. D'une tristesse infinie quand tu penses au plaisir qu'on avait pu avoir sur les deux premiers...
Revenir en haut Aller en bas
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 4710
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 36
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Sam 3 Oct 2015 - 17:17

@Nulladies a écrit:
@Esther a écrit:
@Nulladies a écrit:
@Esther a écrit:
@Nulladies a écrit:
@Esther a écrit:
Ce film est une merde.

Va falloir que m'inspire de ton sens de la synthèse. J'y gagnerai beaucoup de temps.

Comme je le disais dans un autre topic, y'a zéro histoire, c'est filmé avec les pieds, la lumière est dégueulasse, les plans sont pompés sur plein de films (cf tes références entre autres, auxquelles j'ai ajouté Alien), et surtout, je n'ai pas vu les précédents, seulement quelques extraits, et j'ai quand même pu y déceler des redites de la mise en scène. Bien sûr, ils diront sûrement qu'il s'agit d'une référence, voire d'un hommage... mais s'il s'agissait simplement d'un manque d'inspiration et de talent? Hum? Bref, je le redis, ce film est une merde.

Ah mais c'était même pas ironique, et j'avais lu ce que tu en disais, en étant tout à fait d'accord.
Mais en matière de manque de talent et d'inspiration, j'ai vu encore pire et j'en parle demain : le dernier Terminator.

Ah? Je l'ai téléchargé par curiosité aussi celui-ci, mais je l'ai pas encore vu...

Une purge infâme. D'une tristesse infinie quand tu penses au plaisir qu'on avait pu avoir sur les deux premiers...

Autant je vous suis sur Jurassic World (il y a de l'hommage effectivement mais sans talent), autant sur Terminator pas d'accord, c'est largement le moins mauvais des trois derniers, scénar honorable et un grand Jason Clarke pour rattraper les acteurs principaux tout juste corrects. C'est pas comme si on attendait un CO du cinéma non plus, le cahier des charges est parfaitement rempli sans verser dans le ridicule du précédent donc relativisons. geek
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Sam 3 Oct 2015 - 18:10

Il sera traité ici même demain.
Revenir en haut Aller en bas
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Dim 4 Oct 2015 - 9:23



Les arcanes du blockbuster, chapitre 20

Sur la table en acajou, la corbeille de fruits dans laquelle deux fruits flétris se teintent de nuances brunâtres. Sur la table, un post-it.
Sur le post-it : « Terminator. Schwarzy. L’équipe habituelle bosse sur le MCU. Démerdez-vous entre stagiaires. »

- Putain.
- On fait comment, Kevin ? Rick ?
- Bon, on les a tous vus entre deux cafés et photocopies, non ? On commence par retrouver l’esprit de la franchise.
- « I’ll be back », des mains mécaniques, Skynet, fin du monde…
- Camion qui débarque par la vitrine, arrivée à poil, la gueule écorchée avec du robot en dessous, des balles dans les yeux, des mains épées…
- Sarah Connor. Kyle Reese. John Connor. T800. T1000, des motos qui sautent des ponts.
- Et la musique aussi : tatata, tata.
- Bon ben voilà.
- C’était pas difficile, en fait.
- Donc c’est un remake ?
- Ah non, je crois pas.
- Ah. Merde.
- Bon, on change un peu. On rajoute.
- Ouais, c’est pas grave, avec le voyage dans le temps, on s’en contrebranle, on peut faire ce qu’on veut.
- On a qu’à mettre 4 Terminators en même temps.
- Par exemple.
- Et une Sarah Connor avec de plus gros seins.
- Aussi, oui.
- Et t’sais quoi, je me disais : genre ils reviennent en 84 avec Schwarzy en jeune. Contre le vieux.
- Pas mal. On se demandera lequel est le plus fake.
- On met aussi d’autres dates, hein. 1973.
- Et 2017.
- Et 2029.
- On mélange. Avec des alternate time line. C’est fun ça.
- Bon.
- Voili voilà.
- …
- Ah oui, faut rire aussi.
- De l’émotion tout ça.
- On n’a qu’à faire un Terminator vraiment gentil.
- Genre on l’appelle pops et tout. Et il essaie de sourire, même que ça marche pas trop et alors on rigole t’as vu.
- Et le méchant, un peu nouveau quand même, non ?
- Ben ouais. Liquide on a, solide aussi… Gazeux ?
- Bof.
- Magnétique ?
- Ah ouais. Avec des petites billes, ou des paillettes noires. Ça sera classe.
- Et un twist. Faut un twist putain, ils le disent à chaque fois.
- Ah.
- …
- Ben le gentil devient le méchant. John Connor rime avec Terminator.
- Ouais… c’est un peu daubé quand même.
- On n’a qu’à le mettre dès la bande annonce alors.
- Si tu veux.
- Autre chose ?
- Bah…
- Ok. Bon ben salut.
- Attend, ils disent un truc à chaque fois à la fin, non ?
- T’as raison. « Putain », je crois. Mais ça ils le disent tout le temps en fait.
- Si, c’est ça. « Putain, on va cartonner ».
- LOL.
Revenir en haut Aller en bas
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Dim 4 Oct 2015 - 9:33

@RabbitIYH a écrit:


Autant je vous suis sur Jurassic World (il y a de l'hommage effectivement mais sans talent), autant sur Terminator pas d'accord, c'est largement le moins mauvais des trois derniers, scénar honorable et un grand Jason Clarke pour rattraper les acteurs principaux tout juste corrects. C'est pas comme si on attendait un CO du cinéma non plus, le cahier des charges est parfaitement rempli sans verser dans le ridicule du précédent donc relativisons. geek

http://www.ecranlarge.com/films/news/942124-le-realisateur-de-terminator-genisys-admet-que-son-film-n-a-aucun-sens

Revenir en haut Aller en bas
Esther
Yul le grincheux
avatar

Nombre de messages : 6078
Date d'inscription : 31/10/2013
Age : 43

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Dim 4 Oct 2015 - 11:09

@Nulladies a écrit:
@RabbitIYH a écrit:


Autant je vous suis sur Jurassic World (il y a de l'hommage effectivement mais sans talent), autant sur Terminator pas d'accord, c'est largement le moins mauvais des trois derniers, scénar honorable et un grand Jason Clarke pour rattraper les acteurs principaux tout juste corrects. C'est pas comme si on attendait un CO du cinéma non plus, le cahier des charges est parfaitement rempli sans verser dans le ridicule du précédent donc relativisons. geek

http://www.ecranlarge.com/films/news/942124-le-realisateur-de-terminator-genisys-admet-que-son-film-n-a-aucun-sens

Xcellent!
Revenir en haut Aller en bas
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 4710
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 36
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Lun 5 Oct 2015 - 3:48

@Esther a écrit:
@Nulladies a écrit:
@RabbitIYH a écrit:


Autant je vous suis sur Jurassic World (il y a de l'hommage effectivement mais sans talent), autant sur Terminator pas d'accord, c'est largement le moins mauvais des trois derniers, scénar honorable et un grand Jason Clarke pour rattraper les acteurs principaux tout juste corrects. C'est pas comme si on attendait un CO du cinéma non plus, le cahier des charges est parfaitement rempli sans verser dans le ridicule du précédent donc relativisons. geek

http://www.ecranlarge.com/films/news/942124-le-realisateur-de-terminator-genisys-admet-que-son-film-n-a-aucun-sens

Xcellent!

Bah comme d'hab avec le "journalisme" actuel, un titre racoleur qui détourne les propos de l'interviewé... et vous tombez dans le panneau. Le type ne dit pas du tout que le scénar n'a aucun sens, il dit que si le public lambda ne pige pas c'est pas grave, on a tout fait pour qu'il se sente pas trop con. En vrai si tu acceptes les postulats du voyage dans le temps et toutes les théories fumeuses qui en découlent c'est tout à fait cohérent, et ça détourne même plutôt bien avec les attentes qu'on avait suite aux deux premiers. Après bien sûr ça reste un film pop-corn sans profondeur ou thématique sous-jacente, on peut se prendre au jeu des recettes ou les dézinguer, c'est selon l'humeur. Moi je préfère voir le verre à moitié plein, d'autant que, encore une fois, le cahier des charges est parfaitement rempli avec son lot se surprises bienvenues.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
Esther
Yul le grincheux
avatar

Nombre de messages : 6078
Date d'inscription : 31/10/2013
Age : 43

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Lun 5 Oct 2015 - 5:31

@RabbitIYH a écrit:
@Esther a écrit:
@Nulladies a écrit:
@RabbitIYH a écrit:


Autant je vous suis sur Jurassic World (il y a de l'hommage effectivement mais sans talent), autant sur Terminator pas d'accord, c'est largement le moins mauvais des trois derniers, scénar honorable et un grand Jason Clarke pour rattraper les acteurs principaux tout juste corrects. C'est pas comme si on attendait un CO du cinéma non plus, le cahier des charges est parfaitement rempli sans verser dans le ridicule du précédent donc relativisons. geek

http://www.ecranlarge.com/films/news/942124-le-realisateur-de-terminator-genisys-admet-que-son-film-n-a-aucun-sens

Xcellent!

Bah comme d'hab avec le "journalisme" actuel, un titre racoleur qui détourne les propos de l'interviewé... et vous tombez dans le panneau. Le type ne dit pas du tout que le scénar n'a aucun sens, il dit que si le public lambda ne pige pas c'est pas grave, on a tout fait pour qu'il se sente pas trop con. En vrai si tu acceptes les postulats du voyage dans le  temps et toutes les théories fumeuses qui en découlent c'est tout à fait cohérent, et ça détourne même plutôt bien avec les attentes qu'on avait suite aux deux premiers. Après bien sûr ça reste un film pop-corn sans profondeur ou thématique sous-jacente, on peut se prendre au jeu des recettes ou les dézinguer, c'est selon l'humeur. Moi je préfère voir le verre à moitié plein, d'autant que, encore une fois, le cahier des charges est parfaitement rempli avec son lot se surprises bienvenues.
Je te remercie de me prendre à nouveau pour un con, mais ça aussi, j'avais compris. C'est juste consternant de voir qu'en plus, il se dit, en gros, tant pis si mon public est trop con pour piger le blaireau, tant que je prends l'oseille...
Revenir en haut Aller en bas
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Lun 5 Oct 2015 - 6:36

Oui, merci, mais je sais lire. C'est surtout le cynisme du gars qui est à retenir.
Revenir en haut Aller en bas
RabbitIYH
Institut Royal Météorologique
avatar

Nombre de messages : 4710
Date d'inscription : 07/01/2014
Age : 36
Localisation : Shanghai
Humeur : vitreuse

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Lun 5 Oct 2015 - 15:57

Bah je sais pas, tu me quotes disant que le scénario est correct pour poster ce lien. scratch Après le cynisme des studios c'est pas nouveau hein.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.indierockmag.com
Nulladies
Cinéman
avatar

Nombre de messages : 2727
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 40

MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   Sam 2 Avr 2016 - 6:45



Genre les arcanes du blockbuster chapitre 23.

Un sous-sol. Une table basse, des curlys, un mégot de pétard, une manette de PS3, un briquet et un téléphone.

- Salut. On s’est parlé au téléphone, je suis Bryan Feneck. Je fais du consulting pour un projet de remake de Point Break. Le boss m’a dit que son fils avait des potes surfeurs, alors…
- J’avoue.
- Bon je te laisse parler, j’enregistre.
- De toute façon Point Break c’était déjà une bête de film, alors il suffit de le mettre dans les mains des bonnes personnes, de surfer sur la vibe de l’époque tu vois, et on passe en mode hype of the moment. Les mecs, moi je vous dis, j’ai compris. Mais trop tout.
- Euh… il y a que moi, là.
- Voilà. Typique. Vision étriquée. Laisse, j’t’explique. Bien sur que c’est de la bombe de beurrer les crètes avec la gomme des pneus, de sauter sur des rochers comme dans Taxi pluggé en GoPro pour buzzer sur Ytube, je vais pas te mentir mon frère.
Mais, comment te dire, la vérité elle est ailleurs en fait.
J’avoue, je kiffe les meufs sur le yacht à côté des tsunamis numériques, et la zik en mode DJ de la teuf de gueudin, les fight clubs devant les carcasses de caisse en flammes, t’as vu chuis honnête, et la nana, l’athlète ultime si tu lui fous en plus des loches de compet, j’reconnais c’est parfait comme aç. Tu vois les mecs, ils en ont. Au jour d’aujourd’hui, on fait pas avec le dos de la louche, si tu me passe l’extension : t’as pas trois types d’extreme polyathlete : t’as celui qui y va, et t’as celui qui dive, tu vois, qui dit You got it, ou Let’s do this, ou encore mieux, We have to do this. Prends des Curlys, gros. Ils sont mous mais il reste du goût.
- Merci…gros, mais je fais un régime sans gluten.
- Et je respecte ça.
Mais là où je veux en venir, parce que les quatre chemins ça va bien trois minutes, ce qui ferait qu’on tire notre révérence en mode roi totale eclipse de soleil, c’est dans la philosophie, mec.
Y suffit pas de la jouer warrior Koh Lanta dans une pub pour Ushuaia. Faut un goal, man, et pour ça, faut des balls.
Tu l’as bien compris, la jeunesse est peut-être plus dans la rue, mais elle clique, bitch, et elle a un cœur, elle veut suivre un path, find the line, I know you know what I mean.
Et là, c’est Mother Earth qui crie famine, bro. Et les ecowarriors qui surgissent, qui font pleuvoir des biftons chez les black kids ou les diamants chez les lépreux. Qu’hésitent pas à ramasser une canette dans les Alpes et la mettre dans leur sac, avant de faire péter une colonne de camions remplis d’or. Pour les rendre à la Terre.
Parce que faut pas se beurrer et mettre la morue avant les œufs, on s’est compris : y sera question de sacrifice. (en anglais, hein, je veux dire : sacrifaïce) : si tu veux plus être un slave, sois master de ta fear, c’est pourtant élémental.
Ton bro y meurt, ta tchaï elle tombe au chant donner, mais tout est question de connexion, de respekt : on est des wanderer, en vrai. Alors on fait des bûchers avec nos morts, et sans allumettes, je te mens pas.
Et la vague, man, la vague finale, c’est la fusion ultime avec la vibration, meilleur que la dope, meilleur que quand tu déloades ton gun vers le sky : là t’es vraiment le roi du monde, mort, peut-être, mais zyva, le kiff quand même tu peux pas trouver best.

- Putain. Merci man.
- Pas de soucis mec, à ton service. Et si tu veux mon avis…
- Ouais ?
- Ben genre trop tout, quoi. Vous allez cartonner de ouf.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les arcanes du blockbuster   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les arcanes du blockbuster
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Arcanes:Division

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les 3 Rocks : musique et mauvaise foi :: Voir :: Films après films-
Sauter vers: